Votre compte

Coeur de chêne


Février 1818. La marine anglaise sort épuisée de trente ans d’incessants conflits, et le capitaine de vaisseau Adam Bolitho, qui vient de quitter le commandement de l’Athéna, n’aspire finalement qu’à une seule chose : se marier avec sa douce Lowenna et trouver enfin un havre de paix personnel. Mais l’Amirauté a d’autres ambitions, et lui confie le commandement d’une frégate flambant neuve de trente-huit canons, dont la première mission n’est pas la guerre, mais la diplomatie, de conserve avec la frégate française Nautilus, prise aux mains des Anglais des années plus tôt.

Adam, une nouvelle fois, prend la mer, parfaitement conscient de la jalousie et de l’ambition qui règnent chez ses officiers, de l’inquiétude de ses aspirants et, enfin, de la proximité du vieil ennemi. C’est seulement lorsque le Nautilus est offert en sacrifice sur l’autel de l’Empire que tous découvrent combien la fraternité des gens de mer est plus forte que tous les souvenirs amers nés d’un océan de sang et de décennies de guerre.

Avec ce roman se poursuit l’édition française du fameux cycle romanesque « Captain Bolitho » qui a valu à Alexander Kent le titre de « maître incontesté du roman d’aventures maritimes ».

Alexander Kent, de son vrai nom Douglas Reeman, est né à Thames-Ditton en Angleterre, en 1924. Engagé à l’âge de 16 ans dans la Royal Navy, il débute sa carrière maritime comme aspirant de marine lors de la Seconde Guerre mondiale dans les campagnes de l’Atlantique et de la Méditerranée. À la fin de la guerre, il exerce des métiers aussi différents que loueur de bateaux ou policier, puis retourne dans l’armée active pour la Guerre de Corée, avant d’être versé dans la réserve. En 1968, dix ans après avoir publié ses premiers romans, il retourne à son sujet de prédilection : les romans maritimes de l’époque napoléonienne et commence, avec Cap sur la gloire une longue et passionnante série, dans laquelle il met en scène les personnages d’Adam et Richard Bolitho.

Qualifié par le New York Times de « maître incontesté du roman d’aventures maritimes » et unanimement reconnu comme l’héritier de Forester, Alexandre Kent doit son succès à sa parfaite connaissance de la vie à bord.

6,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Coeur de chêne”

Fiche technique

Résumé

Février 1818. La marine anglaise sort épuisée de trente ans d’incessants conflits, et le capitaine de vaisseau Adam Bolitho, qui vient de quitter le commandement de l’Athéna, n’aspire finalement qu’à une seule chose : se marier avec sa douce Lowenna et trouver enfin un havre de paix personnel. Mais l’Amirauté a d’autres ambitions, et lui confie le commandement d’une frégate flambant neuve de trente-huit canons, dont la première mission n’est pas la guerre, mais la diplomatie, de conserve avec la frégate française Nautilus, prise aux mains des Anglais des années plus tôt.

Adam, une nouvelle fois, prend la mer, parfaitement conscient de la jalousie et de l’ambition qui règnent chez ses officiers, de l’inquiétude de ses aspirants et, enfin, de la proximité du vieil ennemi. C’est seulement lorsque le Nautilus est offert en sacrifice sur l’autel de l’Empire que tous découvrent combien la fraternité des gens de mer est plus forte que tous les souvenirs amers nés d’un océan de sang et de décennies de guerre.

Avec ce roman se poursuit l’édition française du fameux cycle romanesque « Captain Bolitho » qui a valu à Alexander Kent le titre de « maître incontesté du roman d’aventures maritimes ».

Alexander Kent, de son vrai nom Douglas Reeman, est né à Thames-Ditton en Angleterre, en 1924. Engagé à l’âge de 16 ans dans la Royal Navy, il débute sa carrière maritime comme aspirant de marine lors de la Seconde Guerre mondiale dans les campagnes de l’Atlantique et de la Méditerranée. À la fin de la guerre, il exerce des métiers aussi différents que loueur de bateaux ou policier, puis retourne dans l’armée active pour la Guerre de Corée, avant d’être versé dans la réserve. En 1968, dix ans après avoir publié ses premiers romans, il retourne à son sujet de prédilection : les romans maritimes de l’époque napoléonienne et commence, avec Cap sur la gloire une longue et passionnante série, dans laquelle il met en scène les personnages d’Adam et Richard Bolitho.

Qualifié par le New York Times de « maître incontesté du roman d’aventures maritimes » et unanimement reconnu comme l’héritier de Forester, Alexandre Kent doit son succès à sa parfaite connaissance de la vie à bord.

Biographie d’Alexander Kent

Né en Angleterre en 1924, Douglas Reeman s'engage à seize ans dans la Royal Navy, au sein de laquelle il sert durant la Seconde Guerre mondiale en Atlantique et en Méditerranée. En 1968, il entame la célèbre saga dédiée au Capitaine Bolitho, qu’il signe du nom de l’un de ses camarades mort au combat. Le New York Times l'a consacré « maître incontesté du roman d’aventures maritimes ».

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire