Votre compte

La philosophie dans le boudoir


Longtemps que le marquis de Sade a conquis sa noblesse dans nos lettres.

Déjà Flaubert. Et une postérité renouvelée depuis Georges Bataille, examinée aussi dans ses angles théoriques, ou l'ouverture même offerte dans la langue, de Barthes à Bernard Noël et bien d'autres.

Paradoxe alors pour nous autres que ces petits 10/18 qu'on dévorait furtivement dans les années 70, que si longtemps nous avons traînés écornés et jaunis, soient considérés encore comme marchandise de deuxième ordre dans la propagation numérique : pas de vraie édition un peu choyée, corrigée, mise au net (au Net).

Voici donc la Philosophie dans le boudoir telle qu'on se la mitonne pour soi. Ce qui compte : la leçon de langue. Le plaisir bien sûr à cette grande langue du XVIIIe, en période si cruciale, toute dressée vers la question morale, la religion et les moeurs.

Et que personne depuis lors n'a livré pareil assaut.

FB

Ce livre est classé dans les catégories :

1,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La philosophie dans le boudoir”

Fiche technique

Résumé

Longtemps que le marquis de Sade a conquis sa noblesse dans nos lettres.

Déjà Flaubert. Et une postérité renouvelée depuis Georges Bataille, examinée aussi dans ses angles théoriques, ou l'ouverture même offerte dans la langue, de Barthes à Bernard Noël et bien d'autres.

Paradoxe alors pour nous autres que ces petits 10/18 qu'on dévorait furtivement dans les années 70, que si longtemps nous avons traînés écornés et jaunis, soient considérés encore comme marchandise de deuxième ordre dans la propagation numérique : pas de vraie édition un peu choyée, corrigée, mise au net (au Net).

Voici donc la Philosophie dans le boudoir telle qu'on se la mitonne pour soi. Ce qui compte : la leçon de langue. Le plaisir bien sûr à cette grande langue du XVIIIe, en période si cruciale, toute dressée vers la question morale, la religion et les moeurs.

Et que personne depuis lors n'a livré pareil assaut.

FB

Biographie de Donatien (marquis de) Sade

 Donatien Alphonse François, marquis de Sade... Pas de portrait de l'auteur, sauf les portraits inventés, ou le portrait que chacun s'en invente pour lui-même. Né en 1740, incarcéré la première fois en 1763, puis en 1768, puis en 1772, puis en 1777, moeurs, moeurs, moeurs. Beaucoup d'amours, beaucoup de légendes.  Et de Vincennes à la Bastille en 1784, libéré seulement en 1790. Acteur de la Révolution, et puis interné, mis chez les fous. Il a soixante-dix ans quand il en sort, et meurt en 1814. 

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire