Gothique

  • 1231, Occitanie...
    Cela fait plus de mille ans que le cloître des vanités attire des âmes gangrenées par le désir et le désespoir. Sernin le bâtisseur, démon à la fois cruel et raffiné, règne en maître dans cette cour ensorcelée. Il a façonné Albeyrac, la fière cité Languedocienne entourant son piège et goûte à présent une retraite bien méritée mêlée de torture, de meurtres et de dégustation de souvenirs volés...
    Hélas, l'arrivée d'un groupe de prêcheurs Albigeois va tout changer à proximité de son garde-manger. Les Parfaits et Parfaites de la secte cathare risquent de lui saccager son arme favorite par leur foi. Les pouvoirs du démon s'affaiblissent à leur approche, l'empêchant de se débarrasser d'eux par voie directe. Pour ne rien arranger, une des croyantes commence à attirer son attention d'une manière encore inédite, étrangement douloureuse...

  • Paris, 1889.
    Un monde en transition, où les fiacres côtoient les tours vertigineuses des usines. Une ville brumeuse envahie par les aéroscaphes, d'étranges machines volantes qui quadrillent le ciel, et des nuées d'automates cuivrés... C'est dans cet univers révolutionné par l'éther, la substance verte aux propriétés miraculeuses, que la comédienne Margaret Saunders doit résoudre le mystère de la mort de sa meilleure amie, tombée d'un aérocar en plein vol. Sur la piste d'un créateur de robots dément, Margo, secondée par Théo, médecin dans un asile d'aliénés, va découvrir au péril de sa vie les dangers cachés de l'envoûtante vapeur.
    « Écrit par deux auteurs débordant de talent, ce roman jubilatoire est une grande bouffée de folie littéraire. » Fnac.com
    /> « Un formidable plaisir de lecture, un roman d'aventure dérangé et passionnant. » Bifrost
    « Une ambiance de mystère quasi londonienne, une intrigue digne des meilleurs romans policiers, un rythme soutenu : bref, un petit bijou du genre. À lire d'urgence. » Chroniques de l'imaginaire

  • Eve a disparu il y a cinq ans, sans laisser ni corps ni trace. Enfuie avec un amant, d'après la police londonienne, mais morte selon l'époux inconsolable.
    En dépit de sa défiance, ce dernier a fait appel à une médium ; contre toute attente, Mademoiselle LaFay possède un réel talent pour joindre l'au-delà et réunit chaque année le couple pour un jour de félicité... sauf cette fois-ci : Eve n'apparaît pas.
    En ces temps de misère et de richesse insolente dans la société victorienne, la vie après la mort attise les espoirs des scientifiques.
    Mary-Gaëtane LaFay et son amie Maisy, deux femmes audacieuses, affrontent leurs frayeurs pour résoudre un mystère entre deux mondes crépusculaires.
    De l'autre côté, l'Enquêteur poursuit le même dessein. La frontière qui les sépare est plus ténue qu'ils ne l'imaginaient, ce qui les unit, infiniment supérieur.
    L'affaire Blake révélera une énigme de la taille des univers.

    Ayant déjà publié un roman jeunesse, Charlotte contre les Zénaïdes (chez Le Carnoplaste), Christine Luce livre ici une superbe fantasy spirite aussi trouble qu'un verre d'absinthe, comme une rencontre de Nerval avec Neil Gaiman.

  • Les intrus

    Lauren Oliver

    Prenant le contrepied des récits de fantômes stéréotypés, Lauren Oliver renouvelle le genre avec des fantômes plus loquaces et vivants que les êtres humains eux-mêmes. Le premier roman pour adultes de Lauren Oliver, où maison hantée rime avec famille déglinguée... à moins que ça ne soit le contraire. À la mort de Richard Walker, un vieil homme solitaire, acariâtre et très riche, son ex-femme, ses deux enfants et sa petite-fille retournent dans la maison familiale pour la succession. Mais la bâtisse est hantée. Hantée par des souvenirs d'enfance qui ressurgissent à mesure que les nouveaux arrivants se réapproprient les lieux. Hantée également par de vrais fantômes qui observent et commentent les agissements de chacun, en espérant qu'un jour, enfin, ils pourront quitter les lieux à tout jamais. La très guindée Alice et la cynique Sandra, toutes deux mortes depuis longtemps, sont peu disposées à laisser la place aux nouveaux occupants. Les deux fantômes jouent des coudes pour rester maîtresses de leur propriété au travers de laquelle elles communiquent : escalier qui grince, radiateur qui siffle et ampoules qui grésillent remplacent les mots pour communiquer avec les nouveaux locataires. Mais bientôt, les vivants comme les morts seront confrontés à leur passé et à des vérités douloureuses...

  • Et si Ann Radcliffe, célèbre pour ses romans gothiques, avait elle-même été la protagoniste d'une aventure pleine de danger ?
    C'est ce qu'elle a raconté au grand feuilletonniste français Paul Féval, qui rapporte le récit de la lutte de la jeune femme contre l'atroce M. Gtzi, le vampire aux yeux verts luminescents, et sa découverte de toute une terrifiante cité : la ville-vampire !
    Un roman drôle et enlevé qui appartient à la veine fantastique de Paul Féval (1816-1887), célèbre pour avoir écrit une des oeuvres les plus abondantes et les plus échevelées du XIXe siècle (Le Bossu, Les Mystères de Londres, Les Couteaux d'or, Les Habits noirs).

    Un roman précurseur, qui influença la fiction vampirique, notamment Tanith Lee et Poppy Z. Brite, et ose pour la première fois mêler figures réelles et figures mythiques, avec un bon brin d'humour.


  • Anthelme croit en la magie des livres qu'il dévore. Étudiant désabusé et sans attaches, il décide de vivre en ermite et de s'offrir un destin à la mesure de ses rêves. Sur son chemin, il découvre une étrange forêt d'arbres écarlates, qu'il ne quitte plus que pour se ravitailler en romans dans la bibliothèque la plus proche.
    Un jour, au hasard des étagères, il tombe sur un ouvrage qui semble décrire les particularités du lieu où il s'est installé. Il comprend alors que le moment est venu pour lui de percer les secrets de son refuge.
    Mais lorsque le maître de la Sylve Rouge, beau comme la mort et avide de sang, l'invite dans son donjon pour lui conter l'ensorcelante légende de la princesse Apostasie, comment différencier le rêve du cauchemar ?

  • De retour dans son pays natal, le patron d'un grand studio de dessins animés entend aboyer Dick, son premier chien, pourtant mort il y a longtemps.
    Il sort à sa recherche, traverse la rivière, se perd dans les bois... où il croise un garçon qui accompagne « son » Dick pour son ultime voyage.
    Débute un périple à la frontière du fantastique - ils dorment dans une maison hantée, partagent la dernière noisette de Mister Kreekle, son personnage fétiche...
    Toute fin étant une question de point de vue, chacun des trois voyageurs proposera la sienne.

  • Le Monstre, la Créature : il n'a pas de nom et a désormais emprunté celui de son créateur, Victor Frankenstein !
    Né dans les premiers soubresauts des expériences électriques, des rêves vitalistes d'un savant qui croyait pouvoir donner la vie à une construction de chair morte, le monstre de Frankenstein c'est le mythe prométhéen renouvelé alors que débute à peine la révolution industrielle.
    Il y a 200 ans, ce puissant mythe a croisé le destin de la romancière Mary Shelley et des poètes Percy Bysshe Shelley et Lord Byron.

    En mêlant fiction littéraire et histoire, partir sur la trace de Frankenstein c'est explorer l'imaginaire flamboyant d'un tournant du XVIIIe siècle marqué à la fois par l'esprit gothique, le romantisme et les débuts de la révolution industrielle, sur fond d'anatomie fantastique, de conspirations Illuminati et de troubles bonapartistes.


  • « Mesdames et Messieurs ! Jouvenceaux et jouvencelles ! Petits et grands ! Approchez, approchez ! Venez assister à un spectacle unique en son genre. Notre cirque vous ouvre ses portes et dévoile ses mystères. »
    À chaque prestation, les monstres de foire enchantent les spectateurs : l'enfant funambule, le dompteur de fauves et la charmeuse de serpents, clowns et jongleurs, sans oublier l'effroyable homme sans visage...
    Mais que se passe-t-il au cirque Andreani une fois le rideau retombé ? Quels sombres tourments agitent les âmes et enflamment les coeurs ? À moins qu'il n'y ait à l'oeuvre une magie pernicieuse... Cela, Catalina, la nouvelle diseuse de bonne aventure, va tenter de le découvrir, mais même les Tarots ne sauraient la prémunir contre l'indéfectible fatalité...

  • Vox aeternitae

    Cécile Lebrun

    Un manoir qui semble abriter des activités occultes et criminelles...
    Quand Aude revient à Toulouse passer quelques jours auprès de sa grand-mère Clémence et de son cousin Raphaël, elle se trouve subitement confrontée à des événements qui la plongent dans le passé tourmenté de sa famille.
    Entraînée par Raphaël, passionné par l'histoire de la chapelle attenante à la maison de Clémence, dont l'entrée est murée depuis bien longtemps, et guidée par des rêves étranges vers un manoir isolé où résida leur aïeule Olympe, Aude va plonger dans un univers angoissant où elle croisera la route d'un journaliste, Hugo. Ce dernier, sur les traces d'une amie disparue, s'intéresse lui aussi au manoir qui semble abriter des activités occultes et criminelles...
    Plongez au coeur d'un thriller fantastique et laissez-vous emporter par l'histoire de Clémence, confrontée au passé tourmenté de sa famille.
    EXTRAIT
    Dans la chapelle, l'auditoire retenait son souffle.
    La flamme des bougies dessinait des ombres mouvantes sur la pierre blanche. Tous les regards étaient tournés vers l'orateur qui de dressait devant l'autel de pierre. La voix de l'homme résonnait dans la salle voûtée.
    - Que se passe-t-il, après ? Quand le temps s'arrête, quand les yeux se ferment sur le monde des hommes ?
    Seul le silence lui répondit.
    - À cet instant même, reprit-il d'une voix solennelle, tout autour de nous, comme tant d'autres avant eux, des êtres fascinés par ce qui se trouve au-delà du réel, écoutent des oracles, des devins, des médiums. Ils errent au coeur des forêts de symboles, se débattent dans les méandres des théories quantiques, guettent les voix d'outre-tombe, afin de lever le voile sur cette éternelle énigme !
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Cécile Lebrun est originaire de Toulouse, où elle a fait des études de Lettres. Après avoir vécu en Angleterre puis enseigné l'anglais quelques années, elle est devenue professeur documentaliste près de Nancy. Passionnée par l'art et la mythologie, voyageant sans cesse dans les livres, elle se laisse entraîner par les légendes, les vieilles pierres et les oeuvres d'art dans des mondes où le temps s'abolit, où le passé vient réveiller le présent, et transfigure la réalité.
    Elle est l'auteur de La parole de pierre, édité au Verger des Hespérides.

  • Un dilemme difficile dans univers peuplé de créatures fantastiques inquiétantes...
    Sur la lande des Pennines, la rencontre d'une écrivaine de récits fantasques avec l'un de ces êtres étranges peuplant les antres rocheux des Yorkshire dalls, là où les trolls et les vampires se terrent dans le triangle des Bardens, un site réputé parmi les plus hantés au monde. Leur confrontation entraînera un choix difficile pour la jeune femme, déchirée entre son amour pour ses enfants et leur bien-être, et celui éprouvé pour l'être dangereusement mortel qui la pourchasse. York et ses ruelles tortueuses seront le théâtre de crimes énigmatiques, ainsi que leur terrain de jeu, jusqu'à ce qu'il en décide autrement...
    Caitline s'était souvent interrogée sur le type de fonction occupée par son mari, au sein du cabinet de courtage, ainsi que sur ses motivations. Il avait toujours gardé beaucoup de discrétion quant à son travail. Caitline s'étonnait parfois de ce qu'il l'ait épousée, mais ce qui l'intriguait surtout, c'étaient les raisons qui l'avaient poussée, elle, à envisager un tel mariage. La jeune femme était veuve depuis une année quand elle avait rencontré James. À la mort de son père, Peter avait sept ans et pour lui le choc avait été important. Caitline avait pensé que la présence d'un homme à ses côtés aurait été salutaire pour l'enfant.
    Ce roman fantasy nous emmène dans un voyage terrifiant au pays des vampires et des trolls !
    EXTRAIT
    Tout en préparant les sacs de voyage des enfants et d'elle-même, Caitline songeait aux dernières recommandations de James. Il avait été très précis quant à ce qu'il souhaitait comme nouvel habitat : « pas à plus de quatre miles environ du centre de York, et pas de ces zones frontières entre le monde huppé et les bas quartiers. Je compte pouvoir me rendre au bureau en quinze à vingt minutes, Caitline. » Il avait téléphoné un mois plus tôt pour l'informer de ses exigences. Absent pour affaires depuis trois mois, il n'avait appelé que quelques rares fois et la dernière avait été pour revendiquer ce déménagement surprenant. « Mes associés m'octroient une promotion, mais m'enjoignent d'être disponible à cent pour cent de mon temps. »
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Christine Barsi : Je suis une scientifique et une artiste. J'ai fait des études en biologie et science de la nature et de la vie, cherchant à comprendre ce qui fait s'animer le genre humain. J'ai travaillé quelque temps dans ce domaine, avant de bifurquer vers la technologie informatique et les ressources humaines. J'écris depuis 1998 des romans de science fiction et de fantastique. L'écriture est un art qui me nourrit intellectuellement.

  • Déviance t.3

    Christine Barsi

    Crois en moi ! Les mots l'atteignaient jusque dans ses rêves. Que signifiaient-ils pour s'imposer à elle tels des leitmotivs qui n'en finissaient plus de dérouler leur trame inepte. Tel un mot-clé l'incitant à se reprendre en main. Le rappel d'un évènement dont elle savait qu'il existait, mais dont elle n'avait plus aucune réminiscence. Elle avait peint une scène s'y rapportant, sur une esquisse toilée mise de côté, une nuit qu'elle ne parvenait pas à dormir alors que l'expression ultime et désespérée lui hurlait de se souvenir. Parfois, même l'époque dans laquelle elle vivait se mêlait à d'autres censées n'avoir jamais été. Mais chaque fois, l'antique castel sur les berges de la Water of Leith y apparaissait.
    Pour une raison obscure, la vieille demeure sur son socle rocheux la fascinait. Elle n'osait plus franchir les grilles rouillées de son parc en dormance ni l'approcher plus près que le second coude de la rivière après les chutes. Ce n'était pas tant son abandon ou l'état de dégradation de ses hauts murs et dépendances qui l'intriguaient, qu'une espèce d'aura qui repoussait naturellement ceux qui s'efforçaient de l'aborder et d'enfreindre la menace implicite des ombres et de la brume qui la cernaient. Son futur était là, elle le savait. Un jour ou l'autre, il la rattraperait. Une légende courait à ce sujet, une légende qui parlait d'un vampire et de sa proie.
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Christine Barsi est une scientifique et une artiste qui a fait des études en biologie et science de la nature et de la vie, cherchant à comprendre ce qui anime le genre humain. Elle travaille dans les ressources humaines, l'informatique et l'ingénierie, écrivant en parallèle depuis 1998 des romans de science-fiction et de fantastique, avec à son actif six romans publiés à compte d'éditeur.

  • Déviance t.2

    Christine Barsi

    Suite à sa métamorphose, Caitline Malhon doit parfaire son entrainement pour apprendre à contrôler ses nouvelles forces. C'était sans compter sur ses nouveaux ennemis, qui ne lui facilitent pas la vie...
    Sur la lande des Pennines, dans le Yorkshire, en Angleterre, la rencontre de Caitline Malhon, avec le vampire Sean Mackrey a engendré une métamorphose irréversible chez la romancière.
    Captive volontaire avec ses enfants au sein de la forteresse du vampire, Caitline apprend à vivre avec les transformations qui s'opèrent en elle du fait de son nouveau statut. Obsédé par la crainte de perdre son amante encore fragilisée, Sean n'a de cesse de lui inculquer les fondements de son univers vampirique afin qu'elle parvienne à se maîtriser. Il est accompagné dans cette initiation par la guérisseuse de ce secteur hanté du triangle de Barden, qui s'est attachée à leurs personnes dans le but de les préserver des dangers qu'elle entrevoit déjà.
    En acquérant quelques certitudes sur la manière d'appréhender ses pouvoirs occultes, Caitline se décide à reprendre contact avec son éditeur, et d'amorcer le second tome de son roman Déviance au risque de se retrouver entraînée dans une spirale infernale dont ils ne sortiront pas indemnes du fait de l'influence même du manuscrit sur leur existence.
    Retrouvez l'écrivaine Caitline Malhon, coincée entre fiction et réalité, pour un second tome qui vous tiendra hors d'haleine !
    EXTRAIT
    Caitline se laissa tomber sur une chaise près de la table de cuisine, et tout en observant la vieille femme rajouter une poignée d'un assortiment d'herbes de la lande dans le réceptacle contenant déjà l'eau, l'écorce et les racines, elle s'enquit :
    - Que crois-tu que j'ai vu, Rany ? Que se passe-t-il ?
    - Sean a des problèmes. Tu dois intervenir, mais uniquement lorsque tu seras prête. Agir trop tôt serait une catastrophe.
    - J'ai ces images qui tournent en moi... emplies de confusion. J'ai le vertige.
    - Tu ressens ce que ressent Sean. Ce n'est pas ton vertige, mais celui de ton mari.
    - Ils l'ont drogué ?
    La guérisseuse réfléchit brièvement :
    - Ça m'a tout l'air d'un envoûtement.
    - Envoûtement ? Un vampire ferait ça ?
    - Non, pas de ce que je sais. Mais quelqu'un agit sur Sean. Quelqu'un de suffisamment puissant pour vaincre la barrière de l'esprit de ton mari. Sean est un vampire redoutable ; pour l'abattre, son adversaire doit être de son gabarit et le prendre par surprise. Qu'as-tu vu d'autre, ma fille ?
    - L'obscurité... le mal... une ombre planant sur de l'eau. Des reflets sur une onde agitée. Une rivière, Rany. Sean étouffait.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    A propos du tome 1 :
    Jeunes afficionados passez votre tour, ici ce roman relève plus du `Dracula' de Bram Stocker : on y voit de la romance et des vampires, mais à quel prix ! Et ceux-là franchement, ils me font tout sauf rêver d'amour et d'eau fraîche, euh...de sang frais ! Un roman fort qui ne laisse pas indifférent, fait d'émotions à fleur de peau, qu'elles que soient celles qui émergent. - Sagweste sur saginlibrio.over-blog
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Christine Barsi est une scientifique et une artiste qui a fait des études en biologie et science de la nature et de la vie, cherchant à comprendre ce qui anime le genre humain. L'auteure travaille dans les ressources humaines, l'informatique et l'ingénierie, écrivant en parallèle depuis 1998 des romans de science-fiction et de fantastique, avec à son actif six romans publiés à compte d'éditeur.

  • «J'ai aimé Alphée dès le premier instant. Comme si je l'avais attendu toute ma vie. Comme si je l'attendais déjà avant même de vivre. Mais de ce premier instant à celui, des années plus tard, où Alphée est devenu Aphelion, qu'y a-t-il eu ? Je ne sais presque rien.
    Je voudrais parler de lui malgré tout. Parler de lui, voilà. De sa pâleur, de ses cheveux noirs. De sa voix qu'on entend si peu. De la nuit qui règne sur lui.
    Dire son histoire comme je la connais, sans qu'elle ait jamais été dite ou confirmée par lui.
    Que chaque mot soit comme prêt à disparaître. Comme une apparition vaine et fragile du désir.
    Je ne pourrai pas faire le livre. Seulement l'idée passagère que je me fais du livre.»

    Préquelle indépendante d'Apostasie, ce roman prenant et onirique explore le passé d'Alvaron et Aphelion et plonge son lecteur dans d'immenses et fascinantes ténèbres.

  • Fuyant un père qui les maltraite, Silla et Nori arrivent à «La Baume», le manoir de leur tante, une vieille bâtisse couleur de sang. Pour la première fois, les deux soeurs se sentent enfin en sécurité. Mais peu à peu une sombre réalité se dévoile... Le bois qui entoure la propriété n'est-il pas trop silencieux ?
    Tant de questions restent sans réponse : qui est cet homme que seule Nori peut voir ? Tante Cath n'est-elle pas en train de sombrer dans la folie ? Et pourquoi les arbres semblent-ils se rapprocher ?

  • - 34%

    Tous les ans, Martigues se transforme durant trois jours et vibre au rythme des festivités et défilés vénitiens. Ce n'est pas pour rien qu'on l'appelle la « Venise provençale ».
    Bien caché entre les habitations colorées, au détour d'un escalier qui finit dans l'eau, se trouve le Miroir aux Oiseaux, minuscule plan d'eau qui fascine les peintres depuis le XIXe siècle. Le lieu idéal pour accueillir des centaines de masqués vénitiens venus des quatre coins de la France et de bien plus loin encore.
    C'est dans ce cadre enchanteur que notre héroïne participe à ses premières Flâneries en tant que masquée. Entre souffrance, due à la chaleur, et enchantement de l'anonymat, elle nous fait voyager au travers des rues de la ville de son enfance, nous charme avec son amour pour sa cité... Et bien plus encore quand un mystérieux voyageur l'invite sur son embarcation. La frontière entre l'ombre et la lumière, entre le réel et le fantastique, sera alors franchie. Jusqu'où ce mystérieux passeur l'emmènera-t-il ?

    Ce livre numérique comporte également 10 photos couleur liées à Martigues et aux Flâneries.

  • Ce livre a pour particularité de rassembler de façon comparative, les nouvelles extraordinaires de ces deux auteurs (l'un français, l'autre américain) qui fascinent les lecteurs par des histoires prodigieusement narrées pour susciter émotions et réflexions ... C'est le livre qui révèle toutes les similitudes entre ces deux grands écrivains de la littérature, regroupant par catégories leurs nouvelles fantastiques et émouvantes


  • Yann est un être solitaire pour qui seule la musique compte, ses projets Sjel et Totentanz représentent tout son univers. Si sa timidité et son esprit rêveur ont toujours suscité l'incompréhension et le rejet, le jeune homme sait aussi que ce caractère a forgé sa créativité. Aujourd'hui, alors que les ombres menacent, sa différence pourrait être un don encore plus précieux, bien au-delà de son talent musical, car Yann perçoit une présence qui plane autour de la scène black metal, une aura maléfique qui pourrait bien anéantir l'inspiration et la vie des musiciens.
    J'ai toujours préféré le mode mineur, plus mélancolique. On dit qu'il est le mode de la nostalgie et c'est une humeur qui me correspond. Je voudrais commencer mon récit par une note de musique et je crois que ce livre s'écrira en sol mineur.

  • Dans l'appartement du vieux professeur d'Oliver, étudiant à Cambridge, on peut admirer un tableau représentant un groupe de Vénitiens masqués faisant la fête pendant le carnaval.Au cours d'une froide nuit d'hiver, le vieux professeur décide de révéler à son étudiant l'étrange secret de cette peinture envoûtante, qui possède le mystérieux pouvoir de capturer la vie...Le contempler trop longtemps, c'est jouer avec le feu. Défier les démons invisibles qui s'y cachent, c'est risquer de devenir la prochaine victime de la toile...Oliver parviendra-t-il à ne pas succomber aux charmes macabres du tableau ?

empty