Votre compte

L'incendie


Toujours plus d’aventures pour les triplés Mouche !

Au collège de Castelroc, la fin de l’année de sixième s’annonce riche en émotions ! Entre l’absence mystérieuse de l’horrible Madame Tribarnek, l’annonce de la participation d’un danseur étoile au spectacle de fin d’année et le sauvetage d’un bébé renardeau, Nina, Lucille et Clément vont vivre à 100 à l’heure... Un roman espiègle et survolté, qui donne le sourire !

Une série pétillante, à mettre entre toutes les mains !

Ce livre est classé dans les catégories :

4,99 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “L'incendie”

Fiche technique

Résumé

Toujours plus d’aventures pour les triplés Mouche !

Au collège de Castelroc, la fin de l’année de sixième s’annonce riche en émotions ! Entre l’absence mystérieuse de l’horrible Madame Tribarnek, l’annonce de la participation d’un danseur étoile au spectacle de fin d’année et le sauvetage d’un bébé renardeau, Nina, Lucille et Clément vont vivre à 100 à l’heure... Un roman espiègle et survolté, qui donne le sourire !

Une série pétillante, à mettre entre toutes les mains !

Biographie de Nathalie Somers

Suite au succès rencontré par sa série Le Roman des filles (6 tomes, publiés aux éd. Fleurus), Nathalie Somers se consacre aujourd’hui pleinement à l’écriture. Dès que le temps le permet, elle laisse les fenêtres de son bureau ouvertes pour que le chant des oiseaux accompagne l’écriture de ses livres. Son goût pour l’histoire a donné naissance à son héroïne Deborah Prince, qui mène l’enquête dans Les Eaux troubles de Venise (éd. Fleurus). Nathalie Somers habite non loin de Lyon, qu’on retrouve dans sa série Le Roman des filles.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire