• Apparu dans les 80's, en partie sous l'impulsion de la rencontre entre les pionniers du hip-hop Run-D.M.C. et le groupe de hard-rock, Aerosmith, le rock fusion regroupe les musiciens désireux de s'affranchir des frontières par le rap-metal et le funk-metal. Cette scène aussi déjantée qu'audacieuse devient populaire dès le début des 90's avec les Red Hot Chili Peppers, Faith No More ou Rage Against The Machine. Leur succédera une nouvelle génération de groupes - Korn, Deftones ou Slipknot - qui redéfinissent, à l'approche de l'An 2000, les contours d'un metal en cours d'essouflement.Des Beastie Boys à The Mars Volta, en passant Linkin Park ou Body Count, cette anthologie dresse le portrait haut en couleur d'un vaste univers et en scrute cent de ses oeuvres les plus représentatives.

    Jean-Charles Desgroux, né en 1975 à Biarritz, est un spécialiste du hard rock et du heavy metal. Ayant oeuvré pour Rock Sound, Crossroads ou Rock&Folk, il reste aujourd'hui très actif sur le site Hard Force et sa radio Heavy1. Aux éditions Le mot et le reste, il a déjà publié les biographies d'Alice Cooper et d'Iggy Pop, ou encore des anthologies sur le stoner et le hair metal

  • C'est à deux heures de route de L.A, entre Palm Desert et Joshua Tree, niché dans des canyons ou des communautés en ruine que naquit le stoner, à l'occasion des premières generator parties à la fin des 80's. Entre raves punk et jam sessions clandestines sous influences, elles allaient aboutir à la naissance de Kyuss, et bien plus tard à celle des Queens Of The Stone Age. Comme le grunge, cousin des contrées plus humides, le stoner n'a pas d'autre réelle signification qu'un argot des 70's signifiant un état de défonce - mais il évoque une scène qui embrasse à la fois les racines du metal plombé, Black Sabbath en tête, et des inclinations plus ouvertement psychédéliques. Outre les figures populaires, désormais patrimoine du classic rock, cette anthologie explore toute la richesse du stoner.

    Jean-Charles Desgroux, né en 1975 à Biarritz, est un spécialiste du hard rock et du heavy metal. Ayant oeuvré pour Rock Sound, Crossroads ou Rock&Folk, il est aujourd'hui animateur radio sur Heavy1, et a déjà publié les biographies d'Alice Cooper ou encore Iggy Pop chez Le mot et le reste.

  • Premier punk de l'histoire pour avoir délivré une furie sonique aussi brute qu'avant-gardiste depuis Détroit à la fin des 60's, Iggy Pop est devenu une icône underground pour avoir été la voix et le corps des Stooges. Figure de survivant parmi les dernières légendes du rock encore prolifiques, il incarne à la fois le reptile inapprivoisable et le gentleman cultivé désireux de collaborations surprenantes. Après avoir connu l'enfer à la dissolution des Stooges, il est sauvé par David Bowie qui lui façonne depuis l'Europe un terreau artistique inédit et sophistiqué en pleine explosion punk. Entre curiosité, égarements, expérimentations ou francs retours au rock sauvage, Iggy Pop se construit une carrière solo complexe, émaillée de nombreux disques décryptés ici dans leur contexte de création.

    Jean-Charles Desgroux, né en 1975 à Biarritz, est un spécialiste du hard rock et du heavy metal. Il a collaboré à de nombreux magazines comme Rock&Folk, Rock Sound, Crossroads, Plugged ou Hard Force. Aux éditions Le mot et le reste il est déjà l'auteur de Alice Cooper, Remember The Coop' et Hair Metal, Sunset Strip Extravaganza!.

  • Derrière la capillarité exubérante des musiciens du hair metal, un pan entier de l'histoire du rock'n'roll des années quatre-vingt est mésestimé, par ignorance ou cliché. Si Kiss, Twisted Sister, Warrant, Lita Ford ou encore Guns N' Roses répondent à cette étiquette, un gouffre musical les sépare. Du rock'n'roll au hard rock en passant par le glam anglais, le punk, le shock rock ou le hard FM, des centaines de groupes aux influences éclectiques ont vendu plus de disques que n'importe quel autre courant en une décennie extravagante entre pyrotechnie, travestissement et décadence. Explorant oeuvres majeures et méconnues, l'auteur retrace un parcours dont la route principale est le Sunset Strip de Los Angeles, et le déclencheur un certain Van Halen à la fin des années soixante-dix.

empty