Votre compte

Conférences et discours (1936-1958)


Ce volume réunit les trente-quatre textes connus des prises de parole publiques d’Albert Camus, s’achevant sur la transcription inédite de son allocution au dîner de L’Algérienne, le 13 novembre 1958 à Paris. D’une conférence à l’autre, l’écrivain diagnostique une "crise de l'homme", s’attache à redonner voix et dignité à ceux qui en ont été privés par un demi-siècle de bruit et de fureur. C’est bien de civilisation qu’il s’agit ici. Pour Albert Camus, il y a un métier d’homme, à la mesure de chaque individu, qui consiste à s’opposer au malheur du monde afin d’en diminuer la souffrance. Et l’écrivain ne saurait se soustraire ni à cette discipline, ni à cet honneur : "J’aime mieux les hommes engagés aux littératures engagées, écrivait Albert Camus dans ses Carnets. Du courage dans sa vie et du talent dans ses œuvres, ce n’est déjà pas si mal."

Ce livre est classé dans les catégories :

7,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Conférences et discours (1936-1958)”

Fiche technique

  • Auteur : Albert Camus
  • Éditeur : Editions Gallimard
  • Collection : Folio
  • Date de parution : 18/10/17
  • EAN : 9782072741708
  • Format : PDF
  • Nombre de pages: 384
  • Protection : Contenu protégé

Résumé

Ce volume réunit les trente-quatre textes connus des prises de parole publiques d’Albert Camus, s’achevant sur la transcription inédite de son allocution au dîner de L’Algérienne, le 13 novembre 1958 à Paris. D’une conférence à l’autre, l’écrivain diagnostique une "crise de l'homme", s’attache à redonner voix et dignité à ceux qui en ont été privés par un demi-siècle de bruit et de fureur. C’est bien de civilisation qu’il s’agit ici. Pour Albert Camus, il y a un métier d’homme, à la mesure de chaque individu, qui consiste à s’opposer au malheur du monde afin d’en diminuer la souffrance. Et l’écrivain ne saurait se soustraire ni à cette discipline, ni à cet honneur : "J’aime mieux les hommes engagés aux littératures engagées, écrivait Albert Camus dans ses Carnets. Du courage dans sa vie et du talent dans ses œuvres, ce n’est déjà pas si mal."

Biographie d’Albert Camus

Albert Camus naît à Mondovi, en Algérie, en 1913. Pendant la seconde guerre mondiale, il intègre un mouvement de résistance à Paris, puis devient rédacteur en chef du journal Combat à la Libération. Romancier, dramaturge et essayiste, il signe notamment L'étranger (1942) et La Peste (1947), et reçoit le prix Nobel de littérature en 1957. Il meurt en 1960 dans un accident de voiture.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire