Votre compte

La femme, la vie, la liberté


« Les gens de Raqqa m’ont choisie pour que je leur rende une vie, la parole, une démocratie, pas pour que j’ajoute mes larmes au torrent des leurs. »

Le 17 avril 2017, Leïla Mustapha est désignée maire de l’ancienne capitale de Daech, le théâtre de l’opération « Colère de l’Euphrate » menée par les Forces démocratiques Syriennes et la coalition.  Elle est l’unique femme dans une assemblée de 130 hommes.

Qui mieux qu’elle, l’enfant de Raqqa, ingénieure en génie civil tout juste diplômée, trois fois major de sa promotion, non encartée mais engagée par choix et par nécessité, pour reconstruire les ponts, les écoles, les hôpitaux, les mosquées, les 25 000 bâtiments soufflés par les bombardements et les 30 000 autres troués par les tirs d’artillerie ?

Qui mieux qu’elle, la Kurde, qui a grandi chez et avec les Arabes, dans leurs universités, pour rebâtir à la fois la ville et la paix ?

Qui mieux qu’elle enfin, la femme jeune, « en cheveux » et jean slim, pour défendre ses « sœurs » qui pendant plus de trois ans ont survécu comme des esclaves ?

Son action à Raqqa, mélange de courage, de force et de lucidité, est une véritable révolution émancipatrice pour le Moyen-Orient… mais aussi pour l’Occident.

Une gifle de la modernité.

Marine de Tilly l’a suivie, observée, écoutée, dans les ruines comme entre les tombes des « martyrs » ou les tentes des camps de déplacés. 

Un parcours d’exception, pour une femme porteuse d’espoir.

Ce livre est classé dans les catégories :

13,99 €
?

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La femme, la vie, la liberté”

Fiche technique

Résumé

« Les gens de Raqqa m’ont choisie pour que je leur rende une vie, la parole, une démocratie, pas pour que j’ajoute mes larmes au torrent des leurs. »

Le 17 avril 2017, Leïla Mustapha est désignée maire de l’ancienne capitale de Daech, le théâtre de l’opération « Colère de l’Euphrate » menée par les Forces démocratiques Syriennes et la coalition.  Elle est l’unique femme dans une assemblée de 130 hommes.

Qui mieux qu’elle, l’enfant de Raqqa, ingénieure en génie civil tout juste diplômée, trois fois major de sa promotion, non encartée mais engagée par choix et par nécessité, pour reconstruire les ponts, les écoles, les hôpitaux, les mosquées, les 25 000 bâtiments soufflés par les bombardements et les 30 000 autres troués par les tirs d’artillerie ?

Qui mieux qu’elle, la Kurde, qui a grandi chez et avec les Arabes, dans leurs universités, pour rebâtir à la fois la ville et la paix ?

Qui mieux qu’elle enfin, la femme jeune, « en cheveux » et jean slim, pour défendre ses « sœurs » qui pendant plus de trois ans ont survécu comme des esclaves ?

Son action à Raqqa, mélange de courage, de force et de lucidité, est une véritable révolution émancipatrice pour le Moyen-Orient… mais aussi pour l’Occident.

Une gifle de la modernité.

Marine de Tilly l’a suivie, observée, écoutée, dans les ruines comme entre les tombes des « martyrs » ou les tentes des camps de déplacés. 

Un parcours d’exception, pour une femme porteuse d’espoir.

Biographie de Leïla Mustapha

Kurde née à Raqqa le 12 septembre 1988, la trentenaire Leila Mustapha est l’actuelle maire de l’ex-capitale du Califat, située au Nord-Est de la Syrie de Bachar el-Assad et non loin de la Turquie d’Erdo an. Elle porte haut et fort les couleurs d’une « autre » Syrie, tolérante et ouverte. Marine de Tilly est grand reporter et critique littéraire au Point. Elle s’est rendue à Raqqa pour suivre Leila Mustapha dans son quotidien. Elle est l’auteure chez Stock de L’Homme debout, avec Frédéric Tissot (2016).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire