Votre compte

La politique étrangère de la France


L’histoire de la politique étrangère de la France est étroitement liée à la construction de la nation. De la monarchie et l’empire napoléonien, la diplomatie hérite la souveraineté et une certaine idée de la grandeur (en témoigne, encore aujourd’hui, le protocole des ambassades). Mais à partir du Congrès de Vienne jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, le voisin allemand, devenu prépondérant en Europe, a largement rebattu les cartes face à une France diminuée. Depuis 1945, la position de cette dernière est celle d’une puissance moyenne, certes, mais d’influence mondiale, engagée dans la construction européenne. Maxime Lefebvre revient sur cette histoire, et plus largement sur les fondamentaux de notre politique étrangère : les forces et faiblesses de la puissance française ; les acteurs et la chaîne de décision ; les orientations stratégiques.

Ce livre est classé dans les catégories :

6,49 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La politique étrangère de la France”

Fiche technique

Résumé

L’histoire de la politique étrangère de la France est étroitement liée à la construction de la nation. De la monarchie et l’empire napoléonien, la diplomatie hérite la souveraineté et une certaine idée de la grandeur (en témoigne, encore aujourd’hui, le protocole des ambassades). Mais à partir du Congrès de Vienne jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, le voisin allemand, devenu prépondérant en Europe, a largement rebattu les cartes face à une France diminuée. Depuis 1945, la position de cette dernière est celle d’une puissance moyenne, certes, mais d’influence mondiale, engagée dans la construction européenne. Maxime Lefebvre revient sur cette histoire, et plus largement sur les fondamentaux de notre politique étrangère : les forces et faiblesses de la puissance française ; les acteurs et la chaîne de décision ; les orientations stratégiques.

Biographie de Maxime Lefebvre

L’histoire de la politique étrangère de la France est étroitement liée à la construction de la nation. De la monarchie et l’empire napoléonien, la diplomatie hérite la souveraineté et une certaine idée de la grandeur (en témoigne, encore aujourd’hui, le protocole des ambassades). Mais à partir du Congrès de Vienne jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, le voisin allemand, devenu prépondérant en Europe, a largement rebattu les cartes face à une France diminuée. Depuis 1945, la position de cette dernière est celle d’une puissance moyenne, certes, mais d’influence mondiale, engagée dans la construction européenne. Maxime Lefebvre revient sur cette histoire, et plus largement sur les fondamentaux de notre politique étrangère : les forces et faiblesses de la puissance française ; les acteurs et la chaîne de décision ; les orientations stratégiques.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire