Albin Michel

  • Tout avait commencé juste avant les vacances d'été quand le petit Browers avait gravé ses initiales au couteau sur le ventre de son copain Ben Hascom. Tout s'était terminé deux mois plus tard dans les égouts par la poursuite infernale d'une créature étrange, incarnation même du mal.

    Mais aujourd'hui tout recommence. Les enfants terrorisés sont devenus des adultes. Le présent retrouve le passé, le destin reprend ses droits, l'horreur ressurgit.

    Chacun retrouvera dans ce roman à la construction saisissante ses propres souvenirs, ses angoisses et ses terreurs d'enfant, la peur de grandir dans un monde de violence.

  • Tout avait commencé juste avant les vacances d'été quand le petit Browers avait gravé ses initiales au couteau sur le ventre de son copain Ben Hascom. Tout s'était terminé deux mois plus tard dans les égouts par la poursuite infernale d'une créature étrange, incarnation même du mal.

    Mais aujourd'hui tout recommence. Les enfants terrorisés sont devenus des adultes. Le présent retrouve le passé, le destin reprend ses droits, l'horreur ressurgit.

    Chacun retrouvera dans ce roman à la construction saisissante ses propres souvenirs, ses angoisses et ses terreurs d'enfant, la peur de grandir dans un monde de violence.

  • Pourquoi Merete Lyyngaard croupit-elle dans une cage depuis des années ? Pour quelle raison ses bourreaux s’acharnent-ils sur la jeune femme ?Cinq ans auparavant, la soudaine disparition de celle qui incarnait l’avenir politique du Danemark avait fait couler beaucoup d’encre. Mais, faute d’indices, la police avait classé l’affaire. Jusqu’à l’intervention des improbables Carl Mørck et Hafez el Assad du Département V, un flic sur la touche et son assistant d’origine syrienne. Pour eux, pas de cold case…Couronné par les prix scandinaves les plus prestigieux, de La Clé de Verre aux Golden Laurels des libraires, le thriller de Jussi Adler-Olsen, première enquête de l’inspecteur Mørck, est un véritable phénomène d’édition mondial.« Un thriller puissant, dérangeant. Un talent aussi impressionnant que déstabilisant. »The Independent« On y retrouve tout ce qu’adorent les fans du polar scandinave. » The Guardian

  • Paul Sheldon écrivait pour gagner sa vie. Maintenant, il écrit pour rester en vie.
    Misery : un sommet du suspense et l'un plus grands romans de Stephen King.

  • Louis Creed, un jeune médecin de Chicago, vient s'installer avec sa famille à Ludlow, petite bourgade du Maine. Leur voisin, le vieux Jud Grandall les emmène visiter le pittoresque "simetierre" où des générations d'enfants ont enterré leurs animaux familiers. Mais au-delà de ce "simetierre", tout au fond de la forêt, se trouvent les terres sacrées des Indiens, lieu interdit qui séduit pourtant par ses monstrueuses promesses.

    Un drame atroce va bientôt déchirer l'existence des Creed, et l'on se retrouve happé dans un suspense cauchemardesque...

  • Imaginez que vous puissiez remonter le temps, changer le cours de l'Histoire. Le 22 novembre 1963, le président Kennedy était assassiné à Dallas. À moins que... Jake Epping, professeur d'anglais à Lisbon Falls, n'a pu refuser d'accéder

  • Terrifiantes, bouleversantes, sans remords, les confessions d'une vieille dame très indigne.

    À Little Tall, on attend toujours de savoir ce qui s'est passé le 20 juillet 1963, jour de l'éclipse et de la mort de Joe, le mari de Dolores. Mais aujourd'hui, la police s'intéresse surtout aux circonstances du décès de Vera Donovan, dont Dolores fut la dame de compagnie pendant des décennies...

    Ce roman a été adapté à l'écran par Taylor Hackforden qui en a tiré un film beaucoup plus étrange que ce qu'on imaginait, beaucoup plus noir, beaucoup plus terrible. Kathy Bates - Oscar de la meilleure actrice pour son interprétation dans Misery- y incarne une Dolores Claiborne, inquiétante, au bord de l'implosion.

  • Le monde a des dents, et quand l'envie le prend de mordre, il ne s'en prive pas. Trisha McFarland avait neuf ans lorsqu'elle s'en aperçut. Ce fut un matin, au début du mois de juin. A dix heures, elle était assise à l'arrière de la Dodge Caravan de sa mère, vêtue de son maillot d'entraînement bleu roi de l'équipe des Red Sox (avec 36 GORDON inscrit dans le dos), et jouait avec Mona, sa poupée. A dix heures trente, elle était perdue dans la forêt. A onze heures, elle s'efforçait de ne pas céder à la panique, de ne pas se dire Je suis en danger, de chasser de sa tête l'idée que les gens qui se perdent dans la forêt s'en tirent quelquefois avec de graves blessures, que quelquefois même ils en meurent.

  • Tu croyais pouvoir te débarrasser de moi. Tu pensais que avec un enterrement bidon pour mes fans et pour la presse, tout serait réglé. Tu te disais : « Ce n'est qu'un pseudonyme, il n'existe même pas. » Tu te disais : « Fini George Stark, maintenant consacrons-nous à la vraie littérature... » Pauvre naïf ! Ça a dû te faire un choc quand tu as vu la fausse tombe grande ouverte, hein ? Et cette série de meurtres abominables ? Exactement comme dans nos romans ! Sauf que, cette fois c'est réel, bien réel. Non, ne t'imagine pas que tu vas pouvoir te débarrasser si facilement de moi. Je suis ton double, ta part de ténèbres... Et j'aurai ta peau !
    />

  • Elle est née mauvaise, tout simplement.

    Quelque part dans l'enfer d'une chaîne de montage, Christine, une Plymouth Fury 1958 est possédée par le diable. Son jeune acquéreur, Arnie, est totalement sous son emprise. Son ancien propriétaire n'est plus en vie pour le mettre en garde ! Et maintenant,elle fonce tout droit sur la seule rivale en travers de sa route : La petite amie d'Arnie, Leigh. L'autre femme...

  • "Vous êtes censés voir cette histoire en noir et blanc, le bras passé autour de l'épaule de votre nana (ou de votre jules), avec un gros haut-parleur planté sur la fenêtre. C'est à vous d'assurer la deuxième partie." Auteur de nombreux romans adaptés au cinéma, Stephen King nous propose ici en quelque sorte une série de courts et moyens métrages, tous destinés à nous faire éprouver le délicieux frisson de la peur. Dans la longue nouvelle qui donne son titre au recueil, l'horreur surgie de la brume, qui assaille un supermarché, est moins à craindre que celle qui gît au fond des âmes. Dans Mémé, qui clôt ce livre, le tendre récit de la fin d'une vie nous montre comment apprivoiser la mort en dansant dans la neige avec nos chers disparus.
    Entre ces deux contes, le célèbre auteur américain aura joué sur toutes les cordes de la sensibilité, dans le décor superbe de ce Maine où il vit, alliant un truculent réalisme aux fantaisies inquiétantes de l'imagination.
    "Maintenant, agrippe-toi à mon bras. Serre fort. Nous allons traverser bien des endroits sinistres. Mais je crois que je connais le chemin."

  • Premier quart du XXIe siècle. La dictature s'est installée aux Etats-Unis. La télévision, arme suprême du nouveau pouvoir, règne sans partage sur le peuple. Une chaîne unique diffuse une émission de jeux suivie par des millions de fans: c'est "La Grande Traque". Ben Richards, un homme qui n'a plus rien à perdre, décide de s'engager dans la compétition mortelle.

    Pendant trente jours il devra fuir les redoutables "chasseurs" lancés sur sa piste et activement aidés par une population encouragée à la délation. Tous les moyens sont bons pour éliminer Ben Richards...

    Dans ce livre terrifiant, le maître incontesté du suspense, le grand écrivain américain Stephen King, alias Richard Bachman, nous fait vivre cette diabolique course contre la mort sans nous laisser un instant de répit. Fascinant.

  • Stephen King ou l'art d'enraciner dans les petits faits les plus insignifiants de la vie quotidienne le suspense et l'épouvante.

    Bazaar est au coeur de Castle Rock, cette petite ville américaine où l'auteur a situé nombre de ses thrillers tels Cujo, La Part des ténèbres ou Les Tommyknockers... Une poudrière où s'accumulent et se déchaînent toute la violence et la démence que recèle l'âme de chacun. Jusqu'à l'implosion.

    Stephen King ou l'art de rayer une ville de la carte par la seule force de la haine. De ces haines qui vous font mourir ou tuer.

  • Quand Stephen King se décide à écrire sur son métier et sur sa vie, un brutal accident de la route met en péril l'un et l'autre. Durant sa convalescence, le romancier découvre les liens toujours plus forts entre l'écriture et la vie.
    Résultat : ce livre hors norme et génial, tout à la fois essai sur la création littéraire et récit autobiographique. Mais plus encore révélation de cette alchimie qu'est l'inspiration.

    Une fois encore Stephen King montre qu'il est bien plus qu'un maître du thriller : un immense écrivain.

  • II ne fallait pas jouer à ce petit jeu, Jessie. Vous voilà enchaînée sur votre lit, le cadavre de Gerald à vos pieds, condamnée à vous enfoncer dans la nuit, la terreur et la folie. Les femmes seules dans le noir sont comme des portes ouvertes... si elles appellent à l'aide, qui sait quelles créatures horribles leur répondront ?

    Aucun des précédents romans de King ne prépare au huis-clos terrifiant de Jessie, à cette lente exploration de nos phobies et de nos cauchemars les plus sombres. L'histoire de Jessie, sa dernière victime, montre à quel point il ne faut avoir peur que de soi-même.

  • Les personnes que l'on aime ne meurent jamais...

    Depuis qu'elle n'est plus là, Mike n'écrit plus. Reclus dans sa maison, près du lac, son souvenir l'obsède, ses nuits sont des cauchemars. Entre deux mondes, égaré dans une zone incertaine, Mike la cherche. Mais elle n'est plus qu'une ombre... Une ombre parmi celles qui hantent le domaine de Sara Laughs, avides de vengeance, prêtes à faire payer des crimes que l'on croit oubliés. Et lorsque Mike tombe sous le charme d'une fillette de trois ans et de sa mère, une jeune veuve, il ne sait pas que, loin de reprendre goût à la vie, il va devoir affronter le déchaînement de forces surnaturelles et vengeresses.

    Le roman le plus ambitieux et le plus fort de Stephen King. Fascinante histoire d'amour perdu et ressuscité, Sac d'os est l'aboutissement de toute une oeuvre.

  • Si votre portable sonne, surtout ne répondez plus. L'enfer est au bout de la ligne.
    1er Octobre.
    Dieu trône au paradis, le marché des changes est stable, les avions à peu près à l'heure et Clayton Riddell, un auteur de bandes dessinées, sur un petit nuage. Il vient de décrocher un contrat et l'avenir lui sourit. Mais en quelques secondes, tout bascule dans l'horreur. La cause ? Un phénomène de destruction que déclenche le téléphone portable. Tous les portables... Et qui va plonger le monde dans le chaos, le carnage et les ténèbres.

  • Génial metteur en scène de nos terreurs, Stephen King n'était jamais allé aussi loin dans l'exploration des zones où le Bien et le Mal s'affrontent. Avec ce thriller au goût d'Apocalypse, il nous fait découvrir le vrai sens du mot Désolation.

  • Printemps- l'histoire d'un prisonnier innocent qui prépare l'évasion la plus extraordinaire depuis celle du comte de Monte-Cristo...

    Été - un jeune adolescent découvre le passé monstrueux d'un vieillard et joue avec lui une variante terrible du chat et de la souris...

    Automne- quatre garçons turbulents s'aventurent dans les forêts du Maine, à la découverte de la vie, de la mort et des présages de leur destin...

    Hiver- dans un club étrange, un médecin raconte l'histoire d'une femme décidée à accoucher quoi qu'il arrive...

    Ces quatre récits prouvent triomphalement que le grand Stephen King est capable de transcender l'horreur sans abandonner son style singulièrement entraînant, sa façon imagée de rendre le décor et les personnages, et ses intrigues haletantes, suspendues au bord du gouffre. Différentes saisons : quatre joyaux, d'une lecture irrésistible.

  • Juste avant le crépuscule...
    C´est l´heure trouble où les ombres se fondent dans les ténèbres, où la lumière vous fuit, où l´angoisse vous étreint...
    L´heure de Stephen King.

  • Ça vous dirait de vivre votre propre autopsie ?
    De rencontrer le Diable ?
    De vous suicider de désespoir dans les plaines enneigées du Minnesota ?
    De fuir la police en compagnie de Dillinger ?
    De devenir assassin via Internet ou de trouver la petite pièce porte-bonheur qui vous fera décrocher le jackpot ?

    Alors laissez-vous guider par Stephen King. Publié en 2003, Tout est fatal réunissait 14 nouvelles, dont l’une est à l’origine du film Chambre 1408, en salles le 16 janvier 2008 – réalisé par Mikaël Hafstrom, avec John Cusack, Samuel L. Jackson, Mary McCormack.

  • Des visions étranges peuplent les nuits insomniaques de Ralph Roberts : deux nains en blouse blanche une paire de ciseaux à la main, de singulières auras colorées... Devient-il fou ? N'est-il pas plutôt victime d'une volonté supérieure qui lui donne des pouvoirs paranormaux ?

    Tandis qu'une agitation incontrôlée gagne la ville de Derry à propos d'une clinique où se pratiquent des avortements, Ralph se transforme en justicier, bien malgré lui...

    Stephen King réveille les forces obscures qui sommeillent au plus profond de l'esprit humain. Son Insomnie est un thriller démoniaque qui vous plonge au coeur d'une folie collective et vous étreint comme un cauchemar hallucinant.

  • Au coeur de la forêt de Derry, quatre amis d'enfance, unis pour le meilleur et pour le pire, confrontés à un phénomène terrifiant qu'ils ne risquent pas d'oublier...

    Stephen King, au sommet de son talent, cerne au plus profond de l'inconscient collectif les peurs de notre temps.

    Dans la lignée de Ça et d'Insomnie, un très grand Stephen King.

  • Duma Key, une île de Floride à la troublante beauté, hantée par des forces mystérieuses.
    Elles ont pu faire d´Edgar Freemantle un artiste célèbre, mais s´il ne les anéantit pas très vite, ce sont elles qui auront sa peau !
    Dans la lignée d´Histoire de Lisey ou de Sac d´os, un King subtilement terrifiant, sur le pouvoir destructeur de l´art et de la création.

    " Un nouveau chef-d´oeuvre. "The Times

empty