Votre compte

Astérix - Astérix chez les Helvètes - n°16


Le gouverneur de la province de Rennes pratique activement le « recel et abus de biens sociaux avec enrichissement personnel », c'est-à-dire qu'il profite de sa situation pour s'enrichir. Aussi, quand Rome envoie un questeur pour vérifier ses comptes, il l'empoisonne. Mais le questeur fait appel à Panoramix, qui a besoin pour pouvoir le soigner de faire une potion à base d'Edelweiss. Voilà donc Astérix et Obélix partis en Suisse, engagés dans une course contre la montre pour cueillir et rapporter une de ces fleurs. Ils devront aussi échapper aux légionnaires que le gouverneur de Genève, ami du gouverneur de Rennes, a lancé à leurs trousses.

Ce livre est classé dans les catégories :

7,99 €
?

Ebook ePub Fixed Layout

Ce format numérique a été construit pour garder une mise en page fixe. La lecture est recommandée sur un grand écran (ordinateur ou tablette).

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Astérix - Astérix chez les Helvètes - n°16”

Fiche technique

Résumé

Le gouverneur de la province de Rennes pratique activement le « recel et abus de biens sociaux avec enrichissement personnel », c'est-à-dire qu'il profite de sa situation pour s'enrichir. Aussi, quand Rome envoie un questeur pour vérifier ses comptes, il l'empoisonne. Mais le questeur fait appel à Panoramix, qui a besoin pour pouvoir le soigner de faire une potion à base d'Edelweiss. Voilà donc Astérix et Obélix partis en Suisse, engagés dans une course contre la montre pour cueillir et rapporter une de ces fleurs. Ils devront aussi échapper aux légionnaires que le gouverneur de Genève, ami du gouverneur de Rennes, a lancé à leurs trousses.

Biographie de René Goscinny

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire