• 20 % des jeunes Français savent à peine lire.

    Comment a-t-on pu en arriver là, dans une démocratie comme la France, longtemps enviée pour la qualité de son système éducatif ? Qui sont les véritables responsables de ce désastre ? De ce qu'on pourrait presque qualifi er de " crime contre la société ", au vu de la gravité du mal et de ses conséquences, constatées par tous les gouvernements, gauche et droite confondues, depuis maintenant plus de vingt ans, dans un bel aveu d'impuissance collective ?
    Pour m'expliquer l'origine de cette faillite, j'ai voulu connaître les auteurs, ou plutôt les fauteurs, des politiques éducatives qui y ont conduit. Les identifi er, afin de comprendre ce qu'ils avaient en tête au moment où ils ont conçu et/ou appliqué ces nouveaux contenus, ces nouvelles pratiques, ces nouvelles méthodes, ces nouvelles règles.
    À l'heure de la transparence et de la traçabilité dans tous les domaines, j'ai voulu savoir comment des gens en principe sains d'esprit ont pu engendrer de telles aberrations, ce que ces réformateurs mal inspirés pensent du résultat de leurs initiatives et s'ils en éprouvent aujourd'hui des regrets, voire des remords.
    Paradoxe terrible : ceux qui voulaient rendre l'école moins inégalitaire en sont arrivés à la rendre plus injuste.
    C. B.

  • Ancien directeur de la campagne présidentielle de Jacques Chirac en 1995 et de celle de Valérie Pécresse aux élections régionales de 2015, Patrick Stefanini a occupé pendant plus de vingt ans une place discrète mais centrale dans le dispositif politique de la droite. Conseiller de l'ombre, stratège redouté pour son efficacité qui lui a valu d'être présenté comme une véritable " machine de guerre " au service des candidats qu'il soutient, Patrick Stefanini sort du silence pour livrer son témoignage sur la dernière campagne dont il fut le maître d'oeuvre : celle de François Fillon, d'abord au cours de la primaire, puis de l'élection présidentielle.
    Il explique ici les raisons qui l'ont incité, bien qu'ami et admirateur d'Alain Juppé, à rallier François Fillon. Il nous plonge dans les coulisses de la campagne qui a permis à ce dernier de l'emporter à la surprise générale lors des primaires, nous fait vivre de l'intérieur l'incroyable psychodrame qui a surgi après les révélations sur les emplois de l'épouse du candidat et l'affaire dite des " costumes ". Il montre comment il a découvert la véritable personnalité d'un homme plus dissimulé qu'il ne le pensait, et décrit le comportement de ceux qui, par leurs hésitations ou leur double jeu, ont contribué à rendre la victoire impossible. Organisateur du meeting du Trocadéro, il s'explique aussi sur les motifs qui l'ont conduit à remettre sa démission deux jours avant l'événement.
    Dans ses entretiens avec Carole Barjon, qui le pousse dans ses retranchements, Patrick Stefanini livre pour la première fois une réflexion très personnelle sur l'avenir d'une droite qui ne s'est jamais remise de l'échec de Nicolas Sarkozy en 2012 et qui reste encore assommée par sa dernière défaite. Fourmillant de révélations, cet ouvrage dévoile la face obscure d'une longue campagne qui a aussi marqué la fin d'une époque.
    Prix spécial du jury du Livre Politique 2018

  • La guerre à l'UMP est en fait une guerre Sarkozy-Fillon ; une pièce de théâtre politique en plusieurs actes. Les auteurs ont mené une enquête minutieuse qui apporte de nombreuses révélations. Qui est le dupe de qui ?Comment Nicolas Sarkozy et Jean-François Copé ont roulé François Fillon. L'élection ratée d'un président de l'UMP restera dans les annales de l'histoire électorale. Durant trente jours, les Français médusés ont assisté en direct à un combat, un pugilat d'une rare violence. Au-delà d'un simple duel à mort entre François Fillon et Jean-François Copé, ce sont les déchirements de la droite française depuis cinquante ans qui sont remontés à la surface. Qui a fait disparaître les résultats de trois départements ? " Erreur matérielle " ou soustraction délibérée ? Simple " oubli " ou manipulation ? " Coup monté ", comme l'affirme dans ce livre le désormais célèbre doyen Gélard ? Copé a-t-il volé la victoire de Fillon ? Au-delà, quel a été le rôle en coulisses de Nicolas Sarkozy ? Quelle a été la part de l'ancien président de la République, qui rêve de retour, dans ce fiasco ? Et celle de son conseiller Patrick Buisson ? Fillon a-t-il été naïf ? Ou présomptueux ? Au terme d'une enquête auprès des cinquante acteurs de cette crise, c'est à toutes ces questions que les auteurs de ce livre ont tenté de répondre.

empty