Votre compte

La Bolchevique amoureuse et autres récits


Juste après la révolution russe, les préjugés bourgeois sont encore ancrés dans les mémoires et dans les mœurs. Ce sont autant d'ennemis à vaincre, au profit d’une liberté non moins soumise à la morale. Maria, femme vieillissante et membre haut placé du parti, se lie à un garçon lui-même amoureux d’une fille de son âge : 17 ans. Les deux jeunes gens n’ont pas connu le monde d’avant, et Maria se voit obligée de confronter les valeurs nouvelles à celles que l’on s’est tant acharné à éradiquer : le romantisme n’a plus sa place ni dans les villages du Caucase, ni dans les couloirs froids du Palais du Travail, encore moins sur le pont qui traverse la Moskova, où elle finira son errance. La Bolchevique amoureuse parle, avec une élégante ironie, de deux sociétés irréconciliables, à travers le déclin d'une âme à la fois meurtrie et enthousiaste. Les quatre récits qui s’y ajoutent, tous publiés dans divers journaux dans les années 1920, sont semblables à des fables dont on savoure la trame jusqu’à la dernière ligne pour en connaître la morale; on y retrouve l’économie de mots et le sens de l’absurde des Histoires prodigieuses, qui font de Chaves Nogales un grand nouvelliste.

Ce livre est classé dans les catégories :

10,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La Bolchevique amoureuse et autres récits”

Fiche technique

Résumé

Juste après la révolution russe, les préjugés bourgeois sont encore ancrés dans les mémoires et dans les mœurs. Ce sont autant d'ennemis à vaincre, au profit d’une liberté non moins soumise à la morale. Maria, femme vieillissante et membre haut placé du parti, se lie à un garçon lui-même amoureux d’une fille de son âge : 17 ans. Les deux jeunes gens n’ont pas connu le monde d’avant, et Maria se voit obligée de confronter les valeurs nouvelles à celles que l’on s’est tant acharné à éradiquer : le romantisme n’a plus sa place ni dans les villages du Caucase, ni dans les couloirs froids du Palais du Travail, encore moins sur le pont qui traverse la Moskova, où elle finira son errance. La Bolchevique amoureuse parle, avec une élégante ironie, de deux sociétés irréconciliables, à travers le déclin d'une âme à la fois meurtrie et enthousiaste. Les quatre récits qui s’y ajoutent, tous publiés dans divers journaux dans les années 1920, sont semblables à des fables dont on savoure la trame jusqu’à la dernière ligne pour en connaître la morale; on y retrouve l’économie de mots et le sens de l’absurde des Histoires prodigieuses, qui font de Chaves Nogales un grand nouvelliste.

Biographie de Manuel Chaves Nogales

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire