• Conçu en 1968 pour la télévision afin de promouvoir l'album Beggars Banquet, The Rock and Roll Circus a connu un destin singulier. Ce film qui juxtapose sets musicaux et numéros de cirque est tourné en live sous un chapiteau reconstitué en studio, dans joyeux chaos. Outre Mick Jagger et consorts, d'autres icônes pop montent sur scène : John Lennon, Yoko Ono, Eric Clapton, Marianne Faithfull, les Who, etc, pour un rassemblement des plus cultes. Pourtant, insatisfaits de leur prestation, les Stones renoncent à diffuser l'émission spéciale. S'ensuit un black-out de 28 ans. Quand le film de Michael Lindsay-Hogg paraît en 1996, il devient le documentaire culte d'une époque révolue. On y voit l'énergie créatrice et l'esprit communautaire prévaloir sur un show business désormais standardisé.

    Édouard Graham est docteur ès lettres (Sorbonne Nouvelle) et chercheur en littérature. Il est notamment l'auteur de Passages d'encre (Gallimard), de Guillaume Apollinaire au centre des avant-gardes (Fata Morgana) et de Joni Mitchell, Songs Are Like Tattoos (Le mot et le reste).

  • Fille des Grandes Plaines de l'Ouest canadien, auteure-compositrice-interprète, Joni Mitchell n'a cessé, en quarante ans d'un parcours de pionnière, d'être là où on ne l'attend pas. Née en 1943 dans l'Alberta, elle conquiert à vingt-cinq ans la Californie du Flower Power avec des chansons qui transcendent le folk. L'amplitude de sa voix cristalline, son lyrisme, les accordages spéciaux qu'elle forge à la guitare et l'originalité de ses compositions fascinent un Eric Clapton ou un Jimi Hendrix. Mais si Mitchell a écrit « Woodstock », elle défriche bientôt d'autres terres - rock, jazz, fusion et même world music -, brouillant les pistes balisées de l'industrie musicale à laquelle elle impose sa personnalité. Dès les années quatre-vingt, elle développera une critique virulente de la cupidité et du consumérisme, plus que jamais d'actualité. En dix-neuf albums studio, celle qui a joué avec Herbie Hancock et Peter Gabriel, inspiré Prince, Björk et Janet Jackson, a modifié le cours de l'histoire de la musique.

empty