Votre compte

Le Juif errant est arrivé


La réputation d’Albert Londres (1884-1932) est indiscutable. Celui qui a laissé son nom à un des plus grands prix internationaux de journalisme était reconnu pour ses travaux d’investigation fouillés. Au travers de l’écriture, Albert Londres observe et transmet, avec minutie. Au-delà de ces seules interrogations sur un monde en mutation, c’est un devoir. Utilisant l’Histoire pour en expliquer l’actualité, l’homme, alors au sommet de sa gloire, décide d’entreprendre l’une de ses plus grandes enquêtes. Nous sommes en 1929, et c’est un sujet qu’il connaît mal : les juifs. S’ensuit un périple à travers une Europe troublée. Voyage qui commence à Londres, se poursuit à Paris en passant par les ghettos de Pologne et de Transylvanie, avant de le conduire en Palestine. Étonnamment, Albert Londres ne se rendra pas en Amérique, bien qu’il en parle à de nombreuses reprises. Dix-huit ans avant la création de l’État hébreu, son optimisme sur le sort des communautés juives de Palestine se traduit par vingt-sept articles initialement publiés en 1929 dans « Le petit Parisien » et qui donneront matière à ce livre essentiel. Tout au long de son enquête, Albert Londres relate ces extrêmes dont il est le témoin. En découvrant Tel-Aviv, il débarque à une période cruciale, où ce contraste le saisit. Loin de la misère des ghettos d’Europe centrale, la ville est ensoleillée. Les siècles d’oppression ne sont plus. Il y découvre des Juifs se comportant tels des citoyens d’un pays nouveau, dans une ville moderne et propre. Mais le trouble demeure. Le gouvernement de Sa Majesté britannique a trop promis, préparant une collision qui surviendra bien vite. La Palestine aux Arabes et aux Juifs ne sera pas telle que tous la rêvaient et l’espéraient. Par cette enquête exceptionnelle, Albert Londres n’hésite pas à avancer sur ces jugements, quitte à se tromper. Tout au long de sa lecture, chacun demeure libre de se forger sa propre opinion, et c’est là l’une des grandes forces de celui qui fut un formidable journaliste, fondateur du grand reportage. Ce livre est une part de notre histoire commune. Il nous appartient d’en saisir l’essence et l’importance de ne pas oublier. Dans une Europe face à ses démons, la préface de Michèle Kahn nous rappelle Oh ! que vous nous manquez, M. Londres ! GC

Ce livre est classé dans les catégories :

1,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le Juif errant est arrivé”

Fiche technique

Résumé

La réputation d’Albert Londres (1884-1932) est indiscutable. Celui qui a laissé son nom à un des plus grands prix internationaux de journalisme était reconnu pour ses travaux d’investigation fouillés. Au travers de l’écriture, Albert Londres observe et transmet, avec minutie. Au-delà de ces seules interrogations sur un monde en mutation, c’est un devoir. Utilisant l’Histoire pour en expliquer l’actualité, l’homme, alors au sommet de sa gloire, décide d’entreprendre l’une de ses plus grandes enquêtes. Nous sommes en 1929, et c’est un sujet qu’il connaît mal : les juifs. S’ensuit un périple à travers une Europe troublée. Voyage qui commence à Londres, se poursuit à Paris en passant par les ghettos de Pologne et de Transylvanie, avant de le conduire en Palestine. Étonnamment, Albert Londres ne se rendra pas en Amérique, bien qu’il en parle à de nombreuses reprises. Dix-huit ans avant la création de l’État hébreu, son optimisme sur le sort des communautés juives de Palestine se traduit par vingt-sept articles initialement publiés en 1929 dans « Le petit Parisien » et qui donneront matière à ce livre essentiel. Tout au long de son enquête, Albert Londres relate ces extrêmes dont il est le témoin. En découvrant Tel-Aviv, il débarque à une période cruciale, où ce contraste le saisit. Loin de la misère des ghettos d’Europe centrale, la ville est ensoleillée. Les siècles d’oppression ne sont plus. Il y découvre des Juifs se comportant tels des citoyens d’un pays nouveau, dans une ville moderne et propre. Mais le trouble demeure. Le gouvernement de Sa Majesté britannique a trop promis, préparant une collision qui surviendra bien vite. La Palestine aux Arabes et aux Juifs ne sera pas telle que tous la rêvaient et l’espéraient. Par cette enquête exceptionnelle, Albert Londres n’hésite pas à avancer sur ces jugements, quitte à se tromper. Tout au long de sa lecture, chacun demeure libre de se forger sa propre opinion, et c’est là l’une des grandes forces de celui qui fut un formidable journaliste, fondateur du grand reportage. Ce livre est une part de notre histoire commune. Il nous appartient d’en saisir l’essence et l’importance de ne pas oublier. Dans une Europe face à ses démons, la préface de Michèle Kahn nous rappelle Oh ! que vous nous manquez, M. Londres ! GC

Biographie d’Albert Londres

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire