Votre compte

Le Congrès de littérature


« Cette œuvre déborde de beauté et de noire vérité. » Patti Smith « Lorsque vous aurez commencé à lire César Aira, vous ne pourrez plus vous arrêter. » Roberto Bolaño « Le Congrès de littérature est servi par une écriture limpide et imaginative, il captive par cette sorte de clairvoyance hallucinée qui inonde de poésie les dernières pages. […] Un divertimento très sérieux, parce qu’il fait germer la littérature. » Ernesto Calabuig, El Cultural « César Aira est un des romanciers les plus provocateurs et idiosyncrasiques de la littérature hispanophone. À ne pas manquer. » Natasha Wimmer, The New York Times Traduit de l’espagnol (Argentine) par Marta Martinez-Valls Illustration de couverture : Goya, titre à préciser ISBN : 978-2-267-02960-4

Ce livre est classé dans les catégories :

10,99 €
?

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le Congrès de littérature”

Fiche technique

Résumé

« Cette œuvre déborde de beauté et de noire vérité. » Patti Smith « Lorsque vous aurez commencé à lire César Aira, vous ne pourrez plus vous arrêter. » Roberto Bolaño « Le Congrès de littérature est servi par une écriture limpide et imaginative, il captive par cette sorte de clairvoyance hallucinée qui inonde de poésie les dernières pages. […] Un divertimento très sérieux, parce qu’il fait germer la littérature. » Ernesto Calabuig, El Cultural « César Aira est un des romanciers les plus provocateurs et idiosyncrasiques de la littérature hispanophone. À ne pas manquer. » Natasha Wimmer, The New York Times Traduit de l’espagnol (Argentine) par Marta Martinez-Valls Illustration de couverture : Goya, titre à préciser ISBN : 978-2-267-02960-4

Biographie de César Aira

César Aira est né à Coronel Pringles, dans la Province de Buenos Aires, le 23 Février 1949. Il réside à Buenos Aires depuis 1967, dans le quartier de Flores. Romancier, nouvelliste, essayiste, dramaturge, traducteur, il a publié à ce jour une quarantaine de livres. Comme beaucoup d’intellectuels argentins, il est polyglotte et a lu les romans d’aventure et les grands auteurs français, langue qu’il parle couramment. À 14 ans, il découvre Proust et vénère Rimbaud. Après la disparition de Roberto Bolaño, il est considéré comme l’un des écrivains sud-américains les plus importants. L’absurde, voire le fantastique que l’on retrouve dans l’œuvre d’Aira ne sont pas sans rappeler l’univers de Copi.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire