Votre compte

Trois essais sur la théorie sexuelle

Fernand Cambon (translator)

Alain Vanier (general_editor)


Freud considérait ses Trois essais, dont l’écriture l’a occupé durant près de vingt ans, comme une « production d’une valeur comparable à celle de L’Interprétation du rêve ». Ils sont le lieu d’apports conceptuels majeurs, sur la libido, la pulsion, les zones érogènes, la sublimation, la fixation, la régression, la perversion, etc., qu’il ne cessera de reprendre par la suite. Freud montre non seulement les racines infantiles de la sexualité adulte, mais, plus radicalement, l’« infantilisme de la sexualité » humaine. Et il donne à la perversion une place fondamentale dans l’histoire de chacun : elle est « la disposition universelle originelle de la pulsion sexuelle humaine, à partir de laquelle se développe le comportement sexuel normal ». La sexualité freudienne n’est donc pas un instinct, elle est détachée des organes génitaux et permet une nouvelle approche des symptômes névrotiques. Elle mène à la conclusion qu’« il n’y a pas de différence fondamentale entre la vie mentale des gens normaux, celle des névrosés et celle des psychotiques ».
7,99 €
?

Ebook PDF

Ce format de livre numérique est plus adapté aux grands écrans (ordinateur & tablette) qu'aux petits écrans (liseuse et smartphone) car il ne permet pas d'adapter la taille de la police d'écriture.

Ebook protégé

L’éditeur de ce livre a choisi de protéger ce fichier avec la technologie Adobe DRM.

Pour lire ce livre ou le charger sur votre support de lecture, un logiciel propriétaire est nécessaire. En savoir plus.

Vérifier la compatibilité de vos supports

Vous aimerez aussi

Fiche détaillée de “Trois essais sur la théorie sexuelle”

Fiche technique

Résumé

Freud considérait ses Trois essais, dont l’écriture l’a occupé durant près de vingt ans, comme une « production d’une valeur comparable à celle de L’Interprétation du rêve ». Ils sont le lieu d’apports conceptuels majeurs, sur la libido, la pulsion, les zones érogènes, la sublimation, la fixation, la régression, la perversion, etc., qu’il ne cessera de reprendre par la suite. Freud montre non seulement les racines infantiles de la sexualité adulte, mais, plus radicalement, l’« infantilisme de la sexualité » humaine. Et il donne à la perversion une place fondamentale dans l’histoire de chacun : elle est « la disposition universelle originelle de la pulsion sexuelle humaine, à partir de laquelle se développe le comportement sexuel normal ». La sexualité freudienne n’est donc pas un instinct, elle est détachée des organes génitaux et permet une nouvelle approche des symptômes névrotiques. Elle mène à la conclusion qu’« il n’y a pas de différence fondamentale entre la vie mentale des gens normaux, celle des névrosés et celle des psychotiques ».

Biographie de Sigmund Freud

Avis des internautes


Aucun commentaire n'a été posté sur ce livre.

Ajouter votre commentaire