Essais / Réflexions / Ecrits sur les voyages

  • « Je sais bien ce que je fuis, mais non pas ce que je cherche », expliquait Montaigne à propos de la longue chevauchée qu'il fit à travers l'Europe en 1580. Gaspard Koenig aussi sait ce qu'il fuit : les injonctions permanentes des gouvernements et des algorithmes. Il s'est donc lancé sur les traces de Montaigne, en suivant le même itinéraire, avec le même moyen de transport : un cheval, ou plutôt une jument, Destinada. Pour rejoindre Rome, le cavalier et sa monture ont parcouru 2 500 kilomètres pendant cinq mois, passant par le Périgord, la Champagne, les Vosges, la Bavière, la Toscane... Toquant aux portes pour trouver gîte et couvert, parcourant les campagnes mais aussi les zones commerciales et les centres-villes, l'écrivain a eu tout le loisir de « frotter et limer sa cervelle contre celle d'autrui », comme le recommandait Montaigne. Dans cette plongée au coeur des territoires, la générosité et l'hospitalité sont presque toujours au rendez-vous. Au rythme du pas, notre modernité révèle ses vertus et ses travers. L'occasion pour l'auteur de renouer avec certains thèmes chers à Montaigne : la relation entre l'homme et l'animal, l'art du dépouillement, les conflits religieux, la diversité des cultures ou les leçons de la nature...   Au fond, que Gaspard Koenig pouvait-il bien chercher dans un tel vagabondage, sinon la liberté ? La sienne, celle que l'on cultive dans cette « arrière-boutique » où se réfugiait Montaigne. Mais aussi la nôtre, exigence politique plus contemporaine que jamais.

  • À mi-chemin entre le « touriste professionnel » et le « reporter à temps partiel », Julien Blanc-Gras se revendique « envoyé un peu spécial ».  Armé de son détachement salutaire et de son humour indéfectible, il nous embarque dans un nouveau tour du monde, avec la curiosité et la joie de la découverte pour seules boussoles.Tout peut arriver en voyage. Au fil de ses aventures dans une trentaine de pays, Julien Blanc-Gras raconte les galères et les instants de grâce, les no man's land et les cités tentaculaires, les petits paradis et quelques enfers. On y rencontre un prêtre shintoïste et un roi fantasque, une star du cinéma nigérian et un écrivain américain, un gardien de phare et un héros national - parmi tant d'autres portraits qui peuplent ces récits et cette planète.Sur une montagne sacrée du Népal ou sur une île déserte d'Indonésie, au fin fond du Kansas ou dans l'agitation de Kinshasa, Julien Blanc-Gras rend compte de notre époque sans jamais asséner, démontrer ou pontifier.  « En s'éloignant de chez soi, on se rapproche de l'universel. »  À  lire Julien Blanc-Gras, on comprend que, vu de près, le monde n'est pas aussi moche qu'il en a l'air. 

  • Du Périgord vert à la côte Atlantique, la Flow Vélo vogue au fil des rivières et du fleuve Charente à travers des paysages authentiques égrainés de villes historiques et de ports attachants. Un voyage au fil de l'eau, une atmosphère paisible et mille pépites à découvrir en chemin. Une fois sur la côte, cap sur l'île d'Aix, ce confetti tombé de la Charente-Maritime entre ses voisines Ré et Oléron. Un parcours singulier et séduisant avec - pour étapes majeures - Angoulême, Cognac, Saintes et Rochefort... Ainsi qu'une possible échappée finale vers La Rochelle ! Tous les ingrédients sont réunis pour faire de votre séjour une expérience inoubliable ! o Près de 300 km de l'itinéraire officiel intégral décrits en détail pour réussir votre escapade ; o Des cartes claires et précises, les plans des villes principales ; o Toutes les infos utiles pour découvrir le territoire ; o Tous nos coups de coeur : des incontournables aux visites hors des sentiers battus ; o Des adresses Routard et Accueil Vélo soigneusement sélectionnées sur le terrain ; o Les infos sur les transports et les trains accessibles à vélo.

  • En quête de spiritualité, d'un retour à l'essentiel en communion avec la nature ou simplement de marche dans des environnements d'exception, nombreux sont ceux qui se lancent sur les chemins mythiques menant à Saint-Jacques-de-Compostelle. Dans ce guide pratique, découvrez une mine de conseils pour préparer votre pèlerinage et profiter pleinement de cette expérience  !
    Bien s'organiser  : le budget selon le type de voyage (hébergement, restauration, transports)  ; les démarches administratives  ; la saisonnalité visée  ; les principaux itinéraires depuis la France et l'étranger...
    Bien s'équiper  : le sac à dos (le choisir et savoir l'organiser)  ; les vêtements  ; les chaussures de randonnée  ; les bâtons de marche  ; la trousse de secours...
    Bien vivre les chemins  : partir seul ou à plusieurs  ; connaître les solutions de portage  ; s'adapter à la météo, au dénivelé et aux tracas de santé (ampoules, tiques...)  ; se déplacer autrement (vélo, âne...).
    Bien découvrir  : l'histoire de ce pèlerinage célèbre, les sites majeurs et les découvertes culturelles (patrimoine, fêtes et spécialités...).
     

  • Envie d'évasion, de liberté et d'authenticité ? Laissez-vous tenter  par l'aventure Vanlife  !
     
    Vivre sur les routes dans un van aménagé, c'est se lever chaque matin face à un paysage différent, c'est retrouver la saveur d'un mode de vie simple, nomade, écoresponsable, économique, loin du superflu et reconnecté aux rythmes de la nature.
    Le temps d'un week-end, pour les vacances ou pour plus longtemps... en solo, en couple ou en famille, pour travailler ou pour profiter différemment de votre retraite...vous voyagerez au gré de vos besoins et de vos envies.
    Dans ce guide, véritable référence du mode de vie en van, vous trouverez tous les conseils pratiques et les astuces pour  :Calculer son budgetChoisir son véhicule (acheté ou loué)Aménager son vanProgrammer son «  road-trip  »Sélectionner les bons équipementsGérer le quotidien et les aléas (repas, lessives, petits bobos, pannes...).Au fil des pages, des Vanlifers expérimentés partagent leur expérience.
    Et si cette année, était l'occasion de prendre le temps de découvrir la France et ses plus belles régions  ?
    Roadtrip en Van  : une envie de s'évader tout simplement

  • Qui n'a jamais pensé que voyager avec des enfants, c'était tout un monde, une logistique et un budget ? Qui ne s'est jamais dit qu'avec l'arrivée des enfants, c'en était fini des rêves de road trips ?

    Voyager en camion, c'est expérimenter la liberté ! C'est partir sur la route comme on veut, quand on veut, sans avoir à se soucier de réserver train ou hôtel, avancer à son rythme, s'arrêter aussi souvent et aussi longtemps que nécessaire... Avec des enfants, c'est idéal ! C'est pouvoir leur faire découvrir de nouveaux horizons tout en conservant leurs repères et en préservant leur rythme.

    Ce livre s'adresse à tous les amoureux des road trips, à ceux qui ont envie d'emmener leur tribu mais qui ont besoin de réponses, à ceux qui explorent le monde de cette façon et qui sont curieux de découvrir les conseils d'autres familles, et à ceux qui n'ont pas encore sauté le pas mais qui souhaitent déjà s'évader le temps de quelques pages.

  • Vanlifers, digital nomads, « tinistes » voici les nouveaux nomades
    : ils parcourent le monde au volant de leurs vans, bâtissent leurs
    maisons sur remorque pour déménager au gré de leurs envies, ou
    traversent la planète sur un coup de tête.
    Fruit d'une minutieuse enquête sur le terrain et du recueil de
    nombreux témoignages, ce livre cherche à découvrir s'ils
    connaissent un bouleversement profond de leurs valeurs. Surtout, il
    tente de deviner ce que leurs parcours racontent, en creux, de nos
    vies sédentaires. En effet, après des décennies de statu quo, notre
    mode de vie traditionnel est aujourd'hui remis en question et notre
    besoin d'évasion est croissant : comme la plupart d'entre nous, les
    nouveaux nomades veulent moins de choses et surtout vivre plus
    d'expériences.
    Des campagnes françaises aux paradis d'Asie du Sud-Est, en
    passant par l'Amérique latine, ce livre dresse le portrait de ces
    voyageurs 2.0 qui réveillent en nous une part de notre humanité
    longtemps enfouie.
    Prêts à prendre la route ?

    Maxime Brousse est journaliste indépendant. Il a écrit pour Slate, Vice, We Demain et Le Journal de Mickey. Il édite la micro-revue Grand Wild, qui interroge les notions d'aventure, de sauvage, de communauté et de société. Les Nouveaux Nomades est son premier livre.

  • Pour son grand retour en librairie, le premier mook de voyage propose un dossier « au long cours » consacré aux mers et aux océans, sous tous les angles : un récit exclusif de Maylis de Kerangal sur les « capitaines de sa vie », un embarquement aux côtés des écrivains de marine par Olivier Frébourg, une enquête sur le voyage de La Pérouse en Alaska, une transatlantique infernale de Lisbonne à Recife, le monde sous-marin raconté par la romancière Estelle Nollet et un grand entretien avec le chef voyageur Olivier Roellinger. 
    La revue vous embarque également dans un grand tour du monde terrestre avec un récit de voyage exclusif signé Jean-Christophe Rufin, « Randonnées à Oman », illustré avec ses photos. - Le quotidien des habitants du Venezuela en temps de crise, raconté par Bénédicte Martin. - L'histoire des Dardanelles revisitée par l'écrivain voyageur italien Paolo Rumiz. - De sublimes images de la route de la Soie par le grand photographe japonais Kishin Shinoyama. - Une nouvelle inédite d'Alexandre Kauffmann, « Quand viendra la pluie du Kalahari ». - Un extrait de la nouvelle traduction de "L'Île au trésor" de Stevenson - Les aventures d'André Malraux en Indochine... Sans oublier une nouvelle inédite de Jean-Luc Coatalem illustrée par Loustal.

                                                                                     
    LES CONTRIBUTEURS

                                                  

    Auteurs :

    Vladimir Couprie, Stéphane Dugast, Christine Ferniot, Antonio Fischetti, Marie Hélène Fraïssé, Cédric Gras, Nicolas Michel, Laurent Lemire, Clément Reychman, Robert Louis Stevenson, Christophe Veyrin-Forrer,Julien Blanc-Gras, Jean-Christophe Rufin, Maylis de Kerangal, Paolo Rumiz, Olivier Frébourg, Jean-Luc Coatelem, Alexandre Kauffmann, Estelle Nollet, Olivier Roellinger, Jean-Claude Perrier, Bénédicte Martin, Tristan Savin 

    Illustrations :

    Karin Doering-Froger, Nicolas Dehghani, Adriá Fruitos, Matthieu Méron, Martha Signori, Loustal

    Photographies :

    Emma Duthil, Maxime Reychman, Kishin Shinoyama

  • Pour parler de tourisme de mémoire, il faut que les éléments que l'on souhaite « patrimonialiser » fassent réellement « sens » pour des catégories de la population, qu'ils participent à leur identité profonde. Cet ouvrage propose une topologie des mémoires touristiques. Les contributions, issues d'un colloque, examinent au regard de l'intérêt stratégique des collectivités territoriales, les notions de tourisme mémoriel, de tourisme industriel, de tourisme gastronomique ou encore d'écotourisme.

  • Accessible à tous, ce livre étonnant traite d'un thème inhabituel en sciences humaines : la mortalité des motards. Un tel livre ne pouvait être écrit que par un motard passionné, ayant lui-même survécu à de graves accidents de la route. Fort de cette dure expérience de l'asphalte, doublée d'une connaissance approfondie de la mortalité violente, l'auteur commence par examiner d'une manière méthodique les statistiques mondiales des accidents de deux-roues dans le monde, avant d'identifier les déterminants majeurs des accidents de moto mortels. La dernière partie du livre est dédiée à l'examen critique des réponses majeures proposées pour réduire la mortalité des motards sur les routes.

  • Cette encyclopédie présente tous les récits des tours du monde atypiques sur mer, sur terre, dans les airs, sans oublier les milliers de tours du monde effectués dans l'espace depuis Youri Gagarine jusqu'à Thomas Pesquet.

  • Cet ouvrage rappelle l'importance de l'éducation à la Paix dans un monde si humain, rongé par les figures de la guerre. La paix est l'affaire de tous : chacun peut et doit être artisan de la paix en conjurant le spectre de la violence. Contre celle-ci, il faut intensifier le l'enseignement de la paix, et en faire la valeur centrale des programmes et des matières scolaires.

  • Puis, un jour, il n'y eut plus qu'un seul projet qui compta pour Boukaka : quitter Brazzaville et cette Afrique sans avenir. Vue comme un Eldorado : la France. L'envie d'y aller faire des études et, un jour peut-être, montrer à sa famille et à ses amis restés au pays que lui avait réussi à devenir quelqu'un. Visa en poche, obtenu de l'ambassadeur en souvenir de son père qui avait fait la Deuxième Guerre mondiale, le jeune Congolais débarque à Paris, puis en terrain conquis à Metz, en Lorraine. Mais là, surtout là, il y a la loi et des règles. Personne n'y est attendu et encore moins « des personnes de couleur issues de l'immigration »...

  • L'objectif de cet ouvrage est de rendre plus accessibles les interfaces aux territorialités multidimensionnelles du tourisme conçu comme un objet d'une rare complexité. La conceptualisation de l'appropriation du tourisme et de la mise en forme avec des influences méthodologiques corrélées aux méthodes collaboratives ancrent l'entreprise. Les mouvements des différentes formes de tourisme, les interfaces touristiques complexes, les mouvances en présence et un regard projectif sur ce qu'exposent les faits touristiques permettent la mise en relief des impacts et des orientations envisageables pour s'inscrire dans la durabilité touristique.

  • Après les arbres et les fleurs sauvages, le chemin. Ces trois éléments trament et animent le paysage, lui donnent de la chair, de la couleur et de la force, l'accompagnent au fil des saisons et des années, des siècles parfois.
    Ce livre retrace l'itinéraire du chemin de campagne, le fait revivre avec ses usagers successifs, paysans d'hier, randonneurs d'aujourd'hui et autres ; mais aussi, il le décortique, cherche à comprendre comment et pourquoi il est là, bouge, se renouvelle ou se maintient sur fond d'évolution économique et sociale. Des premiers temps jusqu'à l'heure du remembrement, il a ainsi connu maintes mutations et aventures.
    Ce livre qui raconte le chemin tout simple découle d'une expérience vécue, de lentes déambulations dans la campagne (surtout berrichonne), d'observations de terrain, de l'analyse de vieux documents, cadastres, cartes postales, photographies aériennes, témoignages divers, littéraires ou plus pragmatiques. Il s'adresse ainsi à qui pratique le chemin, agriculteur, randonneur, etc., aime s'interroger sur ce trait modeste mais essentiel qui, inlassablement, sillonne la campagne, la structure, la fait vivre et permet de mieux la découvrir.

  • Une présentation des missions et de l'action du réseau national des 3.600 offices de tourisme et syndicats d'initiative. La France est le seul pays doté d'un tel maillage au service du développement touristique local.

  • Le tourisme métropolitain renouvelé se distingue à la fois du tourisme urbain et du tourisme métropolitain traditionnel. Le premier est spécialisé et de niche, le second met en scène la vie quotidienne tout en proposant des événements ayant souvent lieu dans des espaces publics représentatifs de l'histoire de la métropole.

    Dans sa formule renouvelée, le tourisme métropolitain est à la mesure ou à la démesure du gigantisme de la taille, du métissage démographique, des ressources et des réseaux des nouvelles métropoles, souvent d'Orient et du Sud. Il s'insère dans la construction et la reconstruction du territoire, s'ancre dans le spectaculaire et promeut les innovations, tant sociales que technologiques. Il est le fruit de la gouvernance et de l'exercice du leadership métropolitain, impliquant à la fois les collectivités locales, l'État national, les intérêts des entreprises oeuvrant dans différents secteurs et ceux des groupes de pression. Aujourd'hui, les entreprises du secteur numérique, des finances et du divertissement propulsent les nouvelles formes du tourisme métropolitain, qu'elles inscrivent dans de nouveaux réseaux auxquels font même appel les entreprises touristiques traditionnelles.

    Selon les auteurs de cet ouvrage, la mise en tourisme n'ap­pa­raît plus comme un simple outil de définition du produit, mais comme un processus inclusif, y compris d'acteurs métropolitains de différents secteurs d'activités. Étudiants et professionnels du domaine du tourisme découvriront que l'expérience touristique renouvelée s'ancre tant dans l'ordinaire que l'extraordinaire, selon les multiples propositions, mesurées et démesurées, de la métropole.

  • « Je ne pouvais pas finir cette journée sans décrire ce merveilleux coucher de soleil au milieu de cette immensité ! La couleur de la mer est noire, au loin l'horizon est rouge ocre, on dirait du feu, quelques nuages se promènent entre ciel et mer, quelle quiétude ! » Tout quitter pour partir en mer à bord d'un voilier en compagnie de son mari, c'est le défi que s'est lancé Chantal Légier. Elle fait le récit étape par étape de leur tour du monde, rythmé par les parties de pêche, l'éblouissant spectacle de la nature, la découverte d'autres cultures, mais aussi le mal de mer et quelques déconvenues. Passés par le Cap Vert, la Martinique et le canal de Panama, leur voyage au long cours s'achève prématurément par leur naufrage dans un récif de corail des îles polynésiennes. Ce drame tragique ne lui fait pourtant pas regretter d'avoir entrepris une expédition si riche en événements inoubliables et n'a pas émoussé son goût de l'aventure.

  • « La pêche du saumon implique régulièrement cette frustration pour le pêcheur. On le voit, il est là en face de vous, il godille, marsouine, saute... bref, manifeste sa présence. Vous lui passez sous le nez votre leurre, au besoin toute votre panoplie défile au bout de la ligne, et il l'ignore superbement. Pis, il effectue un écart pour s'en détourner. » Le troisième tome des mémoires d'Yves Mahieu consacré à sa passion pour la pêche aux quatre coins du monde se lit comme un roman d'aventures. Entre 1993 et 2000, l'auteur fait de lointaines escales au Sénégal, en Guinée-Bissau, au Québec, au Mexique, en Argentine et aux États-Unis, dont plusieurs en Alaska. Ces expéditions comportent parfois des risques et lui réservent des surprises. De très bonnes, comme le partage occasionnel de sa passion avec ses enfants, et d'autres... nettement moins agréables. Le savoureux récit s'achève sur un voyage en Patagonie, sa destination favorite.

  • Insolites, intrigants, étranges ou drôles, les noms des aires d'autoroute parlent à notre imaginaire.

    Le voyageur pressé n'y prête pas forcément attention, et pourtant, quelle richesse ! Quelle est cette mystérieuse aire de Bois-Défendu sur l'A39 ? Sommes-nous réellement au Centre de la France sur l'aire de Farges-Allichamps ? Doit-on craindre de croiser Robert le Diable ou La Vouivre ? Et y a-t-il vraiment un télégraphe Chappe sur l'aire du Bois du Télégraphe ?

    Voici un guide à destination de tous, touristes curieux ou aventuriers du quotidien. Étymologie, histoires, anecdotes, tourbillon des mots se conjuguent pour le plaisir des lecteurs amateurs de culture générale, et des autres ! Pour le goût du voyage, réel ou virtuel, et des découvertes...

  • Depuis plus de vingt ans, Nicolas Dubreuil passe chaque année près de huit mois dans le Grand Nord. Sa terre de prédilection: Kullorsuaq, le village le plus extrême du Groenland. Au fil de ses aventures, "Niko", comme l'appellent ses copains inuits, y a noué des liens uniques avec ces chasseurs d'ours, de phoque ou de narval. C'est là aussi qu'il a construit sa maison.
    L'explorateur nous fait partager son quotidien aux côtés d'Ole, son meilleur ami à l'âme rêveuse, ou de Pita, un tueur d'ours à la dure qui n'hésite pas à faire dix jours de traîneau pour retrouver sa belle. Un univers chaleureux et déjanté, rythmé par des parties de foot endiablées ou des selfies sur Facebook, loin des clichés habituels sur ces peuples.
    Réchauffement climatique, ruée vers le pétrole, jeunesse perdue... Aujourd'hui, Kullorsuaq se retrouve face à son destin. Entre situations désopilantes et vives inquiétudes, Nicolas Dubreuil raconte avec humour, à hauteur d'homme, ces bouleversements qui nous concernent tous.

  • With a radically changing world, cultural identity and images have emerged as one of the most challenging issues in the social and cultural sciences. These changes provide an occasion for a thorough reexamination of cultural, historical, political, and economic aspects of society. The INOR (Iceland and Images of the North) group is an interdisciplinary group of Icelandic and non-Icelandic scholars whose recent research on contemporary and historical images of Iceland and the North seeks to analyze the forms these images assume, as well as their function and dynamics. The 21 articles in this book allow readers to seize the variety and complexity of the issues related to images of Iceland.

  • « Voyager pour avoir l'opportunité de frotter sa cervelle à celle d'autrui » selon l'expression de Montaigne. Voyager pour se débarrasser de toutes les couches de certitude qui nous enveloppent, nous étouffent, nous isolent. Mais voyage-t-on en accumulant kilomètres ou heures de vol ? Survol est une tentative de réflexion sur le voir, le ressenti, le comprendre en voyage. C'est aussi, au fil des pages, une réaction citoyenne aux bouleversements du monde.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty