Votre compte

Les 100 000 familles


Le mythe des « 200 familles » qui s’enrichiraient sur le dos de la collectivité a fait beaucoup de mal à la France. Ce sont aujourd’hui 100.000 familles qui possèdent plus de 80% des entreprises hexagonales et produisent 60% de la richesse nationale.
Vision de long terme, solidarité, pérennité du projet, proximité avec le tissu économique local, plus grande liberté vis-à-vis des marchés financiers, relations sociales plus harmonieuses, souplesse d’adaptation, rapidité de décision et de mouvement, diversité du recrutement et patriotisme : autant d’atouts par rapport aux entreprises cotées en bourse, détenues par des actionnaires professionnels (fonds d’investissements ou autres) qui se retrouvent sous la pression constante de leurs actionnaires avides de dividendes à court-terme.
L’ignorance et le mépris dans lesquels sont tenues les entreprises familiales en France vont de pair avec l’hypertrophie des grandes entreprises et des services de l’Etat. Conséquences : le déclin de notre industrie et des créations d’emplois, ainsi que l’impuissance à remonter dans le train de la croissance.
En puisant dans son itinéraire personnel ainsi que dans l’observations d’autres entreprises familiales, en France, en Italie ou en Allemagne, l’auteur démontre ici la pertinence de ce modèle pour dynamiser le rebond économique de notre pays.
Préface de Michel Barnier, ancien Ministre et Vice-Président de la Commission Européenne (2010-2014)

 

 

Ce livre est classé dans les catégories :

12,99 €
?

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Les 100 000 familles”

Fiche technique

Résumé

Le mythe des « 200 familles » qui s’enrichiraient sur le dos de la collectivité a fait beaucoup de mal à la France. Ce sont aujourd’hui 100.000 familles qui possèdent plus de 80% des entreprises hexagonales et produisent 60% de la richesse nationale.
Vision de long terme, solidarité, pérennité du projet, proximité avec le tissu économique local, plus grande liberté vis-à-vis des marchés financiers, relations sociales plus harmonieuses, souplesse d’adaptation, rapidité de décision et de mouvement, diversité du recrutement et patriotisme : autant d’atouts par rapport aux entreprises cotées en bourse, détenues par des actionnaires professionnels (fonds d’investissements ou autres) qui se retrouvent sous la pression constante de leurs actionnaires avides de dividendes à court-terme.
L’ignorance et le mépris dans lesquels sont tenues les entreprises familiales en France vont de pair avec l’hypertrophie des grandes entreprises et des services de l’Etat. Conséquences : le déclin de notre industrie et des créations d’emplois, ainsi que l’impuissance à remonter dans le train de la croissance.
En puisant dans son itinéraire personnel ainsi que dans l’observations d’autres entreprises familiales, en France, en Italie ou en Allemagne, l’auteur démontre ici la pertinence de ce modèle pour dynamiser le rebond économique de notre pays.
Préface de Michel Barnier, ancien Ministre et Vice-Président de la Commission Européenne (2010-2014)

 

 

Biographie de Cyrille Chevrillon

Après une carrière dans la banque d’affaires, le cinéma et l’investissement à New York, Londres et Paris, Cyrille Chevrillon a créé en 1992 le groupe qui porte son nom. Professeur Affilié à HEC où il enseigne la finance et la stratégie, il a reçu en 2012 le prix « Course of the Year », décerné par l’alliance de 29 universités et grandes écoles à travers le monde.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire