Votre compte

Sur la reproduction


« La reproduction des rapports de production » est le manuscrit dont Althusser a tiré son célèbre texte, paru dans La Pensée en 1970, « Idéologie et appareils idéologiques d’État », qui se trouve ici resitué dans son contexte, qu’une exégèse supposée savante a généralement occulté.
L’auteur y expose de façon ordonnée sa conception du matérialisme historique, des conditions de la reproduction de la société capitaliste et de la lutte révolutionnaire en vue d’y mettre fin.
Cet écrit nous vient d’un autre âge. Il témoigne de la splendeur du moment « 68 ». Il exprime certaines opinions que l’on pourra juger, pour une part du moins, désormais insoutenables. Mais il conserve, à quatre décennies de distance, une singulière force de provocation théorique et politique. Il nous confronte à une question qui acquière chaque jour une actualité plus criante : dans quelles conditions, dans une société qui proclame les idéaux de liberté et d’égalité, la domination des uns sur les autres se reproduit-elle sans cesse à nouveau ?
Le manuscrit se présente d’abord comme un texte didactique militant, qui est aussi une introduction à la pensée d’Althusser. Mais il manifeste progressivement son caractère d’élaboration conceptuelle originale. Il appelle donc une lecture à plusieurs niveaux : texte politique portant témoignage d’une époque, présentation des catégories althussériennes d’analyse du capitalisme, théorie (nouvelle) des « appareils idéologiques d’État » et de « l’interpellation » idéologique.
Jacques Bidet

[http://actuelmarx.u-paris10.fr Visitez le site d’Actuel Marx]

Ce livre est classé dans les catégories :

22,99 €
?
Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Sur la reproduction”

Fiche technique

Résumé

« La reproduction des rapports de production » est le manuscrit dont Althusser a tiré son célèbre texte, paru dans La Pensée en 1970, « Idéologie et appareils idéologiques d’État », qui se trouve ici resitué dans son contexte, qu’une exégèse supposée savante a généralement occulté.
L’auteur y expose de façon ordonnée sa conception du matérialisme historique, des conditions de la reproduction de la société capitaliste et de la lutte révolutionnaire en vue d’y mettre fin.
Cet écrit nous vient d’un autre âge. Il témoigne de la splendeur du moment « 68 ». Il exprime certaines opinions que l’on pourra juger, pour une part du moins, désormais insoutenables. Mais il conserve, à quatre décennies de distance, une singulière force de provocation théorique et politique. Il nous confronte à une question qui acquière chaque jour une actualité plus criante : dans quelles conditions, dans une société qui proclame les idéaux de liberté et d’égalité, la domination des uns sur les autres se reproduit-elle sans cesse à nouveau ?
Le manuscrit se présente d’abord comme un texte didactique militant, qui est aussi une introduction à la pensée d’Althusser. Mais il manifeste progressivement son caractère d’élaboration conceptuelle originale. Il appelle donc une lecture à plusieurs niveaux : texte politique portant témoignage d’une époque, présentation des catégories althussériennes d’analyse du capitalisme, théorie (nouvelle) des « appareils idéologiques d’État » et de « l’interpellation » idéologique.
Jacques Bidet

[http://actuelmarx.u-paris10.fr Visitez le site d’Actuel Marx]

Biographie de Louis Althusser

Louis Althusser (1918-1990) est l’un des philosophes les plus influents de la seconde moitié du XXème siècle. Il est notamment l’auteur de Pour Marx et de Lire « Le Capital » et fut, à l’Ecole Normale Supérieure, le maître à penser de plusieurs générations de philosophes. Des rêves d'angoisse sans fin est tiré des archives confiées en 1991 à l’IMEC.

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire