Votre compte

Ayacucho

René Solis (translator)


Dans l'air pur des montagnes d'Ayacucho règne une odeur de mort. Pourtant, quand Vicente Blanco, reporter espagnol, débarque dans la ville andine pour enquêter sur le Sentier lumineux, il ne voit rien. Les militaires paradent, l'archevêque Crispin joue au basket, les habitants se taisent, les "subversifs' se cachent. Pas de scènes tragiques, pas de barricades, pas de combats. Tout juste, parfois, quelques bruits de balles.

Avec deux journalistes locaux qui deviennent vite des amis, Vicente découvre lentement l'horreur de cette guerre sourde et silencieuse, qui dans les campagnes alentour prend les populations en otage. À force de courage et d'investigations, ils ont la preuve que l'armée a trouvé une méthode pour faire disparaître les corps. Mais la vérité peut s'avérer dangereuse, et les journalistes sont des cibles à abattre.

Dans une prose visuelle et lyrique, avec un sens de la narration extraordinaire, Alfredo Pita raconte magistralement cette guerre sale, et rend un hommage vibrant à ses victimes, anonymes ou non. "Le' roman de la violence péruvienne des années 80 et 90.

Ce livre est classé dans les catégories :

13,99 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Ayacucho”

Fiche technique

Résumé

Dans l'air pur des montagnes d'Ayacucho règne une odeur de mort. Pourtant, quand Vicente Blanco, reporter espagnol, débarque dans la ville andine pour enquêter sur le Sentier lumineux, il ne voit rien. Les militaires paradent, l'archevêque Crispin joue au basket, les habitants se taisent, les "subversifs' se cachent. Pas de scènes tragiques, pas de barricades, pas de combats. Tout juste, parfois, quelques bruits de balles.

Avec deux journalistes locaux qui deviennent vite des amis, Vicente découvre lentement l'horreur de cette guerre sourde et silencieuse, qui dans les campagnes alentour prend les populations en otage. À force de courage et d'investigations, ils ont la preuve que l'armée a trouvé une méthode pour faire disparaître les corps. Mais la vérité peut s'avérer dangereuse, et les journalistes sont des cibles à abattre.

Dans une prose visuelle et lyrique, avec un sens de la narration extraordinaire, Alfredo Pita raconte magistralement cette guerre sale, et rend un hommage vibrant à ses victimes, anonymes ou non. "Le' roman de la violence péruvienne des années 80 et 90.

Biographie d’Alfredo Pita

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire