Votre compte

À brûler


Jules Lermina (1839-1913) laisse une oeuvre abondante, touchant à tous les genres, avec probablement une belle admiration pour Dumas. Son "A.B.C. du Libertaire" aura une belle postérité.

Mais, au centre souterrain de l'oeuvre, l'occulte fait son travail, et notamment dans ses "Histoires incroyables" dont voici le premier tome (et aussi dans "Deux fois morte", ou dans son épais manuel de la "Magie pratique"). Et ici, dans ce roman où on repense souvent aux études philiosophiques du Balzac de "Louis Lambert" et "La Recherche de l'absolu".

Maîtrise des référents mystiques sous l'histoire tendue, où tous les personnages sont dessinés avec relief – et principalement les deux femmes, la mère, l'amante. Maîtrise de la structure, sur l'éternel thème du Faust. Et tout cela dans la vie ordinaire des rues de Paris...

Une langue souple, ductile et chaude, un bonheur sur un gouffre. "À brûler" paraît en 1889, et le titre s'explique à la fin : c'est le manuscrit de cette histoire, qui aurait dû être mis au feu. Heureusement pour nous, le voilà.

Ce livre est classé dans les catégories :

2,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “À brûler”

Fiche technique

  • Auteur : Jules Lermina
  • Éditeur : publie.net
  • Collection : ArcheoSF
  • Date de parution : 08/01/12
  • EAN : 9782814505988
  • Format : Multi-format
  • Nombre de pages: 127
  • Protection : NC

Résumé

Jules Lermina (1839-1913) laisse une oeuvre abondante, touchant à tous les genres, avec probablement une belle admiration pour Dumas. Son "A.B.C. du Libertaire" aura une belle postérité.

Mais, au centre souterrain de l'oeuvre, l'occulte fait son travail, et notamment dans ses "Histoires incroyables" dont voici le premier tome (et aussi dans "Deux fois morte", ou dans son épais manuel de la "Magie pratique"). Et ici, dans ce roman où on repense souvent aux études philiosophiques du Balzac de "Louis Lambert" et "La Recherche de l'absolu".

Maîtrise des référents mystiques sous l'histoire tendue, où tous les personnages sont dessinés avec relief – et principalement les deux femmes, la mère, l'amante. Maîtrise de la structure, sur l'éternel thème du Faust. Et tout cela dans la vie ordinaire des rues de Paris...

Une langue souple, ductile et chaude, un bonheur sur un gouffre. "À brûler" paraît en 1889, et le titre s'explique à la fin : c'est le manuscrit de cette histoire, qui aurait dû être mis au feu. Heureusement pour nous, le voilà.

Biographie de Jules Lermina

Jules Lermina (1839-1915) entame une carrière de journaliste en 1859. Socialiste engagé, il fait plusieurs séjours en prison et obtient le soutien de Victor Hugo. Son œuvre est particulièrement abondante et diversifiée : il écrit des romans policiers, des contes, des romans d’aventures, des dictionnaires et des travaux de vulgarisation.

Les éditions Mille et une nuits ont publié La Deux fois morte (2003) et L'Abc du libertaire (2004).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire