Votre compte

Études littéraires, volume 43, numéro 3, automne 2012


La sociocritique, attachée à la construction discursive des représentations sociales, n’a guère privilégié jusqu’à présent le domaine dramatique. Le théâtre, forme sociale par excellence, suscite peut-être trop spontanément une approche relevant de la sociologie de la création ou de la réception, et non de la sociocritique, laquelle étudie le social dans le texte et cerne la socialité des œuvres dans leur productivité symbolique. Parce que le théâtre est disputé par des disciplines universitaires parfois concurrentes, il s’est trouvé rejeté tantôt du côté d’une approche strictement textuelle et littéraire, tantôt du côté de l’analyse du fait spectaculaire, de la théâtralité à la mise en scène et à la performance ; le théâtre a été également abordé à partir de son environnement culturel et institutionnel, ou saisit en tant qu’acte politique dans ses discours idéologiques explicites. Une sociocritique du théâtre, en tant qu’herméneutique attachée au latent, au mouvant, à l’impensé des œuvres, doit envisager une « sociosémiotique » croisant les méthodes et les disciplines, dans une prise en compte du texte et de la représentation. Telle est la proposition de ce volume d’Études littéraires à travers neuf études, entre XVIIIe siècle et scène contemporaine, en passant par le romantisme et le symbolisme.
8,50 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Études littéraires, volume 43, numéro 3, automne 2012”

Fiche technique

Résumé

La sociocritique, attachée à la construction discursive des représentations sociales, n’a guère privilégié jusqu’à présent le domaine dramatique. Le théâtre, forme sociale par excellence, suscite peut-être trop spontanément une approche relevant de la sociologie de la création ou de la réception, et non de la sociocritique, laquelle étudie le social dans le texte et cerne la socialité des œuvres dans leur productivité symbolique. Parce que le théâtre est disputé par des disciplines universitaires parfois concurrentes, il s’est trouvé rejeté tantôt du côté d’une approche strictement textuelle et littéraire, tantôt du côté de l’analyse du fait spectaculaire, de la théâtralité à la mise en scène et à la performance ; le théâtre a été également abordé à partir de son environnement culturel et institutionnel, ou saisit en tant qu’acte politique dans ses discours idéologiques explicites. Une sociocritique du théâtre, en tant qu’herméneutique attachée au latent, au mouvant, à l’impensé des œuvres, doit envisager une « sociosémiotique » croisant les méthodes et les disciplines, dans une prise en compte du texte et de la représentation. Telle est la proposition de ce volume d’Études littéraires à travers neuf études, entre XVIIIe siècle et scène contemporaine, en passant par le romantisme et le symbolisme.

Biographie de Martial Poirson

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire