BnF collection ebooks

  • BnF collection ebooks - "POTAGE AUX MARRONS - Prenez cinquante ou soixante marrons, épluchez-les, faites-les cuire à l'eau de sel, retirez-en la dernière peau et mettez-les dans un mortier. Trempez dans du bouillon un morceau de mie de pain égal en quantité au quart de la quantité des marrons, ajoutez-le aux marrons et pilez le tout ensemble."

  • Le jour de ses noces, la vie de Fadinard bascule dans le cauchemar. Lui qui rêvait en se mariant d'une vie paisible et sans éclat se trouve précipité dans un tourbillon de quiproquos et de scandales. Cette comédie au rythme endiablé constitue sans nul doute le "couvre-chef-d'oeuvre" de Labiche !

  • L'Enfant

    Jules Vallès

    Une collection de textes classiques plaisante et claire, spécialement conçue pour les collégiens ! Recommandée par les enseignants.
    Axée sur le plaisir de lire, cette collection permet à tous de découvrir les oeuvres classiques dans tous les genres littéraires : théâtre, roman, nouvelle, policier, récit de voyage... Bibliocollège propose le texte intégral ou de larges extraits, des questionnaires au fil du texte et un appareil pédagogique sur l'oeuvre et son auteur.

  • Le livre ultime de Flaubert : celui qu'il voulait comme l'aboutissement de lui-même, et un résumé de l'humanité.
    Pas glorieux, le Flaubert ultime, entre une solitude véritable, les problèmes d'argent récurrent, et un monde qui s'en va à vau l'eau.
    Dans ses chantiers au long cours, l'idée d'un dictionnaire des idées reçues, d'une encyclopédie de la bêtise. Le monde tourne bureaucrate ? Alors on prend comme Don Quichotte et Sancho Pança deux employés de bureau. C'est la modernité radicale de Bouvard et Pécuchet.
    Ils vont tout voir, tout faire. Gérard Genette a calculé qu'en empilant tout ce qu'ils font, leur retraite dure 165 ans. Mais chaque chapitre est une lame tendue, on passe en revue (on exécute, en le faisant soi-même), la religion, l'amour, l'éducation, mais aussi l'archéologie, le jardinage, la politique locale.
    Ils ratent tout : mais c'est bien ce qui caractérise la société bourgeoise, aux yeux du grand Flaubert.
    On rit, à Bouvard et Pécuchet, comme on rit au Quichotte : pas possible de s'en empêcher. Et pas de plus belle humanité que ce comique poussé jusqu'à la caricature, quand tout oppose et tout réunit et Bouvard et Pécuchet.
    N'empêche qu'au bout, c'est le tragique qui l'emporte :  ce qu'ils auront enfin inventé qui marche ? Retour à leur métier premier, la copie. Sauf que cette fois il s'agit de tout copier. Et nous attendrons toujours ce dernier chapitre que Flaubert n'a pu qu'esquisser.

    FB  

  • Monsieur Perrichon, sorte de Monsieur Jourdain de boulevard, a décidé de prendre des vacances en Suisse avec sa femme et sa fille, la séduisante Henriette. Armand et Daniel, ses deux prétendants, ont compris toutefois que pour obtenir sa main, il valait mieux entreprendre de conquérir le coeur de ce père vaniteux plutôt que celui de la jeune femme. Rivaux complices, ils s'affrontent dans une lutte comique. Et si Armand a la chance, lors d'une excursion, de sauver Perrichon d'une chute mortelle, Daniel fait mieux en parvenant à se faire sauver par le bourgeois qui en tire une fierté démesurée.

  • Chatterton

    Alfred De Vigny

    On ne joue plus chatterton depuis longtemps.
    C'est donc le moment de le lire. car s'il y a une pièce qui montre le drame de l'artiste méconnu, condamné à la misère et à la mort, c'est bien celle-là. " c'est l'histoire d'un jeune homme, nous dit l'auteur, qui a écrit une lettre le matin, et qui attend la réponse jusqu'au soir ; elle arrive, et le tue. " vigny prend le parti de la poésie contre la société, ce qui est une nouveauté dans l'histoire de la littérature.
    à partir de là, on aura deux publics : les happy few et les autres. il faut aussi souligner le rôle de la femme dans cette oeuvre. le jeune poète est, en effet, aimé par une créature angélique. c'est elle qui permet à chatterton de devenir un vrai poète. la société l'emporte, et empêche le couple de s'unir. il s'agit donc d'une pièce à la fois sentimentale et très intellectuelle : vigny prêche pour un " drame de la pensée ".
    Loin des foules du théâtre romantique ou shakespearien, il écrit une tragédie épurée, celle du désespoir moderne. c'est lui qui a inventé le poète maudit.

  • BnF collection ebooks - "Ce que contient le livre que je suis à la veille de publier, c´est Notre France, non dans son unité actuelle qui a effacé toute trace des divisions et subdivisions de la vieille France féodale, mais s´exprimant, au contraire, par la forte personnalité de chaque province séparée encore du centre monarchique et vivant de sa vie indépendante."

  • BnF collection ebooks - "Le garçon mit sa main gauche sur la hanche, appuya sa main droite sur le dos d´une chaise et il se balança sur un seul pied, en pinçant les lèvres. - Dame, ça dépend des goûts, dit-il ; moi, à la place de Monsieur, je demanderais du Roquefort. - Eh bien, donnez-moi un Roquefort."

  • Le Paradoxe sur le comédien est l'un des dialogues les plus célèbres - et les plus controversés - de Denis Diderot (1713-1784). Prenant à rebours l'idée d'une "sensibilité" particulière des comédiens, il y soutient que l'acteur doit maîtriser avec sang-froid tous les éléments de son jeu. Loin de ressentir les passions du personnage qu'il incarne, il crée une sorte de double idéal : "Un mannequin l'enveloppe."Diderot élargit le propos à la morale (une émotion ne se communique aux autres que si nous la "jouons"), à la politique (les rois et les magistrats doivent sacrifier à une mise en scène pour convaincre), à l'esthétique (la vraisemblance procède de la réalité, mais en s'opposant à elle), à la philosophie du langage (les mots sont par eux-mêmes ambigus, et le sens leur est donné par les gestes dont on les accompagne).

  • Han d´Islande

    Victor Hugo

    Le premier roman de " l'enfant sublime " : hugo n'a guère plus de vingt ans lorsqu'il l'achève, et han d'islande plaide la thèse de l'alliance du roi, de la jeunesse et du peuple face à l'absolutisme du mal qui tient d'abord à ce qu'on meurt de faim aux portes des palais.
    L'action se passe au xviie siècle dans un royaume scandinave que terrorise un être bestial, han, qui vit seul avec un ours et ne se nourrit que de sang humain. un monstre, une révolte populaire, des amours contrariées qui évoquent celles de hugo et d'adèle foucher, et une prison oú est enfermé un ministre innocent que délivrera un chevalier à la dürer. han, c'est à la fois frankenstein et la préfiguration de quasimodo, et le roman témoigne de la fascination qu'ont exercé sur le premier romantisme les cultures nordiques, qui vivent de sang et de nuit mais qui ont aussi inventé la liberté.

  • Le plus connu des poètes méconnus de la fin du siècle passé, Jules Laforgue, est mort à vingt-sept ans. Publiées en 1885, Les Complaintes constituent un des recueils majeurs de la modernité. En reprenant la forme de la complainte, si typique de la chanson populaire, triste certes, mais faussement naïve et volontiers goguenarde, Laforgue entend bien faire oeuvre originale et se démarquer de poètes qu'il n'aime guère, tel Corbière. Et c'est précisément parce qu'elle est inclassable que sa poésie suscite des avis partagés. Si Gide et Malraux ont aimé Laforgue, les surréalistes l'ont boudé, le suspectant d'amitiés «réactionnaires». Il faut ainsi, pour lire Laforgue, se passer de recommandation extérieure et simplement l'écouter, lui qui compare la musique des Complaintes à celle de «son congénère l'orgue de Barbarie».

  • BnF collection ebooks - "LA DOUBLURE - Le décor renaissance est une grande salle Au château du vieux comte. Une portière sale Sert d´entrée. Un vieillard, en beaux habits de deuil Et l´air grave, est assis sur le bord d´un fauteuil A dossier haut. Il met sa main sur une table Auprès de lui, disant : C´est là le véritable Moyen ; quoi qu´il en soit, je ferai jusqu´au bout Mon devoir ; vous pouvez vous retirer."

  • Deux personnages déambulent en philosophant. On ne sait qui ils sont. On ne sait d'où ils viennent. On ne sait où ils vont. Tout ce que l'on sait, c'est que l'un est le maître de l'autre. Bientôt on se demandera lequel.
    Présentation .
    Genèse de Jacques le Fataliste .
    Roman et vérité .
    Ordre et désordre .
    Les procédés de la narration .
    Un roman philosophique ?

  • BnF collection ebooks - "LA VUE - Quelquefois un reflet momentané s´allume Dans la vue enchâssée au fond du porte-plume Contre lequel mon oeil bien ouvert est collé A très peu de distance, à peine reculé ; La vue est mise dans une boule de verre Petite et cependant visible qui s´enserre Dans le haut, presque au bout du porte-plume blanc Où l´encre rouge a fait des taches, comme en sang."

  • Extrait : "Des ailes ! Des ailes ! a pu dire le poète dès les premiers âges du monde. Oui des ailes, pour voler comme l'oiseau, pour parcourir l'espace sans rencontrer d'obstacles, pour planer dans cet océan sans rivages que nous appelons l'atmosphère."

  • BnF collection ebooks - "L´histoire a été, dans tous les siècles, une étude si recommandée, qu´on croirait perdre son temps d´en recueillir les suffrages, aussi importants par le poids de leurs auteurs que par leur nombre. Dans l´un et dans l´autre, on ne prétend compter que les catholiques, et on sera encore assez fort ; il ne s´en trouvera même aucun de quelque autorité dans l´Eglise qui ait laissé par écrit aucun doute sur ce point."

  • Ramuntcho

    Pierre Loti

    " Les romans contemporains n'ont que trop souvent généralisé - en l'affadissant parfois à l'extrême - un concept du Basque rêveur, mélancolique, idéaliste, esclave absolu du devoir et des traditions ancestrales. La meilleure de ces oeuvres, la plus vraie quoi qu'on en ait dit, demeure la première parue : Ramuntcho. Compte tenu du côté romanesque ou pour mieux dire poétique, Loti a fort bien vu plusieurs traits dominants de l'âne basque : alternance de gravité fière et de gaieté naïve, dignité et retenue dans les rapports sociaux, fervent attachement au passé, enfin puissance de la foi religieuse maîtrisant les forces profondes d'un atavisme primitif plein de violences... "

  • "Impression en « gros caractères » et version numérique téléchargeable gratuitement à partir du livre.
    Extrait du Prologue : ""En choisissant dans les nombreux documents relatifs à l'histoire des naufrages les relations dont ce volume est composé, nous avons surtout cherché à réunir les principaux récits donnés par les acteurs mêmes des émouvantes scènes que nous avions à retracer."""

  • BnF collection ebooks - "Le roi masqué d´or se dressa du trône noir où il était assis depuis des heures, et demanda la cause du tumulte. Car les gardes des portes avaient croisé leurs piques et on entendait sonner le fer. Autour du brasier de bronze s´étaient dressés aussi les cinquante prêtres à droite et les cinquante bouffons à gauche, et les femmes en demi-cercle devant le roi agitaient leurs mains."

  • BnF collection ebooks - "Quand le chroniqueur Lavernié eut expliqué que son ex-ami Laurianne le traitait couramment de canaille à cause d´un service, que lui, Lavernié, avait dernièrement rendu audit Laurianne, il y en eut qui bétonnèrent, d´autres qui hochèrent la tête, d´un air fixé et entendu de gens blasés sur les surprises de l´existence et que ses petites vilenies n´en sont plus à faire rêver."

  • Qu'on ne s'attende pas à un roman d'aventures, encore moins à des souvenirs de voyage : Impressions d'Afrique, paru en 1909, est un laboratoire d'expérimentation littéraire, où l'histoire commence au chapitre I ou au chapitre X, selon le choix du lecteur ; chaque mot en recèle un autre, chaque phrase contient en germe un roman à venir. Edmond Rostand, le premier, fut fasciné ; puis Marcel Duchamp - il dit s'en être inspiré pour La Mariée mise a nu -, Michel Leiris, André Breton, Georges Perc... Et pourtant, ce texte magistral, où les excès de l'imagination n'ont d'égal que l'extrême maîtrise de l'écriture, n'intéressa pas même les éditeurs : Roussel dut le publier à son compte. Est-ce l'oeuvre d'un fou mystificateur ? d'un hermétiste? d'un oulipien avant l'heure ? Peu importe. Comme l'écrivait Paul Reboux : "C'est un livre extraordinaire, ahurissant, cocasse, chimérique ; donc, ce n'est pas un livre indifférent."

  • BnF collection ebooks - " Pour écrire l´histoire de sa vie, il faut d´abord avoir vécu ; aussi n´est-ce pas la mienne que j´écris. Ayant été atteint, dans la première fleur de la jeunesse, d´une maladie morale abominable, je raconte ce qui m´est arrivé pendant trois ans."

empty