Votre compte

Querelles françaises


Etat ou société civile ? République ou Empire ? Le progrès par le social ou par le droit ? Les droits de l’Homme ou la loi des Etats ? « Nature est un doux guide » ou « Devenir maître et possesseur de la nature » ? Les querelles françaises les plus actuelles sont aussi les plus anciennes, et elles n’ont pas fini d’animer notre opinion publique. En répondant aux interrogations sans concession du journaliste Alexis Lacroix, la philosophe Blandine Kriegel, faisant retour sur son propre parcours, tâche d’éclairer la généalogie de ces querelles et de clarifier ses principales réponses. Au début des temps modernes, émerge dans la construction de l’Etat souverain, l’idée de République. Pourtant, malgré ses triomphes déjà anciens, la République connaît plusieurs dérives impériales et semble incertaine de sa durée et de ses concepts. N’existe-t-il pas « un reste impérial » au cœur de la souveraineté ? Comment interpréter les conflits de l’histoire du droit qui rappochent ou écartent la République moderne du droit ancien ? Comment expliquer que le droit soit devenu le parent pauvre du social, alors que la recherche de la justice est une grande cause nationale, sinon par un approfondissement des conflits philosophiques qui séparent les deux grandes voies de la modernité dans leur rapport à la Révolution ? Les idées peuvent avoir un droit de suite en politique. Blandine Kriegel les associe librement à l’histoire récente, en montrant comment sa génération s’est efforcée, dans l’immédiate après-guerre, jusqu’en 1968, de procéder à ses risques et périls, à une nouvelle invention de la liberté.

Ce livre est classé dans les catégories :

13,99 €
?

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Querelles françaises”

Fiche technique

Résumé

Etat ou société civile ? République ou Empire ? Le progrès par le social ou par le droit ? Les droits de l’Homme ou la loi des Etats ? « Nature est un doux guide » ou « Devenir maître et possesseur de la nature » ? Les querelles françaises les plus actuelles sont aussi les plus anciennes, et elles n’ont pas fini d’animer notre opinion publique. En répondant aux interrogations sans concession du journaliste Alexis Lacroix, la philosophe Blandine Kriegel, faisant retour sur son propre parcours, tâche d’éclairer la généalogie de ces querelles et de clarifier ses principales réponses. Au début des temps modernes, émerge dans la construction de l’Etat souverain, l’idée de République. Pourtant, malgré ses triomphes déjà anciens, la République connaît plusieurs dérives impériales et semble incertaine de sa durée et de ses concepts. N’existe-t-il pas « un reste impérial » au cœur de la souveraineté ? Comment interpréter les conflits de l’histoire du droit qui rappochent ou écartent la République moderne du droit ancien ? Comment expliquer que le droit soit devenu le parent pauvre du social, alors que la recherche de la justice est une grande cause nationale, sinon par un approfondissement des conflits philosophiques qui séparent les deux grandes voies de la modernité dans leur rapport à la Révolution ? Les idées peuvent avoir un droit de suite en politique. Blandine Kriegel les associe librement à l’histoire récente, en montrant comment sa génération s’est efforcée, dans l’immédiate après-guerre, jusqu’en 1968, de procéder à ses risques et périls, à une nouvelle invention de la liberté.

Biographie de Blandine Kriegel

Blandine Kriegel, 64 ans, philosophe, professeur émérite des universités, a joué un rôle pionnier dans la redécouverte de l’Etat de droit et la philosophie politique française. Elle a été présidente du Haut Conseil de l’intégration et conseillère du Président de la République de 2002 à 2005. Alexis Lacroix, 35 ans, journaliste, philosophe et germaniste de formation, est actuellement rédacteur en chef-adjoint à Marianne et au Magazine Littéraire.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire