Votre compte

La confiture d'abricots et autres récits


A propos de ce recueil, Natalia Dmitrievna, veuve du Prix Nobel de littérature, précise : « L’idée de composer des récits binaires, en deux parties, est venue depuis longtemps à l’esprit de mon mari, mais il lui était impossible de s’y atteler avant d’en avoir terminé avec l’épopée historique de La Roue rouge. Il commença à rédiger ces histoires dans la première moitié des années 1990, qui coïncident avec notre retour chez nous, en Russie. Chacun de ces récits fut publié en russe sitôt écrit. » Sept d’entre eux ont paru en français en ordre dispersé dans trois petits volumes intitulés Nos jeunes, Ego, Deux récits de guerre. Deux restaient inédits. Le présent volume regroupe les neuf. Le principe en est simple : chaque texte se subdivise en deux parties distinctes qui se font écho par un thème commun, mais dissociées par un intervalle de temps, une rupture dans le mode narratif, une anecdote tout à fait différente. Tous ces brefs chefs-d’œuvre montrent des scènes de la vie soviétique à diverses époques et explorent les ressorts de l’âme humaine –élévation, ruse, servilité, déchéance- au pays du socialisme réel. Récits traduits du russe par Geneviève et José Johannet, Lucile Nivat, Nikita Struve.

Ce livre est classé dans les catégories :

10,99 €
?
Vérifier la de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La confiture d'abricots et autres récits”

Fiche technique

Résumé

A propos de ce recueil, Natalia Dmitrievna, veuve du Prix Nobel de littérature, précise : « L’idée de composer des récits binaires, en deux parties, est venue depuis longtemps à l’esprit de mon mari, mais il lui était impossible de s’y atteler avant d’en avoir terminé avec l’épopée historique de La Roue rouge. Il commença à rédiger ces histoires dans la première moitié des années 1990, qui coïncident avec notre retour chez nous, en Russie. Chacun de ces récits fut publié en russe sitôt écrit. » Sept d’entre eux ont paru en français en ordre dispersé dans trois petits volumes intitulés Nos jeunes, Ego, Deux récits de guerre. Deux restaient inédits. Le présent volume regroupe les neuf. Le principe en est simple : chaque texte se subdivise en deux parties distinctes qui se font écho par un thème commun, mais dissociées par un intervalle de temps, une rupture dans le mode narratif, une anecdote tout à fait différente. Tous ces brefs chefs-d’œuvre montrent des scènes de la vie soviétique à diverses époques et explorent les ressorts de l’âme humaine –élévation, ruse, servilité, déchéance- au pays du socialisme réel. Récits traduits du russe par Geneviève et José Johannet, Lucile Nivat, Nikita Struve.

Biographie d’Alexandre Soljénitsyne

Né en 1918, mort en 2008, Alexandre Soljénitsyne obtint le Nobel de Littérature en 1970. Déchu de sa nationalité en 1974 après la parution en Occident de l'Archipel du Goulag, il fut expulsé d'URSS, émigra aux USA, où il vécut vingt ans avant de revenir vivre en Russie. L'Archipel du Goulag est sa première "cathédrale" d'écriture, selon l'expression de Georges Nivat, La Roue rouge (sur le "déraillement" de l'histoire russe) en constituant la seconde.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire