• Le commissaire Réveillé travaille au commissariat de Valenciennes. Originaire de Laval, dans la Mayenne, il est joint par l'une de ses cousines. Elle crie à l'aide après le meurtre du père du garçon (Pierre) que fréquente sa fille, Julie.
    Réveillé accepte parce que cela lui permettra de revoir sa famille et sa ville natale. Quant à l'enquête, le commissaire Réveillé marche sur des oeufs auprès de son homologue à Laval, le commissaire Ferdinand Lavigne.
    Les pistes et les suspects s'avèrent nombreux. Crime familial ? Politique ? Voisinage ? Travail ?
    Les yeux de Réveillé nous permettent de découvrir la ville de Laval, après avoir découvert le quartier de la Chasse Royale, à Valenciennes, à travers le précédent roman de l'auteur, Crimes à la Chasse Royale.

  • « Charles commençait à somnoler en devinant à travers ses paupières lourdes, Michel Drucker qui papotait avec ses invités en fond sonore.
    Il entendit un bruit au loin, sans doute dans la télé qui l'avait endormi ?
    Le bruit alla s'amplifiant alors qu'il ne touchait pas au son de sa télé avec la télécommande qu'il ne trouvait plus. Sans ouvrir les yeux il écoutait les notes pour tenter de les reconnaître, il essaya de deviner vers où elles se dirigeaient. D'un seul coup il prit conscience qu'elles s'étaient arrêtées près de sa porte tout en continuant d'hurler leur `J'ar-rive, j'ar-rive'. »
    C'est le début d'une série de crimes qui va secouer le quartier de la Chasse Royale à Valenciennes, un quartier habituellement tranquille quoique pense les Valenciennois. Que s'est-il passé pour que tout d'un coup soient tués des personnes à la vie tranquille et sans secousse... jusque-là ?

  • « L'accessibilité ! Vaste question, plutôt vaste problème jamais résolu. Avec mes amis handicapés, j'en ai à vous raconter sur ce sujet ! Et les hôpitaux, les médecins, les "spécialistes", les bailleurs, les grandes surfaces, les petits magasins, les balades en fauteuil, le boulot, etc. Que d'aventures ! Que de rencontres drôles, dures, décourageantes ou rassurantes, avec de l'incompréhension, de la pitié, de la solidarité, de l'empathie, de la compassion ; bref, toutes les couleurs y passent ! [...] Vous allez découvrir des difficultés inattendues, des rencontres passionnantes, des événements douloureux ou festifs. » L'auteur, amputé d'une jambe, évoque le handicap et ses difficultés avec humour. De la même façon, il pointe du doigt le rôle de la société dans l'exclusion des handicapés qui les rend plus différents qu'ils ne le sont. En découle alors tout au long de ses histoires la thématique de la normalité. Qu'est-ce qu'être « normal » dans notre société actuelle ? La différence dérange, mais elle peut également être une force. « Mes aventures, mésaventures entre personnes handicapées et personnes normales » traite ainsi avec humour une réalité parfois gênante quand on aborde les moyens déployés pour faciliter la vie de tous les jours de ces hommes et femmes. Un ouvrage drôle, parfois triste, très bien dosé, qui nous fait prendre conscience avec légèreté des difficultés que ces personnes rencontrent au quotidien.

empty