Votre compte

Renaissance - tome 3 - Permafrost


Au Texas, Swänn et Liz sont poursuivis par les braconniers Skualls, responsables de la mort de la famille Hamilton... Le temps pour Swänn de se confronter aux réalités de la guerre et des chocs émotionnels qui accompagnent l'annonce des victimes aux familles. Toutefois, alors que le Mir de Donald, séparant le Texas du Mexique sur le Rio Grande est détruit pour facilité le passage des réfugiés américains, un petit espoir permet à Liz de rester debout. Pendant ce temps, sur Näkän et dans les assemblées du Complexe, les débats sur le financement de l'expédition Renaissance se poursuivent et, curieusement, la diplomatie Skuall, peuple qui ne participe pas à l'expédition, prend une importance inattendue... Un dernier chapitre magistral qui vient conclure cette première trilogie !

Ce livre est classé dans les catégories :

9,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé par filigrane

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier par filigrane (ou watermarking). Ce filigrane permet de relier le fichier à son propriétaire via l’apposition d’un filigrane visible ou invisible sur le fichier.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Renaissance - tome 3 - Permafrost”

Fiche technique

Résumé

Au Texas, Swänn et Liz sont poursuivis par les braconniers Skualls, responsables de la mort de la famille Hamilton... Le temps pour Swänn de se confronter aux réalités de la guerre et des chocs émotionnels qui accompagnent l'annonce des victimes aux familles. Toutefois, alors que le Mir de Donald, séparant le Texas du Mexique sur le Rio Grande est détruit pour facilité le passage des réfugiés américains, un petit espoir permet à Liz de rester debout. Pendant ce temps, sur Näkän et dans les assemblées du Complexe, les débats sur le financement de l'expédition Renaissance se poursuivent et, curieusement, la diplomatie Skuall, peuple qui ne participe pas à l'expédition, prend une importance inattendue... Un dernier chapitre magistral qui vient conclure cette première trilogie !

Biographie de Fred Duval

Né en janvier 1965 à Rouen, Fred Duval publie son premier album, "500 fusils", en 1995. La même année, il signe son premier grand succès, "Carmen Mc Callum" (Delcourt, "Série B"). S'ensuivent "Travis" (Delcourt) et "Hauteville House" (Delcourt). En 2008, il commence "Meteors" (Delcourt), une série de science-fiction mise en images par Philippe Ogaki. Il réalise aussi un vieux rêve et, avec le dessinateur Zanzim, adapte "Tartuffe" en bande dessinée (Delcourt). Il intègre, en 2010, l'équipe du "Casse" (Delcourt), dont il écrit le tome 4 – "La Grande Escroquerie". La même année, il crée "Nico" (Dargaud), avec Philippe Berthet, et se lance, au côté de Jean-Pierre Pécau, dans l'aventure de "Jour J" (Delcourt), une série concept dirigée par Fred Blanchard, qui revisite les grands tournants de l'Histoire. En 2012 il publie le tome 1 de "L'homme de l'année", album qui connaît un beau succès critique et commercial. En 2014 paraissent deux albums consacrés à Esterhazy et à l'affaire Dreyfus, et "Wonderball" (Delcourt), ambitieux thriller écrit avec Jean-Pierre Pecau et Fred Blanchard, dessiné par Colin Wilson. En octobre 2016 signe le tome 10 de "XIII Mystery" (Dargaud), dessiné par Corentin Rouge. En 2018, il sort avec avec Didier Cassegrain, à l'adaptation en BD du roman "Nymphéas noirs" (Dupuis), de Michel Bussi. La même sort le premier tome de sa nouvelle série de science-fiction, "Renaissance" (Dargaud, tome 3, 2020) réalisée avec EMEM et Frédéric Blanchard. En 2020, Fred Duval devient chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres. Sorti de l'ESAG Penninghen en 1988, Fred Blanchard entame une carrière d'illustrateur de presse avant de publier, en 1990, son premier album, Ran Corvo (Zenda), d'après scénario de Doug Headline. La même année, il rencontre Olivier Vatine et travaille avec lui sur le tome 4 de la série Aquablue (Delcourt). En 1995, ils créent, pour Delcourt, le label "Série B" qui défend une bande dessinée de genre exigeante – y seront publiées des séries comme "Carmen Mc Callum", "Golden City", "Travis", "Hauteville House" ou "L'histoire secrète". Ils dessinent également une adaptation en bande dessinée de "Star Wars", pour l'éditeur américain Dark Horse et Lucasfilm, puis ils se consacrent à la création de designs pour "Snark", un projet de long-métrage de Marc Caro. Dans le même temps, Fred Blanchard entame, au côté du réalisateur Pascal Morelli, une carrière dans le dessin animé. Il supervise le département des décors du studio Gangster, participant ainsi à la réalisation de plusieurs séries, mais aussi à l'adaptation en dessin animé de l'oeuvre d'Hugo Pratt intitulée "Corto Maltese : la cour secrète des arcanes" (Ellipse Animation, 2002). Il y dessine presque tous des décors. À la fin de l'année 2007, il reprend en solo la direction du label "Série B", met en images l'album "Travis-Karmatronics" (Delcourt), publie "Surplus Universalis" (Delcourt), un art book, développe les séries concepts "Jour J" (Delcourt) et "L'homme de l'année" (Delcourt), et coécrit le thriller "Wonderball" (Delcourt) avec Fred Duval et Jean-Pierre Pécau. En 2008, il cosigne avec Gess le story-board du film "Dante 01", de Marc Caro. Avec ce dernier, il participe à différents projets, dont une adaptation en long-métrage de "La Horde du contrevent", pour Jan Kounen. Fred Blanchard imagine également des designs pour plusieurs séries BD, dont "Spirou et Fantasio" (Fabien Vehlmann et Yoann), "Les naufragés d'Ythaq et Sangre" (Scotch Arleston et Adrien Floch), ou "Le Dernier Atlas" (Fabien Vehlmann, Gwen de Bonneval et Hervé Tanquerelle) et "Renaissance" (Fred Duval et Emem).

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire