Votre compte

Le silence de la Vierge


La Communauté Saint-Jean a été créée en 1975 par le père Marie-Dominique Philippe. Ses membres sont également appelés les "Petits Gris". Elle compte actuellement trois branches : les Frères de Saint-Jean (500 frères), les Soeurs contemplatives de Saint-Jean (80 religieuses) et les Soeurs apostoliques de Saint-Jean (200 religieuses). Une quatrième branche constituée par les Soeurs mariales d'Israël et de Saint-Jean (40 religieuses) a été dissoute en 2005 pour cause de dérives sectaires.
Marie-Laure Janssens est sortie en 2010 de la communauté des soeurs contemplatives de Saint-Jean, dans laquelle elle a passé onze ans. Dans ce livre, elle raconte qu'elle a été victime d'un crime que ni le droit pénal ni le droit canon ne connaissent: l'abus spirituel. Une variante catholique de l'emprise affective et psychologique.

En 2003, elle a demandé à un évêque l'autorisation de raconter son histoire. Voici sa réponse : « le silence de l'Eglise est a sa manie re un acte de mise ricorde a l'e gard des personnes. Ce n'est pas avoir peur de la ve rite que de garder le silence lorsque celui-ci est le langage du don de soi, le langage du service comme la Vierge Marie vous le fait comprendre. » Elle n'a pas compris une telle exigence de silence. C'est pour cela qu'elle publie aujourd'hui ce livre.

Ce livre est classé dans les catégories :

12,99 €
?

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Le silence de la Vierge”

Fiche technique

Résumé

La Communauté Saint-Jean a été créée en 1975 par le père Marie-Dominique Philippe. Ses membres sont également appelés les "Petits Gris". Elle compte actuellement trois branches : les Frères de Saint-Jean (500 frères), les Soeurs contemplatives de Saint-Jean (80 religieuses) et les Soeurs apostoliques de Saint-Jean (200 religieuses). Une quatrième branche constituée par les Soeurs mariales d'Israël et de Saint-Jean (40 religieuses) a été dissoute en 2005 pour cause de dérives sectaires.
Marie-Laure Janssens est sortie en 2010 de la communauté des soeurs contemplatives de Saint-Jean, dans laquelle elle a passé onze ans. Dans ce livre, elle raconte qu'elle a été victime d'un crime que ni le droit pénal ni le droit canon ne connaissent: l'abus spirituel. Une variante catholique de l'emprise affective et psychologique.

En 2003, elle a demandé à un évêque l'autorisation de raconter son histoire. Voici sa réponse : « le silence de l'Eglise est a sa manie re un acte de mise ricorde a l'e gard des personnes. Ce n'est pas avoir peur de la ve rite que de garder le silence lorsque celui-ci est le langage du don de soi, le langage du service comme la Vierge Marie vous le fait comprendre. » Elle n'a pas compris une telle exigence de silence. C'est pour cela qu'elle publie aujourd'hui ce livre.

Biographie de Marie-Laure Janssens

Marie-Laure Janssens a 42 ans, mariée et mère de deux enfants. Elle a été onze ans soeur contemplative de Saint-Jean, en France et aux Philippines. Mikael Corre est journaliste pour l'hebdomadaire catholique Pèlerin. Sociologue de formation, spécialisé sur les religions, ce breton d'origine a travaillé à l'Ecole des hautes études en sciences-sociales (EHESS) sur les communautés catholiques nées dans les années 1970 et leurs dérives.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire