Votre compte

Chelmno


Situé près de Lodz, en Pologne, le camp de Chelmno fut établi à partir de décembre 1941 à l’initiative d’Arthur Greiser, gouverneur de la province, afin de résoudre, selon ses mots, un « problème juif local ». Sans barbelés, sans rangées de baraquements, sans miradors, le camp était dépourvu des éléments qui seront communément associés plus tard aux centres de mise à mort. Sa capacité était limitée, et il fonctionnait avec trois camions à gaz.

Les victimes – des enfants, des vieux et des malades, considérés comme des « bouches inutiles » – étaient acheminées dans le camp, tuées et jetés dans des fosses : il s’agit là de la première véritable usine de mort. Ce « modèle » fut repris et « amélioré » dans les trois camps de l’Aktion Reinhard (1942-1943), faisant ainsi de Chelmno l’étape préliminaire et essentielle vers le meurtre de masse dans les chambres à gaz de Belzec, Sobibor, Treblinka, Maïdanek et Auschwitz-Birkenau.

Extrêmement fouillée et documentée, cette étude, saluée par la critique, marque l’aboutissement de vingt ans de travail. Elle vient combler une lacune importante et met pour la première fois en lumière les tâtonnements et les hésitations des tueurs. Point par point, elle explore les débuts de la mise en oeuvre de la destruction du judaïsme polonais, coeur du judaïsme européen.
 

Ce livre est classé dans les catégories :

16,99 €
?
Vérifier la de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Chelmno”

Fiche technique

Résumé

Situé près de Lodz, en Pologne, le camp de Chelmno fut établi à partir de décembre 1941 à l’initiative d’Arthur Greiser, gouverneur de la province, afin de résoudre, selon ses mots, un « problème juif local ». Sans barbelés, sans rangées de baraquements, sans miradors, le camp était dépourvu des éléments qui seront communément associés plus tard aux centres de mise à mort. Sa capacité était limitée, et il fonctionnait avec trois camions à gaz.

Les victimes – des enfants, des vieux et des malades, considérés comme des « bouches inutiles » – étaient acheminées dans le camp, tuées et jetés dans des fosses : il s’agit là de la première véritable usine de mort. Ce « modèle » fut repris et « amélioré » dans les trois camps de l’Aktion Reinhard (1942-1943), faisant ainsi de Chelmno l’étape préliminaire et essentielle vers le meurtre de masse dans les chambres à gaz de Belzec, Sobibor, Treblinka, Maïdanek et Auschwitz-Birkenau.

Extrêmement fouillée et documentée, cette étude, saluée par la critique, marque l’aboutissement de vingt ans de travail. Elle vient combler une lacune importante et met pour la première fois en lumière les tâtonnements et les hésitations des tueurs. Point par point, elle explore les débuts de la mise en oeuvre de la destruction du judaïsme polonais, coeur du judaïsme européen.
 

Biographie de Patrick Montague

Chercheur américain indépendant, Patrick Montague a fait ses études à l'Université de Louisiana Tech et à l'Université du Kansas où il s'est spécialisé dans la recherche sur l'Union soviétique et l'Europe de l'Est.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire