Votre compte

Monsieur Bob


Un homme marche dans la nuit. Cet homme c’est Robert Giraud (1921-1997). Sur un trottoir parisien, un rectangle de lumière l’invite à franchir le seuil. L’homme, surnommé Bob, entre dans le bistrot comme on entre dans une nouvelle vie. 
A l’heure où les braves gens dorment, du côté de Saint-Germain-des-Prés, de la place Maubert, de la rue Mouffetard ou des Halles, il prend des nouvelles d’un monde peuplé d’excentriques, d’anciens forçats devenus clochards, de tatoués, de pégriots, de putains. Acteur et témoin de la nuit parisienne de l’après-guerre, il se fait naturaliste, y glane la substance de ses récits, dans la lignée des MacOrlan, Carco, Fargue et Brassaï. 
Débarqué à la Libération de Limoges, Bob n’a plus quitté le pavé parisien. Grand ami de Doisneau, devenu son frère de la nuit, et de Prévert, il publie en 1955 Le Vin des rues, chez Denoël, qui deviendra un livre mythique, un bréviaire de la nuit, un reportage poétique sans équivalent. Poète, chroniqueur, romancier, lexicologue, collectionneur, Robert Giraud est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages. Il est demeuré, malheureusement, étrangement méconnu. 
C’est donc son portrait, celui d’un homme libre dont l’œuvre est tout entière tournée vers l’humain et sa part d’insolite, et la peinture d’un Paris passionnant aujourd’hui disparu, qu’Olivier Bailly dépeint à travers un récit biographique vivant et poétique.

Ce livre est classé dans les catégories :

7,49 €
?

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Monsieur Bob”

Fiche technique

Résumé

Un homme marche dans la nuit. Cet homme c’est Robert Giraud (1921-1997). Sur un trottoir parisien, un rectangle de lumière l’invite à franchir le seuil. L’homme, surnommé Bob, entre dans le bistrot comme on entre dans une nouvelle vie. 
A l’heure où les braves gens dorment, du côté de Saint-Germain-des-Prés, de la place Maubert, de la rue Mouffetard ou des Halles, il prend des nouvelles d’un monde peuplé d’excentriques, d’anciens forçats devenus clochards, de tatoués, de pégriots, de putains. Acteur et témoin de la nuit parisienne de l’après-guerre, il se fait naturaliste, y glane la substance de ses récits, dans la lignée des MacOrlan, Carco, Fargue et Brassaï. 
Débarqué à la Libération de Limoges, Bob n’a plus quitté le pavé parisien. Grand ami de Doisneau, devenu son frère de la nuit, et de Prévert, il publie en 1955 Le Vin des rues, chez Denoël, qui deviendra un livre mythique, un bréviaire de la nuit, un reportage poétique sans équivalent. Poète, chroniqueur, romancier, lexicologue, collectionneur, Robert Giraud est l’auteur d’une trentaine d’ouvrages. Il est demeuré, malheureusement, étrangement méconnu. 
C’est donc son portrait, celui d’un homme libre dont l’œuvre est tout entière tournée vers l’humain et sa part d’insolite, et la peinture d’un Paris passionnant aujourd’hui disparu, qu’Olivier Bailly dépeint à travers un récit biographique vivant et poétique.

Biographie d’Olivier Bailly

Olivier Bailly est né en 1963. Journaliste depuis plus d’une dizaine d’années dans la presse écrite et maintenant sur Internet, il a été apprenti coiffeur et libraire. Il regrette de n’avoir jamais bu avec Robert Giraud. Monsieur Bob, qu’il qualifie de récit biographique, est son premier livre.

Découvrez le site de l'auteur : http://robertgiraud.blog.lemonde.fr/

 



Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire