• Jin-yi travaille dans un Centre d'étude des primates. Un soir, elle sauve une bonobo des flammes et alors qu'elle la tient sur ses genoux dans la voiture qui les ramène au Centre, un accident la projette à travers le pare-brise et une étrange fusion s'opère : l'esprit de Jin-yi se retrouve coincé dans le cerveau du bonobo, tandis que son corps est emmené à l'hôpital, entre la vie et la mort.Celle qu'on appelle "la reine du crime" coréenne livre un récit captivant qui nous tient en haleine du début à la fin. Mais la vraie originalité de son roman est de déplacer les frontières entre humain et non humain, pour s'interroger sur la relation que nous avons avec les autres êtres vivants qui partagent notre planète, et nous sont à la fois très proches et menacés d'extinction, comme les bonobos.

    Jeong You-jeong est née en 1966. D'abord infirmière, elle réalise son rêve d'enfant de devenir romancière et s'impose rapidement pour l'originalité et l'intensité de ses thrillers. Plusieurs de ses romans ont été adaptés au cinéma et elle est publiée dans une vingtaine de pays comme la France, l'Allemagne, la Finlande, la Chine, le Japon, le Brésil, etc. Bonobo est son deuxième roman à paraître aux éditions Picquier après Généalogie du mal (2018).

  • Yujin, vingt-six ans, se réveille un matin dans l'odeur du sang.
    Jusqu'à ce jour, c'était un fils modèle qui se pliait à toutes les règles d'une mère abusive et angoissée. Une mère qui gît en ce moment même au pied de l'escalier, la gorge atrocement ouverte d'une oreille à l'autre.
    Que s'est-il passé la nuit dernière ? Seuls des lambeaux d'étranges images émergent de la conscience de Yujin, et le cri angoissé de sa mère. Mais appelait-elle à l'aide ? Ou implorait-elle ?
    Pour trouver la clé qui déverrouille sa mémoire, il va devoir remonter seize ans plus tôt, lorsque tout s'est joué. Retrouver la scène initiale, impensable, insupportable. Seize années de secrets, de silence, d'une vie contrôlée dans ses moindres détails, jusqu'à ce que tout bascule.
    Mais quand on a franchi la frontière interdite, il n'existe pas de retour possible.
    Ce thriller dérangeant et obsédant, d'une exceptionnelle acuité psychologique, suit à un rythme haletant, électrique, la radicale transformation d'un jeune homme ordinaire en un dangereux prédateur.

  • 'For fans of Jo Nesbo and Patricia Highsmith' A. J. Finn, Sunday Times bestselling author of The Woman in the Window
    YOU WAKE UP COVERED IN BLOOD
    THERE'S A BODY DOWNSTAIRS
    YOUR MOTHER'S BODY
    YOU DIDN'T DO IT. DID YOU?
    HOW COULD YOU, YOU'VE ALWAYS BEEN THE GOOD SON
    THE INTERNATIONAL SENSATION FROM KOREA'S MILLION-COPY BESTSELLING AUTHOR YOU-JEONG JEONG.
    When Yu-jin wakes up covered in blood, and finds the body of his mother downstairs, he decides to hide the evidence and pursue the killer himself.
    Then young women start disappearing in his South Korean town. Who is he hunting? And why does the answer take him back to his brother and father who lost their lives many years ago.
    /> The Good Son is inspired by a true story.

  • Avec pour seul sujet "l'arbre", le poète chante une nature spécifiquement coréenne imprégnée de multireligiosité : les symboles du bouddhisme, du chamanisme, du taoïsme, du confucianisme et même du christianisme ont fusionné et donnent un sens à la vie quotidienne. Dans ces poèmes en prose, le poète exprime des réflexions sereines sur le monde visible et invisible par les images pluridimensionnelles.

empty