Dupuis

  • De retour de mission, Blutch découvre qu'Arabesque, sa précieuse jument capable de faire la morte pendant les charges, a été réquisitionnée par une autre unité nordiste ! Ivre de rage, il détruit tout sur son passage, y compris le mess des officiers, mais parvient à convaincre Chesterfield de partir à la recherche de son cheval. Un dangereux et hilarant road movie attend le célèbre duo, au cours duquel ils vont mettre en lumière les affres de la guerre de Sécession, croiser un vieil ennemi, manquer trépasser à plusieurs reprises... et faire mourir de rire leurs lecteurs ! Un album à savourer tout particulièrement, puisque Lambil s'y montre plus que jamais remarquable dans l'art des dessiner les équidés. Mais aussi parce qu'il s'agira du tout dernier Tuniques Bleues écrit par Raoul Cauvin, après 64 albums entrés dans l'Histoire de la BD !

  • Londres 1861. William Russell, journaliste au Times, couvre une grève dans une usine, au grand dam de ses supérieurs qui lui reprochent de se ranger du côté des ouvriers. Pour se débarrasser de lui, la rédaction du journal l'envoie de l'autre côté de l'Atlantique où la guerre de Sécession fait rage. En Amérique, dans le camp de l'armée nordiste, le caporal Blutch et le sergent Chesterfield sont chargés d'escorter ce drôle d'observateur anglais, flegmatique et distingué, qui prend des notes sur le champ de bataille en chevauchant une mule.

  • Lorsque le général Grant demande de l'aide au général Alexander, ce dernier décide de lui envoyer Blutch et Chesterfield. Le 22ème régiment de cavalerie doit en effet se recomposer suite à un assaut du capitaine Stark et le général n'aime pas les soldats inactifs. Lorsqu'ils arrivent sur place, les deux soldats de l'Union découvrent un siège qui s'enlise et deux unités pour prendre la ville de Petersburg idéalement défendue par les forces confédérées. Deux unités qui se détestent, qui plus est, l'une étant composée de Blancs et ayant pour chef un alcoolique, et l'autre étant composée de Noirs qui n'apprécient guère d'avoir un commandant blanc. Une situation pour le moins désespérée. C'est alors qu'un jeune lieutenant-colonel, Pleasants, propose une idée saugrenue : creuser un tunnel dans une vieille mine qui permettra de faire sauter les lignes ennemies par en dessous. Blutch et Chesterfield se retrouvent alors avec pelle et pioche en main et commence leur long travail d'excavation...

  • Le gros, c'est Cornélius Chesterfield, sergent zélé et discipliné de l'armée du Nord des Etats-Unis. Le petit, c'est Blutch, un malin râleur et désabusé qui ne rêve que de déserter. Pris dans les affres de la Guerre de Sécession, ces deux-là font ce qu'ils peuvent pour échapper aux ennuis que leur valent des chefs bornés, des ordres aberrants et un destin décidément contraire...
    À travers des histoires pleines de rire et d'action, Lambil et Cauvin nous offrent une critique acerbe des absurdités de la guerre et du militarisme obtus.

  • La jument Arabesque, Traveller, l'étalon du général Lee et même Nellie, sa poule... Les bêtes ont la part belle dans cette soixante-deuxième aventure des Tuniques Bleues ! Qu'ils soient sur le champ de bataille ou qu'ils accompagnent les soldats dans leur vie quotidienne, les animaux ont en effet eu une importance parfois déterminante lors des conflits, et Cauvin et Lambil nous en offrent un aperçu dans cette nouvelle aventure du caporal Blutch et du ser-gent Chesterfield. La chienne Sallie, héroïne de ce récit, en est d'ailleurs l'exemple criant. Alors que des renforts du onzième régiment d'infanterie sont dépêchés depuis la Pennsylva-nie pour prêter main-forte au camp de nos deux héros, face à la menace d'un affrontement imminent, les commandants confient à Chesterfield une mission aussi risquée que capitale : la capture d'un ennemi afin de lui soutirer des informations. Une opération que Sallie décide de suivre en accompagnant le sergent, car du résultat de cette mission découle surtout la vie de plusieurs milliers de soldats...

  • En secourant un esclave noir en fuite poursuivi par des Confédérés, le caporal Blutch et le sergent Chesterfield ne se doutent pas qu'ils vont ramener à leur base un bien étrange personnage. Blessé, celui-ci refuse d'être examiné par un médecin et se révèle être un espion blanc chargé par McClellan d'infiltrer les troupes ennemies afin de rapporter des renseignements sur une attaque imminente. Une fois l'assaut-surprise déjoué, le nouveau venu (dont le nom est Franklin Thompson) sera affecté au service médical où il assistera le médecin et sauvera de nombreux soldats. Néanmoins, le secret continue d'auréoler sa véritable identité, et il faudra toute la perspicacité de Blutch pour venir à bout du mystère...Adapté d'une histoire authentique, "L'étrange soldat Franklin" est un récit qui se démarque des autres aventures du mythique duo des Tuniques Bleues, par la complexité de son énigme et le caractère audacieux de ses révélations. Cet album ouvre une page méconnue et cependant véridique de l'histoire de l'Amérique durant la guerre de Sécession. Une anecdote à laquelle Cauvin et Lambil offrent un contexte de choix, toujours avec humour et véracité historique !

  • Walter Appleduck est un jeune homme cultivé, poli et bien éduqué qui, ayant fini son "master cowboy", a fait un stage dans la petite bourgade de Dirtyoldtown. Après avoir tenté - en vain - d'amener un peu d'humanité dans cet Ouest sauvage, il est retourné dans la grande ville. Avec dans ses bagages, Billy, l'adjoint du shérif complètement crétin. Le but de Walter est simple : ouvrir Billy aux valeurs humanistes et modernes ! Mais Billy, cet "archétype du type rustre, macho, grossier et alcoolique aux idées dangereusement fascisantes" (dixit Miss Rigby, la demoiselle qu'il drague avec subtilité...), a du mal à s'adapter. Et Walter a fort à faire pour lui expliquer que le but d'un restaurant gastronomique n'est pas de filer une gastro à ses clients, qu'on ne met pas des post-it® sur les objets du musée d'art contemporain pour indiquer ce qui est de l'art et ce qui ne l'est pas ou que "Les indiens, c'est putride, il faut faire un génocide" n'est pas le meilleur slogan quand on participe à une grande marche contre les populismes et extrémismes de toutes sortes. Walter devra se rendre à l'évidence : la place de Billy est au far west et pas ailleurs (et le plus "far" possible).

  • L'homme qui tire plus vite que son ombreAvec pour seul compagnon son cheval Jolly Jumper, "l'homme qui tire plus vite que son ombre" fait régner l'ordre et la justice dans un Far-West de fantaisie mille fois plus vrai que le vrai. Poursuivant les terribles frères Dalton ou croisant la route de divers personnages historiques, Lucky Luke nous fait découvrir dans la bonne humeur les dessous de la conquête de l'Ouest.

  • - 50%

    À la suite d'une sanglante bataille n'ayant laissé que peu de survivants dans le 22e de cavalerie, le sergent Chesterfield a totalement perdu conscience. Sourd, muet, le regard vide, assis sans bouger sur un fauteuil roulant, il ne semble pas plus vivant qu'une courgette. À tel point que le haut commandement pense à s'en débarrasser. Mais que pourrait-il faire dans un tel état ?
    Le caporal Blutch, camarade loyal, prend sa défense face à l'état-major et obtient carte blanche pour tenter de ramener à la vie son supérieur. Il a trente jours, pas un de plus, pour essayer désespérément et par tous les moyens de faire réagir le sergent.Dans ce nouvel album (déjà le 60e pour la série culte !), Raoul Cauvin et Willy Lambil abordent cette fois, avec délicatesse et humour, le thème de la maladie confirmant, s'il le fallait encore, leur talent pour faire rire avec tendresse de tous les aspects de la vie !

  • L'homme qui tire plus vite que son ombreAvec pour seul compagnon son cheval Jolly Jumper, "l'homme qui tire plus vite que son ombre" fait régner l'ordre et la justice dans un Far-West de fantaisie mille fois plus vrai que le vrai. Poursuivant les terribles frères Dalton ou croisant la route de divers personnages historiques, Lucky Luke nous fait découvrir dans la bonne humeur les dessous de la conquête de l'Ouest.

  • - 50%

    Dans leur combat contre les Confédérés, les soldats de l'Union sont tombés sur un os. À flanc de colline, le commandant William N. Pendleton, un ancien pasteur, dirige sur eux quatre canons, nommés selon les Évangiles et qui ne laissent aucune chance au régiment adverse. Le capitaine Stark doit se rendre à l'évidence : s'il ne veut pas perdre tous ses hommes, il devra opter pour une solution moins classique. Le caporal Chesterfield et le lieutenant Blutch sont alors désignés pour une mission des plus périlleuses : transformés en religieux et en idiot du village, ils devront intégrer l'équipe de Pendleton et saboter son artillerie.Pour cette 59ème aventure des Tuniques Bleues, Raoul Cauvin et Willy Lambil ont choisi d'illustrer une fois encore un épisode réel de la guerre de Sécession, théâtre des aventures de leurs héros depuis 1968. Une manière habile de dénoncer, derrière les rebondissements d'une trame drôle et légère, les dérives de la guerre et du militarisme forcené.

  • Le gros, c'est Cornélius Chesterfield, sergent zélé et discipliné de l'armée du Nord des Etats-Unis. Le petit, c'est Blutch, un malin râleur et désabusé qui ne rêve que de déserter. Pris dans les affres de la Guerre de Sécession, ces deux-là font ce qu'ils peuvent pour échapper aux ennuis que leur valent des chefs bornés, des ordres aberrants et un destin décidément contraire...
    À travers des histoires pleines de rire et d'action, Lambil et Cauvin nous offrent une critique acerbe des absurdités de la guerre et du militarisme obtus.

  • L'homme qui tire plus vite que son ombreAvec pour seul compagnon son cheval Jolly Jumper, "l'homme qui tire plus vite que son ombre" fait régner l'ordre et la justice dans un Far-West de fantaisie mille fois plus vrai que le vrai. Poursuivant les terribles frères Dalton ou croisant la route de divers personnages historiques, Lucky Luke nous fait découvrir dans la bonne humeur les dessous de la conquête de l'Ouest.

  • Le gros, c'est Cornélius Chesterfield, sergent zélé et discipliné de l'armée du Nord des Etats-Unis. Le petit, c'est Blutch, un malin râleur et désabusé qui ne rêve que de déserter. Pris dans les affres de la Guerre de Sécession, ces deux-là font ce qu'ils peuvent pour échapper aux ennuis que leur valent des chefs bornés, des ordres aberrants et un destin décidément contraire...
    À travers des histoires pleines de rire et d'action, Lambil et Cauvin nous offrent une critique acerbe des absurdités de la guerre et du militarisme obtus.

  • Le gros, c'est Cornélius Chesterfield, sergent zélé et discipliné de l'armée du Nord des Etats-Unis. Le petit, c'est Blutch, un malin râleur et désabusé qui ne rêve que de déserter. Pris dans les affres de la Guerre de Sécession, ces deux-là font ce qu'ils peuvent pour échapper aux ennuis que leur valent des chefs bornés, des ordres aberrants et un destin décidément contraire...
    À travers des histoires pleines de rire et d'action, Lambil et Cauvin nous offrent une critique acerbe des absurdités de la guerre et du militarisme obtus.

  • Walter Appleduck est un jeune homme cultivé, poli et bien éduqué qui fait un "master cow-boy". Le shérif de Dirtyoldtown et son adjoint Billy ont accepté de le prendre en stage pour lui apprendre les rudiments du métier. Les périodes de stage sont en général assez courtes, s'interrompant brutalement après le cours sur l'art du duel au pistolet. Mais Walter est bien décidé à s'accrocher et à apporter un peu d'humanité dans cette bourgade de ploucs. Sa tâche sera rude entre les évasions à répétition de Rascal Joe (qui revient à la prison parce qu'il a oublié son chapeau) et ses efforts pour aider Billy à draguer Miss Rigby (quand elle le traite d'« archétype du type rustre, macho, grossier et alcoolique aux idées dangereusement fascisantes », il croit qu'elle le drague). Dans son désir de réformer la société qu'il découvre, Walter tentera de remplacer les duels au pistolet par des tournois de jeux de société (un bon Scrabble®, c'est quand même moins sanglant). Il sera également confronté à des problèmes d'une actualité brûlante comme quand il découvre que Billy, devenu addict aux nouvelles technologies, ne cesse d'envoyer des télégrammes bourrés de smileys à Miss Rigby et menace Rascal Joe de le virer de ses amis Facebook s'il ne se rend pas (ce qu'il fait illico). Au final, Walter aura un bon rapport de stage mais, après son passage, l'Ouest aura bien changé.

  • Le gros, c'est Cornélius Chesterfield, sergent zélé et discipliné de l'armée du Nord des Etats-Unis. Le petit, c'est Blutch, un malin râleur et désabusé qui ne rêve que de déserter. Pris dans les affres de la Guerre de Sécession, ces deux-là font ce qu'ils peuvent pour échapper aux ennuis que leur valent des chefs bornés, des ordres aberrants et un destin décidément contraire...
    À travers des histoires pleines de rire et d'action, Lambil et Cauvin nous offrent une critique acerbe des absurdités de la guerre et du militarisme obtus.

  • - 50%

    Blutch et Chesterfield infiltrés dans un groupuscule esclavagiste.

    Les soldats unionistes n'ont pas la vie facile : en guerre contre les Confédérés, ils se font harceler sur leurs arrières par une bande de mercenaires aux ordres du capitaine Miller, un esclavagiste notoire, prêt à tout pour empêcher la victoire du Nord abolitionniste. Rapides, silencieux, efficaces, ces mercenaires n'ont qu'un point faible : il faut les payer. Soucieux de mettre au plus vite un terme aux agissements de cette canaille et de sa bande, l'état-major décide d'envoyer deux hommes pour les infiltrer et découvrir la source de leur financement. C'est surtout de trouver l'endroit où ils se cachent. Une mission à hauts risques, tout à fait dans les cordes de Blutch et de Chesterfield, déclarés volontaires pour jouer les agents doubles.

    Basée sur des faits historiques avérés, cette aventure des "Tuniques Bleues" s'inspire d'un épisode peu connu de la guerre de Sécession et quitte momentanément la ligne de front pour les forêts du Colorado. Espionnage et humour font bon ménage dans ce nouvel opus d'une série qui conserve toute sa fraîcheur et tout son piquant.

  • L'homme qui tire plus vite que son ombreAvec pour seul compagnon son cheval Jolly Jumper, "l'homme qui tire plus vite que son ombre" fait régner l'ordre et la justice dans un Far-West de fantaisie mille fois plus vrai que le vrai. Poursuivant les terribles frères Dalton ou croisant la route de divers personnages historiques, Lucky Luke nous fait découvrir dans la bonne humeur les dessous de la conquête de l'Ouest.

  • - 50%

    Une épidémie de scorbut sévit au sein des troupes unionistes. Pour enrayer cette maladie, une seule solution : consommer des fruits et des légumes frais, mais pour cela, il faut pouvoir s'approvisionner. Et c'est précisément là que le bât blesse : les lignes ferroviaires, sabotées pour mettre en difficulté l'ennemi, ne sont pas praticables pour acheminer du ravitaillement en produits frais. Face à la gravité de la situation, Chesterfield et Blutch sont missionnés pour aller chercher, à l'arrière, choux, navets, pommes et tout ce qui pourra contribuer à éloigner le spectre du scorbut. Pour une fois, Blutch se révèle bien plus motivé que Chesterfield, mortifié de se voir confier une mission si peu militaire. Pourtant la tâche va s'avérer plus compliquée que prévu. Entre la politique de la terre brûlée pratiquée par les confédérés et les paysans qui refusent de céder gracieusement la production qu'il leur reste, les obstacles sont nombreux. D'autant plus que nos héros ne tardent pas à découvrir que le même fléau sévit chez les confédérés, qui eux aussi écument la région à la recherche de fruits et de légumes...Toujours très documentés, Cauvin et Lambil s'inspirent de faits réels pour raconter, à leur manière antimilitariste et humoristique, la guerre de Sécession vue par Blutch et Chesterfield.

  • Que feriez-vous si vous aviez dix ans et que vous veniez d'avoir un revolver pour votre anniversaire alors que vous n'aimez pas les armes ? C'est tout le problème d'Eliot, fils du shérif de la ville, qui n'arrive pas à faire comprendre à son père qu'il n'est pas un as de la gâchette. En même temps, force est de reconnaître que même lorsqu'il tire n'importe où, il atteint toujours sa cible ! Ce n'est d'ailleurs pas son seul problème. Un autre, et non des moindres, s'appelle Bianca. Camarade de classe - si elle se donnait la peine de venir suivre les cours -, elle aime tout ce qu'Eliot déteste : l'aventure, les revolvers, la bagarre, enquêter, suivre des bandits... Elle a d'ailleurs un talent rare pour entraîner Eliot dans des situations dangereuses. Bien entendu, dans cette petite ville de l'Ouest américain, nous croiserons également un gang de bandits en herbe, plus doués pour voler des ombrelles et des caramels que pour piller une banque. Mais avec l'aide d'un magicien un peu trop porté sur la bouteille, ils comptent bien s'enrichir en profitant des âmes crédules de la ville d'Eliot. Leur gros problème étant que tout le monde est armé jusqu'aux dents, même les petites vieilles qui refusent donc de se faire piquer leur sac.

  • L'homme qui tire plus vite que son ombreAvec pour seul compagnon son cheval Jolly Jumper, "l'homme qui tire plus vite que son ombre" fait régner l'ordre et la justice dans un Far-West de fantaisie mille fois plus vrai que le vrai. Poursuivant les terribles frères Dalton ou croisant la route de divers personnages historiques, Lucky Luke nous fait découvrir dans la bonne humeur les dessous de la conquête de l'Ouest.

  • L'homme qui tire plus vite que son ombreAvec pour seul compagnon son cheval Jolly Jumper, "l'homme qui tire plus vite que son ombre" fait régner l'ordre et la justice dans un Far-West de fantaisie mille fois plus vrai que le vrai. Poursuivant les terribles frères Dalton ou croisant la route de divers personnages historiques, Lucky Luke nous fait découvrir dans la bonne humeur les dessous de la conquête de l'Ouest.

  • L'homme qui tire plus vite que son ombreAvec pour seul compagnon son cheval Jolly Jumper, "l'homme qui tire plus vite que son ombre" fait régner l'ordre et la justice dans un Far-West de fantaisie mille fois plus vrai que le vrai. Poursuivant les terribles frères Dalton ou croisant la route de divers personnages historiques, Lucky Luke nous fait découvrir dans la bonne humeur les dessous de la conquête de l'Ouest.

empty