Geneviève Delpech

  • « J'ai eu besoin de faire le point, de repartir sur les traces de l'expérience qui avait changé ma vie. Trop de choses s'étaient passées, le décès de mon mari, les ennuis matériels, mon statut de « femme de » à qui il manquait l'essentiel : lui, l'âme soeur, le complément, la raison de poursuivre. Quelque chose en moi me soufflait qu'il fallait que je me sauve. Dans les deux sens du terme : que je sauve mon âme et ma peau et que je m'extraie du passé, que je parte pour me retrouver.
    J'ai sorti un sac de mon placard, y ai jeté l'essentiel... et ai commencé mon périple. »

  • Le don d'ailleurs

    Genevieve Delpech

    « J'ai été et je suis la femme d'une figure marquante de la chanson française. Mais je ne me suis jamais sentie "femme de". Seulement moi. Justement moi. J'ai existé à ses côtés, avec et pour lui, mais pour moi et par moi également. Les choses ont pris une tournure pour le moins spéciale lorsque mon don s'est invité de plus en plus fréquemment dans ma vie. Un don fulgurant, envahissant, contraignant et... merveilleux. Un cadeau, empoisonné parfois, qui me dépasse moi-même. J'ai tu ce don publiquement jusqu'alors. Un faisceau de conjonctures, heureuses et malheureuses, m'a décidé à parler. Aujourd'hui, j'ai l'ambition de faire rêver d'un ailleurs, d'une possibilité de paradis. »

  • Geneviève Delpech a raconté dans un précédent livre (Le don d'ailleurs, Pygmalion 2015) comment son don de voyance, ses capacités de médium, s'étaient imposés dans sa vie et comment ils avaient bouleversé son quotidien, sa vie paisible et tranquille aux côtés de Michel, son mari et une vedette de la chanson française. Alors, Michel était à ses côtés, et malgré les caprices de la maladie, leur vie était bercée par leur amour. Puis vint l'heure de la séparation, lorsque Michel quitta ce monde pour l'autre. Vinrent le chagrin, la peine, puis, les jours passant, l'irrésistible envie de renouer le contact avec celui qui lui manquait tant. Mais comment faire ? Dans ce nouvel ouvrage, Geneviève Delpech raconte aux lecteurs comment elle est parvenue à renouer le dialogue avec son mari disparu et comment, d'un monde à l'autre, ils continuent à dialoguer et à partager un amour toujours vivace.

  • J'ai eu besoin de faire le point, de repartir sur les traces de l'expérience qui avait changé ma vie. Trop de choses s'étaient passées, le décès de mon mari, les ennuis matériels, mon statut de « femme de » à qui il manquait l'essentiel : lui, l'âme soeur, le complément, la raison de poursuivre. Quelque chose en moi me soufflait qu'il fallait que je me sauve. Dans les deux sens du terme : que je sauve mon âme et ma peau et que je m'extraie du passé, que je parte pour me retrouver.
    J'ai sorti un sac de mon placard, y ai jeté l'essentiel... et ai commencé mon périple.

  • Quand la police a recours à l'invisible...

    " Les policiers font parfois appel à des gens comme moi, médiums, pour les aider là où toute leur logique, toutes leurs compétences pragmatiques ont échoué. Si j'ai souvent été demandée en renfort dans le cadre d'une enquête, on a parfois aussi recours à moi comme la dernière chance pour retrouver un criminel ou un disparu. "
    Geneviève Delpech possède un don incroyable : celui de communiquer avec les défunts, de pouvoir ressentir, voir ou entendre des informations, des signes, venus d'ailleurs. Depuis ce jour de vacances d'été dans les Landes où, fillette, elle permit de retrouver le corps d'un ami de la
    famille qui avait disparu, ses capacités de médium se sont développées, parallèlement à une envie d'aider ceux qui souffrent.
    Aujourd'hui, elle apporte son soutien aux familles désespérées face à la disparition d'un proche et travaille aux côtés des enquêteurs sur des dossiers en cours, avec des réussites impressionnantes (affaires Pauline Lafont, Estelle Mouzin, Michel Fourniret, Nordahl Lelandais...). C'est cette collaboration hors du commun qu'elle met en lumière à travers les nombreux cas relatés dans ce livre bouleversant.

empty