Votre compte

De l'amour et de l'audace


Si l’entre-deux-guerres constitue le point de bascule de la littérature canadienne-française dans la modernité, cela s’explique en partie par la présence de plus en plus marquée des femmes dans la vie littéraire. Dans les années 1930, nombreuses sont celles qui publient des romans, souvent au grand dam de la critique de l’époque. Bouleversant les conventions sociales et littéraires, leurs œuvres évoquent l’amour et la désillusion, mais également la sensualité, la folie et la nostalgie ; autant d’échos perceptibles des inquiétudes et des espoirs qui parcourent la décennie de la Crise au Québec. C’est à ces écrivaines aujourd’hui tombées dans l’oubli que ce livre est notamment consacré : Jovette-Alice Bernier, Éva Senécal et Michelle Le Normand. L’auteur, conciliant avec enthousiasme et érudition l’approche sociologique avec la poétique des textes, analyse finement les stratégies d’écriture de ces romancières qui ont ouvert durablement la voie aux femmes dans la littérature et dans la société canadiennes-françaises. Ce faisant, il éclaire d’un jour nouveau une époque que Fernand Dumont a justement qualifiée de « première Révolution tranquille ».

Ce livre est classé dans les catégories :

21,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “De l'amour et de l'audace”

Fiche technique

Résumé

Si l’entre-deux-guerres constitue le point de bascule de la littérature canadienne-française dans la modernité, cela s’explique en partie par la présence de plus en plus marquée des femmes dans la vie littéraire. Dans les années 1930, nombreuses sont celles qui publient des romans, souvent au grand dam de la critique de l’époque. Bouleversant les conventions sociales et littéraires, leurs œuvres évoquent l’amour et la désillusion, mais également la sensualité, la folie et la nostalgie ; autant d’échos perceptibles des inquiétudes et des espoirs qui parcourent la décennie de la Crise au Québec. C’est à ces écrivaines aujourd’hui tombées dans l’oubli que ce livre est notamment consacré : Jovette-Alice Bernier, Éva Senécal et Michelle Le Normand. L’auteur, conciliant avec enthousiasme et érudition l’approche sociologique avec la poétique des textes, analyse finement les stratégies d’écriture de ces romancières qui ont ouvert durablement la voie aux femmes dans la littérature et dans la société canadiennes-françaises. Ce faisant, il éclaire d’un jour nouveau une époque que Fernand Dumont a justement qualifiée de « première Révolution tranquille ».

Biographie d’Adrien Rannaud

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire