Didier Raoult

  • Covid-19
    Janvier - Novembre 2020
    Pas de dépistage général - Un confinement où les patients " positifs " contaminent leurs proches indemnes et attendent de ne plus pouvoir respirer pour qu'on les emmène en réanimation - Interdiction d'un médicament sans danger prescrit depuis des décennies mais bon marché donc pas rentable au profit d'un produit à la toxicité connue mais très cher et qui a généré des fortunes, et de prestigieux journaux scientifiques qui, dans cette guerre, ont gravement dérapé...
    Voilà qui m'a paru justifier de porter à la connaissance du public le verbatim des communications hebdomadaires à l'IHU Méditerranée Infection de Marseille - le plus grand centre français consacré aux maladies infectieuses, que je dirige - ainsi que mes interventions au Sénat et à l'Assemblée nationale. Le lecteur ne manquera pas d'en conclure qu'il est urgent de revoir totalement la politique sanitaire française.
    Didier Raoult
    Outre les détails inédits de cette histoire inimaginable, vous trouverez dans ces pages des renseignements précieux sur cette épidémie, le virus et ses mutants, sa mortalité selon les âges, les phases les plus critiques, les meilleurs moyens de protection et... les dangers d'une panique exploitée qui pourrait être encore plus grave que la pandémie pour l'avenir.

  • Qui est Didier Raoult ? Que pense-t-il vraiment ? Pourquoi ce grand infectiologue, auteur de nombreuses découvertes, irrite-t-il autant les autorités politiques, sanitaires, et nombre de ses confrères ? Dans ce livre, dense, fort, personnel, le professeur Raoult éclaire toute sa démarche, au-delà de l'actuelle controverse autour de l'hydroxychloroquine et du Covid-19. Ce défenseur acharné du progrès scientifique donne sa vision de ce que doit être la médecine et la recherche.
    Parce que Didier Raoult est avant tout un médecin, parce que soigner est son premier devoir, parce qu'il est un esprit farouchement indépendant, il s'oppose aux blouses blanches administratives qui n'ont jamais vu un malade, aux modélisateurs fascinés par les Big Data, aux grandes revues médicales qui font la pluie et le beau temps mais sont de plus en plus sous l'emprise des laboratoires pharmaceutiques, aux autorités sanitaires et politiques...
    Pour que le public retrouve confiance dans la science, nous dit celui qui est l'un des plus influents chercheurs au monde dans son domaine, il faut savoir se déjuger, remettre en cause ce que l'on sait ou croit savoir, faire tomber ses idoles, bousculer les dogmes et les théories établies, renier ses maîtres...
    La science est un sport de combat, le chercheur doit gagner par K.-O contre « l'arrogance et l'aveuglement ».

  • De la grippe aviaire au Covid-19 - 3e édition mise à jourAnthrax, chikungunya, Ebola, grippes aviaires, H1N1, Zika, SARS-coronavirus, MERS- coronavirus... Pour toutes ces épidémies, on a prédit des millions de morts : il n'en a rien été.
    Qu'en sera-t-il du coronavirus chinois qui provoque une panique mondiale ?
    Cet affolement provient en grande partie des exagérations de la presse, qui sait que la peur " fait vendre ". Mais que nos gestionnaires - les politiques - surfent à leur tour sur le pire peut être lourd de conséquences. Nous avons affaire à des événements que la science elle-même peine à expliquer, telles la transmission accélérée des épidémies à leur début, leur variation saisonnière et... leur disparition spontanée sans raison apparente. Dans ces conditions, brandir chaque jour le nombre de nouveaux cas et de morts comme un épouvantail ne sert qu'à provoquer des réactions disproportionnées par rapport aux risques réels qui, eux, ne peuvent qu'être négligés dans le même temps.

  • Une partie de l'ADN humain est constituée de vestiges de gènes transmis par des virus. Le monde du vivant est une immense orgie collective, et l'homme, une chimère génétique.Les microbes sont partout : sur nos mains, dans nos veines... et jusque dans nos gènes. Cette découverte renverse les certitudes érigées par le darwinisme.
    Virus et bactéries sont nos très nombreux (et parfois encombrants) locataires, entre lesquels les interactions (et les luttes fratricides) sont constantes. Les êtres vivants échangent des gènes par la reproduction, mais aussi en les combinant avec ceux des virus et des bactéries. Aujourd'hui, on sait qu'une partie de l'ADN humain est constituée de vestiges de gènes transmis par des virus. Le monde du vivant est une immense orgie collective, et l'homme, une chimère génétique.
    Ces micro-organismes sont aussi nos voisins, copropriétaires de la planète : quand nous modifions nos écosystèmes, nous ouvrons la porte à de nouveaux virus et bactéries, pas toujours amicaux. Nos modes de vie - la mondialisation en tête - peuvent déclencher des guerres de voisinage meurtrières, dont le nom nous fait frémir : les épidémies. Cette peur, héritée des ravages de la peste au Moyen-Âge, puis réveillée ces dernières années par le SRAS, Ebola, H1N1 et le Covid-19, n'a rien d'un fantasme. Le monde microscopique, mouvant et imprévisible, nous réserve bien des surprises ! C'est cet univers de l'invisible, qui nous entoure et vit en nous, que le professeur Didier Raoult nous propose de découvrir.

  • Ce livre explique les mécanismes d'apparition des nouvelles maladies infectieuses. Ce sujet concerne les infections hospitalières, le SIDA, les hépatites, les fièvres hémorragiques mais aussi la guerre bactériologique et la résistance aux antibiotiques.Car les microbes sont un élément actif, évolutif de notre écosystème dont les changements nous exposent à des risques nouveaux. La vigilance et la recherche dans ce domaine permettent seuls un contrôle du rique, qui ne peut disparaître mais qui, en plus, s'accentue dans toutes les circonstances de dégradation sociale (guerre, crise économique ...).

  • Mondialisation, flux de migrations, fin de l'hégémonie de la pensée occidentale, réchauffement climatique, faune et flore en péril, épidémies venues d'ailleurs : quelle aubaine pour les prophètes de malheur qui affolent les populations ! Didier Raoult pose sur tous ces changements un regard scientifique, s'appuyant sur les exemples du passé et les découvertes récentes pour balayer les idées reçues génératrices d'angoisse, d'aversion et parfois de haine. Ainsi les races n'existent pas, la sélection des meilleurs chère à Darwin a toujours été un leurre aussi dangereux qu'éphémère, des destructions massives de plantes et d'animaux ont déjà eu lieu... suivies de renaissances inattendues. Il faut faire confiance à la créativité du vivant, et à l'Homme en particulier, cette véritable chimère faite de cellules humaines, certes, mais aussi de microbes, virus et autres micro-organismes dont la connaissance de plus en plus affinée va bientôt permettre de guérir de nombreuses maladies, dont le cancer et le sida. Quant à la Terre, que nous devons bien sûr préserver, ses mutations ne dépendent pas seulement de nous et nul ne peut prédire son avenir. Occupons-nous plutôt de gérer raisonnablement le présent, nous avons les moyens de le faire. Un passionnant survol de l'histoire de l'humanité, qui peut changer notre façon de penser et de vivre.

  • À l'heure où l'information est malmenée plus que jamais, où des opinions plus ou moins fantaisistes s'affrontent dans des débats contradictoires qui achèvent d'égarer le public, un regard scientifique ne peut que nous éclairer. C'est pourquoi le Pr Raoult a regroupé dans cet ouvrage un certain nombre de ses rubriques. Son objectif : donner aux lecteurs des informations dûment contrôlées sur la santé en général, l'état de la médecine et de la recherche, et faire le point sur les grandes peurs entretenues concernant aussi bien les épidémies que les drames écologiques ou sociétaux. Vous trouverez dans cet ouvrage des mises au point édifiantes sur : - les craintes propagées à tort sur certaines bactéries prétendument résistantes ou sur divers virus, et en revanche les vrais problèmes négligés (retour du paludisme, recrudescence du sida, obésité, etc.) ; - l'état de la recherche, les grands espoirs (cancer par exemple), les nombreux remèdes à notre portée ; - les faux cadeaux de la grande distribution qui mettent en péril notre alimentation ; - les réformes urgentes que réclame l'hôpital public ; - une mise en garde sur la hantise du terrorisme ; - les dangers d'un racisme-réaction et les attitudes à éviter pour réussir un " vivre ensemble " inévitable. Sans compter une défiance persistante à l'égard des homosexuels et une lutte insidieuse contre les femmes appelées à prendre le pouvoir ! Un livre lucide mais mesuré, qui au final propage un optimisme raisonnable et apaise le stress ambiant, la peur étant assurément la plus grande maladie du siècle.

  • Découvrez l'avant-propos de l'ouvrage du professeur RaoultAnthrax, chikungunya, Ebola, grippes aviaires, H1N1, Zika, SARS-coronavirus, MERS- coronavirus... Pour toutes ces épidémies, on a prédit des millions de morts : il n'en a rien été.
    Qu'en sera-t-il du coronavirus chinois qui provoque une panique mondiale ?
    Cet affolement provient en grande partie des exagérations de la presse, qui sait que la peur " fait vendre ". Mais que nos gestionnaires - les politiques - surfent à leur tour sur le pire peut être lourd de conséquences. Nous avons affaire à des événements que la science elle-même peine à expliquer, telles la transmission accélérée des épidémies à leur début, leur variation saisonnière et... leur disparition spontanée sans raison apparente. Dans ces conditions, brandir chaque jour le nombre de nouveaux cas et de morts comme un épouvantail ne sert qu'à provoquer des réactions disproportionnées par rapport aux risques réels qui, eux, ne peuvent qu'être négligés dans le même temps.

  • Non, les brocolis ne protègent pas du cancer et le lait n'évite pas l'ostéoporose ! En matière de santé, nous sommes bombardés de fausses informations. On nous annonce des épidémies qui n'ont pas lieu mais on ne nous alerte pas assez sur les vrais tueurs de notre siècle. On nous met en garde contre la cigarette électronique qui ne sera jamais aussi nocive que le tabac, contre des vaccins salvateurs qu'on accuse à tort de mille maux, contre les antibiotiques dont il ne faut certes pas abuser mais qui sont indispensables quand une grippe perdure au-delà de trois jours, par exemple. Les lobbys pharmaceutiques nous conseillent de nouveaux médicaments dont le seul mérite est d'être plus chers que les anciens, et les chaînes alimentaires font une pub d'enfer pour leurs " alicaments " dont les bienfaits restent à prouver, quand ils ne se révèlent pas dangereux.
    Ce livre a pour but de vous aider à faire le tri entre les peurs infondées et les risques établis, entre les remèdes fantaisistes et les thérapies efficaces, sans vous laisser influencer ni par les prophètes de malheur, ni par le marketing, ni par les charlatans.

  • Pour ou contre ? Dangereux ou non ? Beaucoup d'entre nous ne savent plus quoi penser et pour cause : on ne les a jamais renseignés, scientifiquement, sans parti pris, sur la vaccination. Le Pr Didier Raoult, microbiologiste mondialement reconnu qui dirige le plus grand centre français consacré aux maladies infectieuses (l'IHU de Marseille), comble cette lacune.

    Être pro ou anti-vaccin n'a pas de sens. La question à se poser est : quel vaccin est utile, pour qui, dans quelles circonstances ? Or, savez-vous que 3 des 11 vaccins désormais obligatoires en France sont obsolètes dans ce pays ? Que d'autres ne sont pas recommandés alors qu'ils préviennent des maladies graves ? Que le vaccin contre la grippe, peu efficace chez les personnes âgées, devrait être au contraire distribué aux enfants ?
    Quant à redouter les effets nocifs d'un vaccin, la seule attitude valable est d'évaluer le rapport risques/bénéfices pour choisir intelligemment, au lieu d'écouter les fabricants de peur comme ce fut le cas pour le vaccin contre l'hépatite B, aujourd'hui lavé de tout soupçon.
    " Notre politique vaccinale est incohérente, dépassée et inefficace ", affirme Didier Raoult, propositions à l'appui pour éviter des aberrations comme celles concernant la grippe aviaire et HIN1, et pour regagner la confiance de la population.
    UN LIVRE D'UTILITÉ PUBLIQUE
    Cet ouvrage a été écrit avec Olivia Recasens, journaliste indépendante, notamment spécialiste des questions scientifiques.

empty