Votre compte

La venue


"La forêt est le lieu d'un peuple devenu Invisible. Peut-être est-il vrai que jamais, Aujourd'hui comme hier, il n'eut d'existence, Ce qui pourtant en aucun cas ne saurait être Ni constituer une excuse suffisante, Acceptable pour quiconque a entendu : Il Etait une fois, c'est-à-dire hors du temps, Une fée, une bête, un roi, une reine, un Prince, un château dans les ronces au fond des bois, Taillé comme un diamant où dort une fille Sur laquelle veille un loup devenu un saint Par le jeûne et l'abstinence, abattu d'un coup De hache par un bûcheron, ressuscité Et depuis conduisant les âmes dans la nuit." Vendredi 30 juin 2006. Le journal en sonnets de Robert Marteau (1925 - 2011) se poursuit par La Venue (années 2005-2006), huitième recueil de Liturgie (après Liturgie, Louange, Registre, Rites et offrandes, Le temps ordinaire, Ecritures, Salve). Outre son œuvre poétique, Robert Marteau est également l'auteur de nombreux écrits en prose – romans et essais – ainsi que de traductions, notamment de l’espagnol et de l’anglais. Né en 1925 en Poitou, fils de forestiers, ROBERT MARTEAU est décédé en 2011. Son œuvre est importante et multiforme : il a publié de nombreux recueils de poèmes (Travaux sur la terre, Salve…), des romans (Le Jour qu'on a tué le cochon, Des chevaux parmi les arbres…), des ouvrages en prose (Fleuve sans fin, Sur le motif…), des textes sur la peinture (Le Louvre entrouvert, Le Message de Paul Cézanne)… En 2003, il a reçu le Prix de poésie Charles Vildrac de la SGDL pour Rites et offrandes.

Ce livre est classé dans les catégories :

10,99 €
?

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “La venue”

Fiche technique

Résumé

"La forêt est le lieu d'un peuple devenu Invisible. Peut-être est-il vrai que jamais, Aujourd'hui comme hier, il n'eut d'existence, Ce qui pourtant en aucun cas ne saurait être Ni constituer une excuse suffisante, Acceptable pour quiconque a entendu : Il Etait une fois, c'est-à-dire hors du temps, Une fée, une bête, un roi, une reine, un Prince, un château dans les ronces au fond des bois, Taillé comme un diamant où dort une fille Sur laquelle veille un loup devenu un saint Par le jeûne et l'abstinence, abattu d'un coup De hache par un bûcheron, ressuscité Et depuis conduisant les âmes dans la nuit." Vendredi 30 juin 2006. Le journal en sonnets de Robert Marteau (1925 - 2011) se poursuit par La Venue (années 2005-2006), huitième recueil de Liturgie (après Liturgie, Louange, Registre, Rites et offrandes, Le temps ordinaire, Ecritures, Salve). Outre son œuvre poétique, Robert Marteau est également l'auteur de nombreux écrits en prose – romans et essais – ainsi que de traductions, notamment de l’espagnol et de l’anglais. Né en 1925 en Poitou, fils de forestiers, ROBERT MARTEAU est décédé en 2011. Son œuvre est importante et multiforme : il a publié de nombreux recueils de poèmes (Travaux sur la terre, Salve…), des romans (Le Jour qu'on a tué le cochon, Des chevaux parmi les arbres…), des ouvrages en prose (Fleuve sans fin, Sur le motif…), des textes sur la peinture (Le Louvre entrouvert, Le Message de Paul Cézanne)… En 2003, il a reçu le Prix de poésie Charles Vildrac de la SGDL pour Rites et offrandes.

Biographie de Robert MARTEAU

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire