Dargaud

  • C.R.S = détresse t.12 ; gaz au mètre

    ,

    • Dargaud
    • 9 Juillet 2013

    Un gaz hilarant pour dissiper les manifestants ! Eugène Lacrymo et ses amis C.R.S. n'en ont pas besoin. Le rire est présent partout dans cette nouvelle série de gags largement inspirés à Cauvin et Achdé par la société qui nous entoure ? Entre deux Lucky Luke, Achdé retrouve son personnage fétiche et les coups pleuvent de tous les côtés. A lire néanmoins en toute tranquillité...

  • C.R.S = détresse t.13 ; des coups dans les urnes !

    ,

    • Dargaud
    • 9 Juillet 2013

    Eugène Lacrymo est un fonctionnaire exemplaire, zélé, travailleur ; il est prêt à taper sur tout ce qui bouge pour satisfaire sa hiérarchie. Et en période électorale il n'hésite pas à donner de grands coups dans les urnes. Des gags frappants signés Raoul Cauvin, le scénariste des Tuniques Bleues ou des Femmes en blanc et Achdé à qui l'on doit la formidable reprise de Lucky Luke. 44 gags hilarants signés Cauvin et Achdé. Au mois de mai, on a parfois envie de donner un bon coup dans les urnes !

  • C.R.S = détresse t.10 ; dégelée sur l'herbe !

    ,

    • Dargaud
    • 9 Juillet 2013

    C'est le printemps ! Les amoureux cueillent les fleurs, merveilleux signes avant-coureurs du renouveau de mère nature. Eugène Lacrymo, notre Gégène à nous, n'a même pas à se baisser pour ramasser les nouveaux pavés qui vrombissent dans l'air printanier. C'est livraison à domicile. D'autant que la maison Comte Andan, fournisseur attitré de tout ce qui conteste et manifeste, vient de recevoir un nouveau modèle : joli robe, beau granit gris souris, bien équilibré en main, design parfait, ligne d'avant - garde, poids idéal, il renvoie au musée la vieille relique de 68 que votre papa vous a légué avec des sanglots dans la voix (publique). C'est aussi le printemps pour Pamela, la CRS un tantinet obsédée sexuelle qui peut enfin dévoiler ses jolies formes. Ses collègues adoptent aussi sec le profil bas. Car la collègue ne pense qu'à ça . Toujours volontaire pour les séances de secourisme la Pamela, surtout lors des cours de bouche-à-bouche. À propos de bouche-à-bouche, un qui aurait dû se méfier, c'est Gédéon, le fiston de Gégène. Embrasser un crapaud peut avoir des conséquences familiales insoupçonnées. Notez que le lancer de manifestant, une spécialité Gégène, a aussi de fâcheuses répercussions sur sa vie familiale, en particulier nocturne. Chaque métier à ses petits ennuis. Et ses dommages collatéraux ! On ne remerciera jamais assez Achdé et Cauvin d'avoir osé montrer les risques pris par de pauvres CRS obligés de taper, qui sur un médecin, qui sur un moniteur de saut à l'élastique. Ou encore d'avoir accepté de divulguer comment un être sensible, sain et équilibré tel qu'Eugène Lavcrymo, peut se retrouver coiffé d'une flamboyante coiffure indienne ou le corps couvert de bien curieuses peintures de guerre (urbaine). Un grand merci aussi aux auteurs pour leur contribution constante à l'enrichissement du vocabulaire des rues. Cressons de latrines, couillons de la lune, croupions mouillés, testicules de mulets, Chtouille de yeti, tréponèmes asmathiques, zézettes de canaris feront, c'est sûr, la joie de tous !

  • C.R.S = détresse t.11 ; baffes académie !

    ,

    • Dargaud
    • 9 Juillet 2013

    Nos CRS ont des souvenirs plutôt mitigés de leurs années passées sur les bancs de l'école, mais C'est pas parce qu'on est des brutes qu'on n'a pas de respect pour l'éducation ! clame notre Eugène Lacrymo préféré Cette fois-ci, nos gardiens de l'ordre préférés vont avoir à faire à forte partie : des étudiants ! Du petit jeune qui arrondit ses fins de mois en ramassant des pêches aux manifs de profs en furie sur qui on va enfin se venger de tout ce qu'on a subi pendant notre enfance, nos CRS ont affaire à forte partie ! On n'oublie pas au passage d'arracher la dent d'un collègue grâce au coup de la porte , de faire sauter les valises d'un futur jeune marié, alliances comprises, et d'oublier d'éteindre son portable pendant la revue...Sans oublier de charger un Écossais tout seul, mais dangereux quand même, avec son tronc d'arbre, et de tester un nouveau bouclier thermique en fonçant violemment dedans (aie !), ou une matraque à décharges électriques (ahbobo !). Heureusement que bobonne est là pour régaler notre Eugène de chipolatas à la romaine, hélas pas facile à digérer d'où un cauchemar aux jeux du cirque digne d'Asterix ! Tout ça pour finir par affronter des pompiers armés de trombes d'eau et de neige carbonique. Et on soigne ses ecchymoses à l'hôpital, où on constate qu'un doigt de CRS fille est aussi efficace qu'un poing de CRS-homme...

empty